Marion m’a offert pour mon anniversaire une journée d’introduction à la permaculture au Château de la Bourdaisière près de Tours. Avec notre engagement commun pour protéger le climat, nous avons décidé d’y aller à vélo et en train et d’en profiter pour aller se balader dans le coin entre Loire à Vélo et Sologne. Petit tour d’horizon de ce séjour et des conseils pour toucher les touristes à vélo pour les offices de tourisme et autres OGD grâce au numérique.

La destination : Le Château de la Bourdaisière et autour

Oui, c’est vrai, c’est assez particulier que la destination soit au final un Château qui propose des ateliers de permaculture en lien avec Fermes d’Avenir (intéressant d’ailleurs toute la philosophie autour de la permaculture en lien avec nos réflexions actuelles sur le tourisme… j’ai failli écrire là-dessus !). A partir de cela et du fait d’y aller en train, nous avons pu construire notre zone de séjour entre Tours / Blois / Vierzon.

Avec Xavier Matthias (à suivre si le sujet de la permaculture vous intéresse!)

Mon conseil pour un OGD : C’est sûr que c’est une niche mais, parfois, ce genre d’offres de stage de permaculture (mais ça peut-être un autre sujet), ça n’attire pas que des locaux ! Dans notre groupe, nous avions uniquement 2 personnes qui venaient des villes voisines ! Et la majorité des gens qui venaient de plus loin sont restés plusieurs jours pour en profiter ! C’est donc intéressant de les intégrer dans votre offre et de capitaliser sur eux quand il s’agit de rédiger des articles de blog et de faire du design de l’offre (idées de séjours).

L’accessibilité

Bon, c’est un peu mon combat actuel pour préserver mon empreinte carbone (et celle de la destination France)… Vous avez peut-être lu mon dernier papier sur la nécessité de relocaliser le tourisme international vers plus de tourisme intérieur en boostant le train. Ici, nous avons testé l’intermodalité de transports de Grenoble à Saint Pierre des Corps via Lyon. Un TER + un Intercités avec réservation des vélos dans ce dernier train. Résultat : ça fonctionne très bien ! Bien sûr, les places sont encore limitées dans les gares mais ça fonctionne parfaitement et ça permet de se faire des séjours bas carbone assez fabuleux sans galère !

Place pour 2 vélos dans l’Intercités entre Lyon et Nantes

Mon conseil pour un OGD : Je prends le pari que ce genre de séjours va exploser ces prochaines années. Cette mode des microaventures va durer ! Et je pense que ça voudrait le coup de faire des partenariats avec Oui.sncf et/ou Trainline pour faire connaître des destinations accessibles en TER ou Intercités avec des possibilités d’itinérance à pied, à vélo ou avec un autre moyen de mobilité facile. Et bien sûr, mettez la pression à vos élus régionaux pour booster ces trains dans votre région, c’est l’avenir !

La recherche d’hébergements :

Pas de surprise pour nous côté hébergement, nous avons privilégié Airbnb pour réserver en fonction des itinéraires choisis. Pourquoi ? Parce que l’application est simple et efficace. 3 hébergements sur 4 ont été effectués comme ça… Le dernier, on l’a fait via… Gîtes de France car il n’y avait rien dans la zone où nous voulions aller au départ. Et bien… C’est bien bien plus compliqué sur Gîtes de France. Il a fallu attendre une confirmation. Problème de mail. Appel. Répondeur. Rappel. Répondeur. Il a fallu bien 4 jours pour avoir une vraie confirmation… Airbnb, c’était automatique. Après, sur les retours d’expérience, on retrouve à boire et à manger dans les Airbnb. Parfois, on a un petit déjeuner. Majoritairement, on a eu un vrai accueil (pas de AirbnbSitter) mais l’hospitalité, la sincérité et la convivialité de la rencontre sont quand même rare… Du commercial avant tout. Dommage!

Mon conseil pour un OGD : Il faudrait vraiment voir pour impliquer les propriétaires Airbnb dans les adhérents d’un office de tourisme. Il participe réellement à la performance (et à la déception) d’une destination. Il y a donc un besoin de les accompagner afin qu’ils aient de l’information à fournir aux voyageurs, les choses d’actualités (pas vu une seule brochure sur Viva Leonardo dans les Airbnb) ou simplement la qualité d’accueil qui correspond à l’identité de la destination.

Les itinéraires :

Comment trouver les itinéraires vélo à faire quand on n’a pas trop d’idées en tête… Bien sûr, ici, c’était simple, il y a la Loire à Vélo mais je l’avais déjà faite il y a 2 ans (sous la pluie) et je voulais faire un truc un peu plus nature. Après la journée de permaculture, on a donc fait les étapes en recherchant des hotspots (les châteaux forcément) mais aussi des idées de balades originales à vélo dans le coin. Et nous sommes tombés sur une boucle à vélo en Sologne avec pas mal d’étangs à voir. Ca sonnait pas mal et on a construit l’itinéraire comme ça pour rejoindre la gare de Vierzon afin de rentrer chez nous.

Sur place, j’ai tenté de retrouver l’application sur la Loire à Vélo que j’avais utilisé il y a 4 ans… Impossible ! J’ai du me résoudre à tenter d’utiliser la première application bien notée qui m’était proposée mais ce n’était pas hyper concluant au final.

Mon conseil pour un OGD : N’hésitez pas à rédiger des idées de balades à vélo sur votre blog afin d’aider le visiteur à chercher des alternatives ou des compléments à des itinéraires reconnus comme celui de la Loire à Vélo. Ca permet de nourrir les internautes en amont quand il construit son séjour. Si la proposition est vraiment attrayante, ça peut faire mouche !

Et bien sûr, restez toujours en veille des applications disponibles que ce soit sur votre territoire ou sur une thématique de séjours où vous avez des choses à proposer afin de prendre rendez-vous avec les développeurs / entrepreneurs et de voir de quelle manière vous pourriez bosser ensemble! Par exemple, j’aurais adoré voir plus de propositions sur l’application FairTrip sur les territoires traversés!

Les activités pendant le séjour :

A partir du moment où nous avions les hébergements et les itinéraires de manière assez grossiers, nous nous sommes laissé aller. Le reste… on verra sur place. Le smartphone sera notre ami ! Et là, pour beaucoup de choses, c’est sûr que Google Maps est vraiment ton ami ! Pour trouver un resto, un distributeur de billet, pour retrouver l’adresse du Airbnb réservé, etc. Bon, en mode guidage à vélo, ce n’est pas encore ça… Les durées des trajets ne sont pas forcément les bons. Ils n’adaptent pas les itinéraires à des choses agréables à traverser. Parfois, ils se plantent et t’emmènent dans des chemins à la limite du praticable voir interdit (comme dans la Réserve de Chambord).

La proposition de l’itinéraire Google Maps à suivre à vélo dans la réserve de Chambord

J’ai tenté ensuite de faire des recherches sur les activités et évènements autour de Viva Leonardo… Moteur de recherche inspirationnel en ligne. Très intéressant mais… la webapp me demande d’affiner ma recherche par rapport au département où je souhaite avoir des infos au sein de la Région Centre Val de Loire… Désolé mais même pour moi qui me débrouille en géographie, c’est très compliqué quand on est en itinérance vélo de savoir dans quel département on est, voir dans lequel on sera dans 2 heures… (et pour les étrangers, ce sera encore pire !). Pensez UX s’il vous plait !

Dans quel département? Je ne sais pas où je suis et cela ne m’intéresse pas du tout!

Mon conseil pour un OGD : Il faut absolument accompagner l’ensemble des professionnels à avoir un profil Google My Business le plus performant et le plus à jour possible avec des belles photos et des commentaires de qualité (surtout pour les restaurants et les boutiques). On sait à quel point les recommandations vont avoir toujours plus de poids dans l’avenir donc au boulot ! Et quand vous développez vos propres webapp et moteurs de recherche inspirationnelle, mettez vous vraiment à la place du client ! Le modèle des outils d’Internet de séjour de type Secrets Normands répond parfaitement à cela qui c’est conçu pour des visiteurs qui sont déjà là ! Après, bien sûr, l’enjeu, c’est de faire connaître le nom de l’app ou de la webapp au client et pour cela, il faut déposer un petit sticker et simplement dire à vos hébergeurs de parler de cet outil quand ils font le check-in.

PARTAGER
Article précédentFlexClip l’outil génial pour créer ses vidéos facilement
Prochain articleChronique de celui qui a vu le feu et à qui on promet l’extinction…
Hey! Moi, c'est Guillaume Cromer, je pilote ID-Tourism, cabinet d'ingénierie sur le marketing du tourisme. Historiquement, je suis bien impliqué sur les questions de tourisme durable mais depuis quelques temps, je m'intéresse beaucoup à la question de la prospective du tourisme pour bien comprendre comment vont évoluer les attentes des voyageurs et de quelle manière il va falloir adapter les organisations publiques et privées du tourisme. Hyper curieux et de culture open-source, je passe ma vie à partager mes réflexions, mes idées, mes volontés pour faire évoluer ce secteur génial qu'est le tourisme!