J’ai découvert récemment VIIMA (brise en Finnois…), une plate-forme d’innovation qui nous vient de Finlande. À mon avis, une petite pépite pour nous tous !
Son but : faire émerger plus d’innovation, rien de moins !
Et franchement j’y vois un outil d’innovation collaborative (open innovation si vous y tenez…) efficace pour tous, ceux qui souhaitent optimiser leurs démarches, comme ceux qui ne savent pas par où commencer pour enfin sortir de l’affichage stratégique bien-pensant et passer aux actes…

Comment ça marche ?

VIIMA vous permet dans une interface très intuitive de poser une processus d’idéation assez complet :

  1. Posez votre problématique. Dans l’exemple que je vous livre j’ai pensé modestement à “Stratégie holistique pour un nouveau paradigme”, en hommage au sketch introductif des #ET15 de mes glorieux camarades Ludovic et Pierre (si vous n’y étiez pas, je vous recommande vivement de revivre la séquence par ici)
  2. Créez dans VIIMA un tableau en paramétrant des catégories et des états (facultatif)
  3. Invitez vos ouailles à venir poster leurs idées ou améliorer celles des autres (pas d’inscription obligatoire, mais bon, c’est mieux de savoir qui a osé mettre cette foutue “Schnapsidee” comme on dit chez moi… 😉
  4. Proposez leur de hiérarchiser en “j’aimant” les meilleurs idées
  5. Classez, ordonnez, commentez, peaufinez, fusionnez, éliminez..
  6. Définissez la stratégie partagée et assignez la mise en œuvre à vos collaborateurs ébahis
  7. Applaudissez, c’est Byzance !

Presque l’idéation d’un monde idéal !

On peut même stimuler la participation avec un système de points (que je n’ai pas très bien compris, mais bon…)

Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessus et participer (enfin les 49 premiers bien sûr). Allez-y c’est cadeau !

Côté admin, vous pouvez paramétrer assez finement votre tableau comme vous le voyez sur l’image ci-dessous :

Et vous avez même droit à un tableau de bord du meilleur effet pour vos présentations.

Quelques exemples d’utilisation

On peut penser utiliser VIIMA dans plusieurs cas de figure dont ces trois là :

Le remue-méninges classique : réunissez votre équipe et les partenaires et faites chauffer les cerveaux. Votre tableau se remplira comme avec des post-it, mais chacun pourra aisément commenter l’idée de l’autre, jaimer ses préférées, ajouter des fichiers, etc.

L’innovation collaborative au long cours : laisser mûrir un sujet en permettant à chacun de rajouter ou de peaufiner des idées sur un temps long. On peut penser ainsi aux problématiques d’amélioration de service par exemple. Plus besoin d’attendre des réunions d’équipe ou autres remue-méninges. Chacun, à son rythme et quand il le veut, dépose sa contribution ou consulte celle des autres. Bien sûr, il vous faudra entretenir la flamme pour que votre tableau évolue…

La boîte à idées : favoriser l’initiative individuelle et l’appropriation collective avec un outil pivot et permanent pour la structure.

Alors en quoi VIIMA se distingue-t-il d’autres outils de remue-méninges ?

  • il va plus loin qu’organiser le remue-méninges,
  • il permet d’envisager un temps long, et cette idée me paraît super intéressante pour approfondir la réflexion au delà d’un sprint souvent un peu hystérique…
  • il est super intuitif et visuellement impeccable
  • possibilité d’associer des partenaires extérieurs sans formation particulière
  • … et sans doute d’autres encore !

Et en plus la version gratuite permet de faire participer 50 personnes !

Mon expérience étant encore fraîche, il y a certainement des fonctionnalités que je n’ai pas explorées, notamment celles de la version payante. Alors n’hésitez pas allez tester ce service. Mais attention, vous risquez de ne plus pouvoir vous en passer ! 😉

VIIMA est largement suffisant dans la plupart de nos cas d’usage. C’est un super outil pour mettre en œuvre une stratégie d’innovation efficace et partagée.
Plus aucune excuse pour éviter de passer à l’acte ! 😉

PARTAGER
Article précédentLe touriste belge pour les nuls
Prochain articleDressons nos algorithmes !
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).