mar
27
2012

Éloge de la simplicité : l’exemple des greeters…

Depuis longtemps je milite pour dépouiller les interfaces des sites touristiques. Tout nous y pousse et notamment 2 constats. Le premier tient au fait que le tourisme rime avec vacances, plaisir et curiosité... et pas avec prises de tête, encyclopédie ou encore décryptage du langage technocratique. Le second concernent les terminaux qui se réduisent, se "tactilisent"... les petits écrans et les gros doigts pénalisent les navigations pointilleuses...
Mais qu'il est difficile de convaincre les élus, les institutionnels, les techniciens...

En m'intéressant aux phénomène des Greeters, j'ai découvert une illustration très significative du principe de simplicité qui devrait guider nos chers organismes institutionnels et très très officiels.

Examinons quelques exemples parlants :

1) Les Hauts-de-Seine : quand la simplicité confine à l'austérité clinique !

Site très dépouillé... 4 onglets bien clairs. Message clair...
Mais bon, quand même un peu austères les Altoséquanais (sic !), non ? 

Bref, un site qui ne donne pas une envie irrésistible de rencontre avec l'habitant...

 

 

 

2) La Bourgogne : pourquoi faire simple et avenant ?

Désolé, amis bourguignons, mais il faut quand même vous dire que votre site date dans sa forme avec des messages mal hiérarchisés, une barre de menu peu visible, des textes à rallonges, et dans son contenu avec un texte très "administratif" et une image pas vraiment dynamique.

Me trompe-je ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3) Lyon : quand clarté et beau graphisme nuisent à la découverte...

Un "beau" site, au graphisme soigné et au design moderne. Des symboles pour expliciter le contenu, des messages clairs. Bref que du bon !

Malgré cette simplicité, le regard se perd entre les onglets du haut, les boutons du milieu et le menu de droite... Une impression également de rigueur pas très illustrative de la convivialité du concept de Greeter.

 

 

 

 

 

 

4) Nantes : quand l'expérience devient fun, mais un peu compliquée...

Alors là, ambiance toute différente du 92 ! On sent qu'à Nantes on va s'amuser en découvrant la ville. 

L'approche graphique accroche le regard par sa fraîcheur, son dynamisme et son originalité. Par contre, il faut gigoter de la souris pour découvrir des messages qui n'apparaissent qu'au survol et qui restent parfois un peu abscons... 

 

 

 

 

5) La Champagne : quand tout devient clair... ou presque

C'est sans doute le site le plus récent. Photo pleine page, navigation très épurée... Parfait !

Personnellement, je goûte assez peu aux titres qui débordent de leur cadre, mais bon, c'est peut-être une mode et il faudra s'y faire...

 

 

 

 

 

 

6) Mulhouse : quand le meilleur est alsacien... je n'hésite pas à le dire ! ;-)

Admirez ! Un titre simple et complet, 4 boutons, un graphisme paisible et gai. 

En plus un symbole de paix et de fraternité, sans doute une référence à la "Main ouverte" de Le Corbusier à Chandigahr...

Vraiment une belle réussite qui d'ailleurs a été remarquée et citée lors du dernier congrès international du mouvement des Greeters aux États Unis.

 

 

 

Ce petit (et partiel) tour d'horizon des sites de Greeters montre que sur cette thématique spécifique, les institutionnels tendent vers une simplification des interfaces, une clarification des messages avec quelques boutons seulement, sans pour autant appauvrir le contenu.
Et pourtant il s'agit bien de séduire des touristonautes et de leur permettre de s'organiser en ligne, bref de vendre une destination. Il me semble que l'on est assez proches des objectifs assignés à nos sites institutionnels...

Bien sûr ces sites de Greeters "accompagnent" des sites officiels, et n'ont donc pas à en reprendre toutes les fonctions. Toutefois, je parie que les sites "de destination" vont naturellement et progressivement suivre cette tendance de bon sens. On le voit bien notamment avec le site de Mulhouse, cette simplicité, accompagnée d'un graphisme soigné, propose une invitation à la découverte beaucoup plus incitative que les sites "vitrines" où tout doit être accessible directement depuis la page d'accueil. 

Une tendance de fond sans aucun doute... Qu'on se le dise, qu'on s'y prépare... et fonçons !!! 

Voilà quelques exemples qui nous, vous permettront peut-être d'argumenter en ce sens pour infléchir les décisions... En connaissez-vous d'autres qui pourraient utilement consolider ce discours ? 

 

 

 

Article précédent Le meilleur d’etourisme.info Google Map Maker, la eréputation cartographique de mon territoire Article suivant

Articles similaires

A propos de l'auteur : Paul Fabing

Paul FABING est directeur du RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme). Architecte de formation, ancien consultant tourisme et chef du service Tourisme de la Région Alsace, il occupe cette fonction depuis 2001. Entre autres missions, le RésOT-Alsace est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 100 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme avec comme partenaires le CRT et les ADT notamment. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est raffraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).

  • Nick

    N.B. : Il manque le lien hypertexte derrière l’image du site de Nantes… Merci !

    • paul

      C’est corrigé, merci !

  • http://fr-fr.facebook.com/touristic Pierre Eloy

    Salut à tous,
    en direct d’une formation à Munster dans la meilleure région de France à en lire Paul en toute impartialité :)  … je me permets de venir questionner les greeters alsaciens. La notion d’accueil et d’humanisation sont en effet des éléments vitaux qui laissent de côté l’outil numérique. 

    Malheureusement, même dans la meilleure région de France qui a le meilleur portail de greeters de France, on constate que la notion d’accueil sur Internet est une valeur variable et relative… Quelle ne fut pas notre surprise en formation ce matin de voir sur Youtube de sympathiques commentaires sur la première vidéo « Tourisme Alsace » … vidéo de présentation qui à mon avis n’est pas à la hauteur des prétentions justifiées de la destination. 

    Première question : Où sont les super méga vidéos touristiques de l’Alsace… c’est cool d’avoir un greeter sur place…encore faut il donner envie de venir. Est ce que la notion de Greeters ne peut pas avoir une variante numérique en dehors du site des greeters… en faire des greeters 2.0 qui parcourent les plateformes de contenus ? Avec ce que vous allez découvrir ici, je crois que ca serait une idée à exploiter… je dis ca, je dis rien :) 

    Seconde question : Est ce qu’un jour, avant de foncer dans la simplicité comme tu le préconises à juste titre à mon avis, une personne « humaine et physique » va faire le boulot de base sur Internet… veiller à la réputation numérique du territoire… Si je ne réagis pas sur l’exemple suivant, faut s’attendre à ce que la notion de greeters prenne un coup dans l’aile (de cigogne bien sur) et on ne s’étonnera pas d’avoir des retours résumés par le dicton « Qui ne dit mot consent… »
    Avec un si sympathique commentaire « elsass germanic land annexed by france bastards! » visible dans cette page http://www.youtube.com/watch?v=V81KOv14JM0 (voir capture jointe … au passage, vraiment bien le module Disqus :)  … euh… on fait quoi ? on laisse le commentaire… celui d’en dessous etant pas mal aussi… on fait l’autruche ? ou on commence à prouver que les greeters…sont aussi sur le web en préparation au séjour ? 

    Je me dis juste que ton « symbole de paix et de fraternité » avec la main des greeters en prend un coup si on ne réfléchit pas à une stratégie globale de visibilité en ligne de relation « en ligne », de discussions « en ligne » et de réactions/animations des échanges « en ligne ». 

    Et pour prouver le lien entre ma remarque et les greeters… il suffit de voir le superbe boulot de l’Irlande sur le sujet et de fouiller en tapant tourisme irlande dans la recherche Vidéos de Google… y’a des tronches partout et la playlists des interviews des LOCAUX de l’étape… accueillir sur Internet c’est être présent sur les lieux de passages numériques… Youtube en fait partie non ? … voir le lien http://goo.gl/Rv9AQ

    Allez, c’est pas le tout, j’ai ma moricette Salami qui m’attend moi, avec 12 cigognes au dessus de moi :) 

    A demain Paulo Der Greeter du Nord Est

    • Guillaume COLOMBO

      Bonjour,

      Puisque la question semble être posée aux Greeters de Mulhouse Alsace, je me permets d’apporter quelques bribes de réponses : après la mise en place du réseau et de la communication liée en 2011, il est effectivement programmé que les Greeters interviennent cette année pour la destination, en étant identifiés comme Greeters. Par ailleurs, dans les nouveaux locaux en cours de construction, une place est réservée aux Greeters dans la partie « accueil » afin qu’ils apportent leur vision complémentaire et plus spontanée à celle des conseillères en séjour.

      Voilà pour une partie de réponse, en direct de Rendez-vous France :-))

      • http://fr-fr.facebook.com/touristic Pierre Eloy

        Bonjour Guillaume,
        voila… :) … un projet complet, c’est parfait… Sur une destination qui valorise les Greeters, on peut se poser la question (pas de réponse à donner de mon côté) du role d’un Community Manager sur certains espaces sociaux et communautaires en effet… qui avec des greeters pourrait devenir un Community Coordinateur, à la tête d’un comité d’animation et de rédaction (pourquoi pas) de contenus par ces passionnés de la destination. J’imagine que tout cela est dans les cartons du projet Greeters Mulhouse V1.5 :)

        De mon côté, suite au premier commentaire, la ou les questions n’étaient destinées à personne en particulier, mais souhaitaient juste interpeller les lecteurs sur l’importance d’intégrer les greeters dans des notions beaucoup plus larges qui nécessitent une sacrée gestion de projet pour éviter d’avoir de super greeters mais des gens qui pourrissent les commentaires sur des espaces de valorisation de la destination comme Youtube. Bravo au CRT pour sa réactivité sur le sujet… 

        Merci pour votre réponse en tout cas, en direct… toujours de Munster et de KB ce soir :)  … ca y est je parle presque alsacien :)

  • Alsace

    Bonjour Pierre, Merci pour votre remarque. Le commentaire a été supprimé. N’hésitez pas à nous faire part d’autres remarques qui nous aideront ! :-)

    • http://fr-fr.facebook.com/touristic Pierre Eloy

      Bravo pour votre réactivité… le but de mon commentaire était et reste surtout un conseil et une « alerte » que vous avez su gérer de suite :) … Au plaisir d’échanger sur d’autres sujets

  • http://www.facebook.com/Marc.Lemesle.CRT.Midi.Pyrenees Marc Lemesle Pro

    Bonjour, merci pour cet article, et à double titre :
    - Attirer mon attention sur ces sites dédiés et en offrir une vue synthétique à un instant « t » (ça prend toujours du temps…)
    - Hiérarchiser entre eux des sites, à partir de constats de bon sens que je partage à 100%. Comme quoi, le bon sens ça se partage pourvu qu’on parte du même angle de départ (ie utilisabilité pour l’internaute cible…)
    Marc Lemesle