Pour ce « vendredi facile », je fais suite à mon article du 20 janvier « Quelques idées pour bien choisir son gestionnaire de tâches collaboratif ». Je vous présente rapidement 3 nouveaux gestionnaires de tâches/projets que j’ai ajoutés à ma collection visible sur une bulle Gladys (beau spécimen d’outil lui-même !)

screenshot-gladys.com 2016-03-03 22-45-04

Décidément, on en découvre presque tous les jours sur la toile. En voici 3 qui correspondent à 3 approches différentes :

Un outil orienté réunions : Solid 

Solid ravira tout ceux qui organisent et animent des projets structurés autour de réunions. Vous connectez Solid à un ou plusieurs Google Agendas (ou Office 365), et vous pouvez dans l’outil détailler l’ordre du jour, proposer des questions, assigner des actions avec échéance, lister les décisions… Un outil assez proche de DO, déjà présenté dans l’article précité et présent dans ma collection en lien ci-dessus. Son avantage : on peut directement gérer le temps avec un chronomètre intégré et c’est une boîte française (Wisembly, spécialisée dans les outils de web-conférences). Du coup l’outil est dans notre langue ! 
En plus on peut facilement déployer une visio-conférence avec le service appear.in (DO le fait avec Hangout).

Le service est en version béta, donc pour l’instant entièrement gratuite… Un petit essai s’impose !

screenshot-solid.wisembly.com 2016-03-03 22-18-21

Un outil orienté planification : Teamweek

Un outil qui se veut très épuré et fondé sur le planning. L’utilisation est on ne peut plus simple : vous cliquez sur le planning et vous créer une tâche que vous affectez à un projet, vous lui donner une date d’échéance, un temps de travail journalier, etc. On peut également indiquer des étapes ou jalons, afficher de manière sélective un ou plusieurs projets, etc. C’est très intuitif et donc efficace. De plus la connexion avec Slack, permet de paramétrer une communication fluide et transverse.
Franchement pour gérer et visualiser un planning de projet, c’est une base très solide. J’ai pensé à une utilisation de type planning des personnels, mais je n’ai pas réussi à totaliser les heures d’un projet. Peut-être qu’en creusant davantage… 
On peut également très facilement publier un planning avec une adresse web à intégrer sur un site-projet ou a transmettre aux intéressés.

L’outil est gratuit pour une équipe de 5 personnes maximum, et ce dans une version entièrement fonctionnelle. Donc pas d’hésitation, faut le tester !

screenshot-app.teamweek.com 2016-03-03 22-06-05

 

Un outil « généraliste » très puissant : Asana

Asana s’apparente à la famille des Todoist, Azendoo, Wunderlist déjà présentés dans l’article du 20 janvier. C’est un outil très complet, mais son interface me paraît moins sympa que ses principaux concurrents. Un rapide tour d’horizon permet d’imaginer la grande puissance de l’outil qui semble très professionnel. 

La version gratuite porte sur une équipe de 15 membres, un niveau assez rare, et propose les principales fonctionnalités de manière illimitée. De ce fait Asana offre un environnement gratuit de gestion de projets professionnel.

 

screenshot-app.asana.com 2016-03-03 22-29-29

 

L’offre de services en ligne s’élargit de jour en jour, et permet de faire son choix dans une palette d’outils aux performances assez bluffantes.
Comme je l’expliquais dans l’article du 20 janvier, il reste très important de bien cerner ses objectifs d’équipe pour choisir le service le plus adapté pour son organisation. Sans oublier de veiller à son « adoptabilité » pour être assuré que chacun l’utilise pour construire ensemble l’outil de pilotage de vos missions. 

PARTAGER
Article précédentNext Tourisme 2016
Prochain articleAmis lecteurs, le blog a besoin de vous
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).