*Aimer la Bretagne, c’est d’abord aimer* : telle est l’accroche de cette publicité de Tourisme Bretagne.com. On ne peut qu’être d’accord, d’autant que l’on est mis en présence de situations idéales, à savoir se retrouver à deux ou en famille, évidemment, dans des paysages remarquables de Bretagne. Cette étape passée, on note cependant le caractère conventionnel des personnages en situation : une dame et un monsieur (deux dames ou deux messieurs ensemble ça n’existe pas ?), très côte ouest (les sites web touristiques britanniques ou américains reflètent bien mieux la variété ethnique des touristes). J’avais déjà indiqué dans un article précédent que je reviendrai sur les traitements iconographiques. C’est fait : les photos, comme l’écrit, sont le fait de choix. Ils reflètent des parti-pris marketing et des parti-pris éditoriaux.

Deuxième point, qui explique le titre : on écrit en profondeur sur le web. Ca signifie que l’organisation des informations permet au lecteur d’approfondir sa lecture par des liens hypertextes. Là, l’invitation consiste à cliquer sur les logos des CDT pour en savoir plus ou à un lien Jeu – Concours. Sauf que, la descente en profondeur qui devrait illustrer la tonalité de l’accroche *Aimer la Bretagne, c’est d’abord aimer* reste vaine : manque de suite de l’information de tête dans les pages d’accueil des sites des CDT et dans la page concours (on nous invite à participer à “un jeu-concours et à gagner des séjours sans nous en dire plus”:http://f1.mailperf.com/v5%5Cform.aspx?GV1=ASP005W0000000000000000000000KWT). Il faut s’inscrire pour demander plus d’infos sur les sites de l’une des organisations territoriales promotionnelles. Résultat des courses : situation amusante à l’heure de la multiplication des audits dits identitaires. On communique pour soi, tel que l’on se voit ou l’on veut se voir, ou bien pour les autres, ceux que l’on reçoit et que l’on pourrait recevoir ? Le marketing éditorial, c’est bien ça : le mariage des contraintes et des solutions du marketing avec les règles éditoriales qui consistent à capter le lecteur et à ne pas le perdre en route.

PARTAGER
Article précédentTout sur les audioguides
Prochain articleJimdo c’est facile
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il écrit par ailleurs des ouvrages et articles techniques sur le tourisme ainsi que des créations plus personnelles. Contact : fperroy at etourisme.info (cette adresse apparait en clair pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE