Les dates des prochaines rencontres du etourisme à Pau sont déjà bloquées dans votre agenda mais qu’avez-vous prévu, d’ici là,  pour titiller votre curiosité?

Nul besoin de rappeler l’importance de la curiosité au travail. La curiosité est avec l’intelligence et l’effort, une des qualités auxquelles les recruteurs sont actuellement très sensibles. Les personnes curieuses savent  s’adapter, élargir leurs horizons et mieux appréhender la complexité. Cerise sur le gâteau, la curiosité encourage la créativité, l’innovation et favorise l’enthousiasme.

Définition : “La curiosité est une tendance qui porte à apprendre, à connaître des choses nouvelles ou cachées”

Comment encourager la curiosité de son équipe?

Etes-vous prêts, comme certaines entreprises l’ont déjà fait, à accorder 15 à 20% du temps de travail à vos employés afin qu’ils puissent développer leur curiosité? Etes-vous prêts à leur laisser ce temps libre pour explorer de nouvelles idées?

Si cette idée n’est pas encore envisageable tout de suite pour vous, une autre piste est plus accessible : celle d’explorer l’immense terrain de jeu des entreprises, proches de chez vous. Vous avez en effet à proximité une source d’inspiration incroyable et dans des domaines de compétences très variés qui vont du responsable marketing, au responsable communication, en passant par le service commercial, celui du service après-vente, des achats, de la recherche et du développement, des ressources humaines… Un vivier d’experts, à seulement deux pas de chez vous, qui a très probablement plein de choses à vous partager!

Alors osez!

Osez aller rencontrer ce Directeur des Ressources Humaines de l’entreprise industrielle, qui fait la fierté locale,et comprendre comment il a eu recours à l’innovation pour faire face à ses problèmes de recrutement et ainsi développer des pistes pour améliorer votre management.

Osez pousser les portes de cette entreprise qui vous impressionne et allez échanger avec le directeur international des achats pour comprendre ses problématiques d’approvisionnement local et se rendre compte au final que vous avez des préoccupations communes.

S’autoriser à prendre enfin le temps avec votre voisine fleuriste, pour comprendre comment elle a réussi à développer sa clientèle locale en proposant un service innovant. Vous pourriez peut-être y puiser des idées pour attirer les habitants.

Pourquoi ça marche?

C’est facile à mettre en place :

  • C’est tout proche : on peut donc emmener toute l’équipe et pourquoi pas aussi nos partenaires
  • Ce n’est pas cher
  • Cela permet d’entretenir le réseau local et de glisser mine de rien auprès des entreprises, que le tourisme est important pour le territoire

Cela accélère la créativité.

Quand nous visitons d’autres structures touristiques, nous avons tendance à nous couper de potentiels en nous comparant aux autres : nous n’avons pas la même fréquentation, pas la même cible de clientèles, pas les mêmes moyens… . Autant de freins qui nous empêchent de profiter de toutes les idées, qui s’offrent devant nous. Or quand on s’ouvre à d’autres domaines d’activité, ce réflexe est un peu perturbé. Il est plus difficile de se comparer, de juger car nous perdons nos repères. Alors notre potentiel créatif peut enfin s’exprimer!

Comment s’y prendre?

Quelques conseils avant de vous jeter dans le grand bain !

1 -Savoir pourquoi on y va?

Quel est mon objectif? Est ce que je veux trouver de l’inspiration sur mon mode de management, trouver de nouvelles perspectives pour ma stratégie de communication, élargir mes possibilité sur telle ou telle compétence…?

2 – Bien choisir la personne que vous allez rencontrer

Vous connaissez dans votre réseau une personne qui connait une personne (de préférence sympathique 🙂 ) qui travaille à la Direction du service après-vente de cette entreprises industrielle leader sur son marché. Et bien bingo, cette personne a certainement plein de choses à partager sur son métier. Laissez faire votre intuition et votre réseau!

3 – Préparer la rencontre

Préparer votre entretien avec l’intervenant en le sensibilisant sur le fait que vous n’avez pas besoin de tout savoir sur les KPI ou indicateurs de performance de l’entreprise mais que ce qui vous intéresse c’est lui, ce qu’il vit au quotidien durant ses journées de travail, ce qu’il aime, ce qui le fait se lever le matin, ses challenges actuels et comment il s’y prend…
Déplacez vous dans l’entreprise, soyez au cœur même de l’activité pour en apprendre le plus possible.

4 –  Avant d’y aller :

Prendre un moment pour jeter un coup d’oeil à vos a-prioris :

  • Qu’est ce que je m’attends à voir?
  • Qu’est ce que je pense de cette personne, de cette organisation?

Glisser dans votre carnet de note cette petite phrase :

“Je ne sais  qu’une chose c’est que je ne sais rien! “(Socrate)

Et foncez maintenant!

5- Pendant la rencontre :

Préparez-vous à vous mettre à la place de votre interlocuteur, à comprendre la situation à travers sa vision.
Préparez-vous à poser des questions authentiques  et surtout préparez-vous à être surpris!

6 – Après la visite :

Partagez à chaud  avec les personnes qui ont fait la visite

  • Qu’est ce qui a été le plus surprenant pour moi?
  • Qu’ai-je appris?
  • Quelles idées ça me donne, quels questionnements cela m’apporte?

Organiser ces expéditions, c’est finalement s’ouvrir à de nouvelles perspectives de management  en considérant que l’atteinte d’objectifs d’apprentissage pour son équipe est tout aussi importante que l’atteinte des résultats pour jauger de sa performance.
Ces apprentissages feront grandir l’équipe et augmenteront in fine leur  motivation.

mes sources d’inspiration :

  • toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé est volontaire 🙂 !  (et inspirée des matinées waouh créés par  l’office de tourisme du Pays d’Ancenis). J’en profite pour glisser un message à Céline pour la remercier d’avoir réussi à concrétiser ces matinées
  • revue Harvard Business Review – fev / mars 2019 : Cultivez la curiosité de vos équipes
  • le parcours du ressenti : U Lab – transformer les organisations





PARTAGER
Article précédentPour que vive l’Europe, je me souviens…
Prochain articlePar amour du Monde
J’utilise depuis plusieurs années les méthodes d’intelligence collective au service de différents projets (world café, démarche appréciative, forum ouvert et différentes techniques de créativité...). Je trouve qu’elles apportent une nouvelle vision de nos métiers, où l’humain est véritablement mis au cœur du projet, l’humain dans le respect de chacun.   Je partage actuellement mon temps en tant que Directrice de l’Office de Tourisme du Pays d’Ancenis -Val de Loire, où j’ai notamment en charge les missions traditionnelles concernant le management d’équipe, les stratégies concernant la communication, l'ingénierie de projet, l’animation de réseau….pour 80% de mon temps, et les 20% restant sont consacrés à mon activité de facilitatrice de projets touristiques ou comment créer les projets de demain en associant l’équipe, les socio-professionnels et les élus.