Et oui, ça paraît tellement évident à la plupart des créateurs de blogs ou de sites, que lorsqu’on démarre avec ces outils, on est souvent perdu !
Alors comment faire ?

h4. 1- Qu’est-ce que le format RSS?

RSS (acronyme pour “Rich Site Summary”, résumé détaillé du site, ou “Really Simple Syndication”) est un moyen utilisé par les sites web pour résumer leur contenu, comme des articles d’actualité, et permettre un accès simplifié, avec une mise automatique des nouveaux articles.

h4. 2- Lire les actualités RSS avec Mozilla Firefox

Grâce à “Mozilla Firefox”:http://www.mozilla-europe.org/fr/products/firefox/, les marque-pages dynamiques sont une nouvelle technologie qui vous permet d’afficher les derniers titres d’actualités RSS et les en-têtes de blogs dans la barre d’outils et le menu des marque-pages. D’un coup d’œil, parcourez les titres de notre site. Gagnez du temps en allant directement sur l’article qui vous intéresse.

!/31.jpg! *_Ajouter les actualité RSS dans les marque-pages dynamiques_* Firefox met à disposition ses marque-pages dynamiques lorsque vous voyez apparaître l'icône RSS (voir ci-dessus) en bas et à droite du navigateur, ou à gauche de la barre d'adresse. En cliquant sur l'icône, une boîte de dialogue d'ajout de marque-pages vous est proposée. Sélectionnez 'OK' et il apparaîtra parmi vos autres marque-pages. Vous pouvez soit le placer dans votre barre personnelle (sélectionnez-la dans la boîte de dialogue, et vérifiez l'affichage de cette barre : Affichage->barres d’outil->barre personnelle), soit dans n’importe quel dossier de vos favoris.
!/images/34.jpg! !/images/33.jpg!

*_Ajouter un marque-page dynamique manuellement_*

Vous pouvez aussi vous rendre dans le menu ‘Gérer les marque-pages’ et choisir ‘Fichier’ puis ‘Nouveau marque-page dynamique’. Choisissez un nom puis entrez l’url : http://etourisme.info/rss.
Les articles du site apparaitront dans les marque-pages de Firefox, et appraissent en temps réel.

h4. 3- Lire les actualités RSS avec Internet Explorer

Internet Explorer n’est pas capable de lire directement les informations en format RSS. Vous avez donc tout intérêt à vous mettre à Firefox. La version 7 qui le permettra, copie de Firefox, est en “bêta test”:http://www.microsoft.com/windows/ie/ie7/ie7betaredirect.mspx pour le moment. Vous avez donc besoin de télécharger et d’installer une extension ou un logiciel supplémentaire. Nous donnons un exemple de gratuiciel (“Feed Scout Toolbar pour IE”:http://www.zdnet.fr/telecharger/windows/fiche/0,39021313,39187810s,00.htm) mais de nombreuses autres alternatives sont possibles et disponibles sur le Web.

RSS Feeds Toolbar for IE est une barre d’outils qui s’intègre dans le navigateur. une fois installé, vous n’avez qu’à le configurer en ajoutant l’URL suivant: http://etourisme.info/rss
!/images/32.jpg!

PARTAGER
Article précédentLe CDT du Vaucluse propose la réservation en ligne
Prochain articleBenchmark Group crée une lettre “etourisme”
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.

AUCUN COMMENTAIRE