facebook-post-bordeaux

Wingit est une application lancée en 2014, disponible dans Google Play Store et dans l’Appstore, qui donne accès à des animations et événements proches du lieu où l’on se trouve.

Ces « events », selon le mot choisi par les animateurs de l’appli, sont puisés dans les réseaux sociaux, Facebook et Twitter principalement. L’appli Wingit (voir le pitch vidéo) scanne les contenus et les fournit aux utilisateurs en faisant le pari de l’improvisation dans la découverte des vernissages, expositions, concerts, soirées, happy hours… Elle est utilisable dans 40 villes de 8 pays.

Les événements sont en cours ou à venir dans les heures ou jours à venir.

D’un point de vue pratique, testée rapidement à Bordeaux en statique et à Montpellier en étape, l’application fournit des recommandations journalières sur les événements organisés dans la journée autour de soi, avec les informations pratiques, le renvoi vers l’événement Facebook ou Twitter, la possibilité de réserver, et aussi d’appeler un VTC via Uber.

Elle offre la possibilité de devenir « ami » au sein de l’application mais on relève peu de personnes engagées dans la communauté bordelaise par exemple : l’appli par défaut proposant des membres de Tel Aviv, pas sûr que ce soit très utile…

Il est possible de rajouter ses événements, donc cela pourrait être plutôt pratique, mais vu la faible communauté engagée au sein de l’application (en tous cas dans nos villes françaises testées), la pertinence de créer un événement ici plutôt que sur Facebook est moyenne.

Par ailleurs, lorsqu’il se connecte, l’utilisateur voit tout ce qu’il va se passer dans la journée ou le soir. En l’occurrence, aujourd’hui à Bordeaux il y a pas mal de pièces de théâtre. Or, on décide rarement d’aller voir une pièce sur un coup de tête le jour même et si tel est le cas les solutions promotionnelles de résa culturelle sont nombreuses et très fonctionnelles … Il semblerait plus pertinent d’être prévenu un peu à l’avance d’événements susceptibles de m’intéresser (j’aurais sélectionné en amont le type). Après avoir cherché un moment dans les paramètres, on a enfin trouvé la possibilité de personnaliser les événements par catégorie (mais impossible d’activer ce champs), par prix / gratuit… Autre chose, le résultat apparaît peu renseigné et du coup peu rassurant (exemple à Montpellier mardi 15 mars).

Je me dis d’ailleurs que comme d’habitude, Facebook (comme Google) ne laisse pas inoccupé longtemps les nouveaux espaces d’occupations de loisirs et ces dernières semaines, il m’arrive de recevoir des notifications Facebook m’indiquant qu’un « ami participe à un événement à côté de chez moi dans pas longtemps ». En conséquence, on peut s’interroger sur la durée de vie du concept si les géants l’ont déjà investi, permettant aux usagers d’avoir l’info sans avoir à lancer (quand ils l’ont téléchargé) une énième application.

PARTAGER
Article précédentL’expérience touristique est-elle plus complexe que le Go ?
Prochain articleLes 5 applis qu’il te faut « une fois » avoir
François Perroy est aujourd’hui directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques après avoir créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances. Par ailleurs, il produit et anime le classeur “Diriger un office de tourisme” chez Territorial et a été responsable pendant plusieurs années de la lettre Réseau Tourisme de www.territorial.fr. Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il est également auteur de plusieurs ouvrages ayant trait au tourisme : La communication touristique des collectivités territoriales, avec Pierre Frustier, Editions de la Lettre du Cadre Territorial (www.territorial.fr ) Le Camping aux PUF (Collection Que Sais Je ?) Divers guides de randonnées et carnets de voyages pour les Editions Glénat De nombreuses publications pour la revue Espaces Contact : fperroy at etourisme.info (cette adresse apparait en clair pour éviter les robots)