juin
26
2012

En route pour les edégustations !

C'est l'été et partir à la découverte des domaines viticoles s'impose. Opérateurs privés et institutionnels du tourisme travaillent ensemble depuis plusieurs années pour faciliter l'oenotourisme. Alors que le Conseil Interprofession des Vins de Bordeaux lance son application Bordeaux Wine Trip ce 28 juin, profitons-en pour observer les outils numériques territoriaux à disposition des visiteurs. Cher ami lecteur, sachez que cet article n'est pas exhaustif et malgré cela, il est un peu long, autant vous poser vraiment pour le parcourir et le déguster :)

Il est aisé de ranger les outils de communication et initiatives du tourisme viticole institutionnel :

  • le site internet avec moteur de recherche et présentation des lieux de visite + téléchargement d’une brochure : c’est la grande majorité des cas ;
  • la cartographie interactive : surtout sur Google Maps, avec l’affichage des spots selon les critères cochés ;
  • les applications mobiles : encore peu nombreuses, elles permettent une découverte sur place sans connexion internet.

La première catégorie nous intéresse peu d’un point de vue e-touristique : un des exemples les plus représentatifs est celui du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne. Il propose un site spécialisé pour l’oenotourisme, avec une recherche de visites selon un moteur de recherche aux nombreux critères.

Certains sites commencent à proposer la réservation en ligne une fois le site de visite trouvé.

L’affichage des résultats se fait en liste, et l’internaute peut se créer un carnet de voyages à imprimer. A ce sujet, je me demande toujours si les carnets de voyages sont réellement utilisés ? Votre point de vue ? 

Idem pour le Champagne qui rajoute une Google Maps pour l’affichage des résultats, où chaque site de visite est localisé mais sans grande valeur ajoutée. 

En revanche, côté cartes, on trouve de tout !

Commençons par la Route des Vins d’Alsace : deux sites permettent de se renseigner. Celui de la Route des Vins, qui date de plusieurs années et celui du Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace. Le premier a une carte interactive assez difficile à utiliser, dans la mesure où l’internaute clique sur une commune (encore faut-il tomber juste sur le nom en très petits caractères) et les informations s’ouvrent sur une autre page.

Le CIVA en revanche propose sur son site internet une cartographie Google Maps pour organiser son itinéraire (appréciez le bruit de fond des oiseaux…). 3 critères peuvent être ajoutés / retirés sur la Google Maps :

  • le vignoble d’Alsace, qui délimite juste le territoire concerné ;
  • la route des vins (soit l’ensemble des villages qui la composent) ;
  • et les 51 Grands Crus. Le tri ne va pas plus loin.

 On pourrait imaginer, notamment dans le critère « Route des Vins » un tri des villages par intérêt (patrimoine culturel / architecture / religieux / hébergements… …) parce que tel quel, la carte devient surchargée de spots bleus… Quant aux critères « Grands Crus », l’internaute se voit proposer la liste des 51. Il doit en sélectionner un pour peu qu'il les connaisse (prime aux amateurs éclairés ou aux régionaux). Une fois le Grand Cru choisi, on lui propose la carte (toujours Google Maps) correspondante, mais sans spot. Une carte non interactive (pdf) est également proposée : elle liste l’ensemble des Grands Crus et des villages. 

Enfin, une simple recherche sans cartographie est possible : l’internaute peut trouver un producteur en fonction de la langue parlée, de l’AOC, du prix de la dégustation, de l’accès PMR, … Les résultats sont présentés en liste (sans cartographie) avec les coordonnées et un lien vers l’e-mail et le site web (quand il y en a). Les marges de progression sont donc sensibles.

Idem pour la route touristique des Grands Crus de Bourgogne, qui reprend le principe de la Google Maps : l’internaute sélectionne une ville, et il retrouve une Google Maps avec plusieurs critères (afficher les monuments, les hébergements, les activités… sur 5 km à la ronde) et la possibilité de visionner la visite virtuelle. Des cartes brochures peuvent également être téléchargées (pdf).

Les palmes de la Google Maps reviennent aux vins de la Vallée du Rhône et de Provence. Le premier a une carte plein écran avec un tri par « profil » : je suis d’humeur festive, curieuse ou gourmande, avec affichage des sites de visites et des routes des vins. On incite également l’internaute à partager, et un « magazine » sous forme de blog est également proposé. Ce site sert davantage à la préparation du séjour, il est plus compliqué à utiliser en situation de séjour mais il est tout à fait ergonomique et convivial, avec un graphisme agréable et épuré.

 

Les Vins de Provence proposent à l’internaute d’organiser sa route en 3 étapes (indiquons que cette initiative est toute récente, quelques mois à peine, ce qui lui confère une plus grande modernité numérique) : rechercher et ajouter des étapes, l’organiser et l’imprimer, puis la partager. La façon dont l’internaute recherche et ajoute les étapes suit l’ergonomie d’un site e-commerce : il recherche un produit selon les critères, les résultats s’affichent en liste et sur une Google Maps, il ajoute un produit à sa route (comme à un panier) et le site lui propose de poursuivre sa recherche ou voir  sa route. Une fois dans sa route, on lui indique le nombre de produits et le nombre de km à parcourir. Une fois organisée, la route peut être imprimée, téléchargée vers un GPS ou enregistrer. Elle pourra être publiée et partagée une fois validée. Comme pour le Rhône, le site est clair, ergonomique et bien fait, avec une navigation très agréable.

Une initiative occupe une place résolument à part et mérite particulièrement notre attention : c'est l'opération vacances dans les vignobles de l'Entre deux Mers. En effet, l'office de tourisme de l'Entre deux Mers en Gironde a conçu un concept global :

  • plan de signalétique touristique ;
  • site web : les utilisateurs choisissent les suggestions de découverte qui leur sont proposées par le profilage réalisé dans l'étude d'Atout France et les fiches produits sont parfaitement renseignées ;
  • raccourcis QR codes pour la mobilité

Les outils mobiles

 La Corse s’est déjà lancée dans le mobile : une application iPhone est disponible. L’application, à l’image du site, est assez simple et liste les vignerons corses. Même si elle n’apporte pas de réelle valeur ajoutée par rapport à un site web, elle a l’avantage de permettre aux touristes en séjour de repérer les sites de visite liés au vin sur leur iPhone.

Enfin, la route des vins du Pic Saint-Loup a également créée son application « Route des Vins et des Saveurs » sur iPhone, avec les mêmes fonctionnalités et services. Version Androïd à venir.

Alors prêts pour les edégustations ? 

 

 

 

Article précédent Tempête de cerveaux franco québécois: retour sur la conférence du jeudi aux #FQ2012 Les franco-québécoises du etourisme 2012 Article suivant

Articles similaires

A propos de l'auteur : François Perroy

François Perroy est aujourd’hui directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques après avoir créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances. Par ailleurs, il produit et anime le classeur “Diriger un office de tourisme” chez Territorial et a été responsable pendant plusieurs années de la lettre Réseau Tourisme de www.territorial.fr. Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il est également auteur de plusieurs ouvrages ayant trait au tourisme : La communication touristique des collectivités territoriales, avec Pierre Frustier, Editions de la Lettre du Cadre Territorial (www.territorial.fr ) Le Camping aux PUF (Collection Que Sais Je ?) Divers guides de randonnées et carnets de voyages pour les Editions Glénat De nombreuses publications pour la revue Espaces Contact : fperroy at etourisme.info (cette adresse apparait en clair pour éviter les robots)

  • http://twitter.com/VincentSancerre Vincent le vigneron

    Excellent benchmark… petit regret de ne pas y voir figurer le site
    http://www.vignobles-en-berry.com :-

    • Arsene Bacchus

      Article trés intéressant et si je me permettrai d’y ajouter un nouveau venu, qui me semble faire la synthèse des deux premières catégories et bientôt la 3ème; il s’agit du site Wine Tour Booking (http://bordeaux.winetourbooking.com/), particulièrement novateur, puisqu’il permet la réservation en ligne, l’édition de feuille de route…et le tout sans surcoût pour l’internaute. La Revue des Vins de France vient d’ailleurs de lui consacrer une page entière dans son dernier numéro sur l’oenotourisme et le Rotary Club vient de lui décerner le 1er prix de l’innovation dans ce domaine. Ouvert actuellement sur le vignoble bordelais, avec une offre trés prochaine sur l’ensemble des vignobles français.

      • http://www.facebook.com/profile.php?id=1033442167 François Perroy

        Merci pour votre retour, nous avons bien noté votre initiative. Pour mémoire, le blog etourisme.info s’intéresse en priorité aux initiatives numériques touristiques institutionnelles et associées, en l’occurence des partenariats avec par exemple des syndicats viticoles qui veulent s’engager dans la valorisation touristique avec les offices de tourisme.

    • http://www.facebook.com/profile.php?id=1033442167 François Perroy

      Merci pour votre commentaire, l’exhaustivité n’était pas le principe de cet article qui était plutôt dirigé pour présenter les concepts numériques à l’oeuvre.