A ne plus arrêter de dire que le etourisme c’est fini, on en oublierait presque de s’intéresser aux sites web de destination! et pourtant, c’est quand même une base pour la préparation du séjour de nos visiteurs.

Comme le soleil est au rendez-vous, j’ai envie de plage, et je me suis donc intéressé aujourd’hui à deux destinations du littoral Atlantique qui ont récemment refait (ou fait) leur site Internet : l’île de Noirmoutier et le Pays Bigouden.

Mais ce n’est qu’un début! (continuons le combat 🙂 ). Je compte bien continuer à présenter les nouveaux sites de destination, car j’ai eu de nombreuses propositions de la part de directeurs d’offices de tourisme.

Noirmoutier en entier

S’il y a un qualificatif qui me vient à l’esprit sur ce site web de l’île de Noirmoutier, c’est “complet”! Un visiteur va vraiment tout trouver pour préparer son séjour. J’ai fait le tour, et franchement, il y a tout : il suffit de dérouler les menus en passant la souris pour s’en rendre compte. 

Menus qui sont par ailleurs très intuitifs et simples : “explorer l’île”, “se loger”, “que faire sur l’île”, “savourer”, “vie pratique”, plus une entrée “météo et marées” ainsi que les webcams. Simple mais efficace. 

Lorsque l’on rentre dans le contenu des articles, on sent l’effort  rédactionnel qui a été founi par l’office de tourisme. On est loin des mentions brutes syndiquées du SIT type “50 couverts, animaux acceptés” : fiches bien agencées, nombreuses photos, texte de présentation. Complet, je vous dis!

Service compris

La notion de service illustre bien ce site de destination. C’est par exemple l’accès gratuit au guide des sentiers de randonnée. C’est une demande majeure, elle est accessible facilement. Bien mis en avant également, le magazine de la destination en téléchargement, avec ses “secrets”.

Et cerise sur le gâteau, l’équipe de l’office de tourisme est mise en avant, avec le portrait de chaque conseiller en séjour. On parierait qu’il y a eu de la formation APEX/SADI en Pays de la Loire ces dernières années!

Je n’en ai pas parlé, mais la page d’accueil avec un long déroulé est elle-même efficace/ Un petit choix affinitaire qui renvoie sur des articles vraiment adaptés : si je viens me ressourcer entre amis, j’aurais de vrais différences avec un choix “me distraire en famille”.

Bref, au final, Noirmoutier, je suis fan! Bel exemple de site complet. Comme il faut bien j’ai quand même trouvé deux ou trois choses pour dire du mal 🙂 : impossible d’ajouter un article à ma liste de favoris. Et puis bizarrement, il n’y a qu’une version en français sur ce nouveau site. 

 

Pays Bigouden, ça décoiffe!

Si, si, je suis sur que vous avez compris le jeu de mot de mon intertitre : le pays bigouden, les coiffes bretonnes. Bon, les concepteurs du site Destination Pays Bigouden y ont pensé aussi, comme en témoigne cette copie d’écran.

Pour vous parler du site du Pays Bigouden, il faut d’abord savoir que il a été réalisé par deux offices de tourisme, avec des noms comme on les aime bien : Le “Haut Pays Bigouden”, au Nord à Plozévet, et “Destination Pays Bigouden Sud”, au Sud donc, à Pont l’Abbé. Et bien exploit, le visiteur ne se rend pas compte de ce découpage administratif : tout est sous la marque de la destination Pays Bigouden/Bretagne sans différenciation. Dans la rubrique pratique, on parle même de “l’office de tourisme” au singulier, car on a bien compris que le visiteur veut juste connaitre les lieux disposant de points d’accueil et non les subtilités de découpage administratif. Exemple à suivre!

A la Johnny Bigoud!

C’est sans doute l’accroche de la marque de destination “bigoudenjoy” qui donne ce ton assez guilleret au site. Avantage indéniable : il y a une vraie couleur éditoriale, que l’on retrouve dans des titres enlevés du type vous êtes plutôt “enjoy” ou “ça décoiffe”?. Ambiance enlevée que l’on retrouve également dans le graphisme, avec du jaune qui envoie du soleil, des grosses polices et des émoticones qui se baladent un peu partout. Ca refraichit!

Les offices de tourisme ont également assuré coté topitos : on trouve les “7 idées pour le printemps”, les “5 points de vue à couper le souffle”, les “6 avtivités à faire en famille”. Efficace!

Et enfin dernier coup de coeur de ce site : la vidéo! un carrousel vidéo en première page et beaucoup de pages animées par des vidéos souvent enrichis de texte. Vidéos dont certaines sont des réalisations maison comme “enjoy la langoustine”, qui donne tout simplement envie de passer à table!

Bon appétit!

 

PARTAGER
Article précédentOrganiser l’accueil entre voisins
Prochain article[Blogueurs Voyage] Bruno, Laurène, à vous la parole!
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin