Les offices de tourisme sont nombreux à collaborer avec les start-up créatrices d’applications mobile. En téléchargeant plusieurs d’entre elles, j’ai apprécié leur ergonomie et la dimension « instantanée » des informations, de la météo au fil Facebook en passant par les événements.

OT Vallée de la Dordogne
OT de Brive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais tout compte fait, je peux trouver ces mêmes données sur le site classique. L’ensemble fait très « Tourinsoft », inventaire si vous préférez. Et si on imaginait enfin des solutions complémentaires, en partant du client ?

Bis repetita

Alors, quid de la plus-value de ces applis ? Je demande l’avis du public, Jean-Pierre ! Malin… À l’heure où ledit public privilégie la connexion sur mobile, les développeurs auraient tout intérêt à ajouter quelques services simples et UTILES visant à renforcer la personnalisation, et de fait, la fidélisation entre l’outil et le consommateur.

  • What’s up ?

Commençons par s’inspirer de ce qui se fait dans d’autres secteurs que le nôtre. J’ai trouvé-là une source d’inspiration originale qui ne demande que quelques minutes de conception au quotidien. La solution ? Depuis peu, l’application RMC Sport m’envoie tous les matins une notification intitulée « What’s up » (Quoi de neuf ?). En l’ouvrant, je tombe directement sur une drôle de séquence animée composée de textes, de photos et de GIF me résumant les derniers résultats et news de la veille. Au bout de quelques secondes de séquence, on me parle de rugby. Sauf que je m’en moque comme de ma première chaussette, alors d’une simple touche je peux zapper cette partie pour connaître plus vite la suite de l’affaire OL/OM !

Au final c’est court, efficace, le ton est complice et on peut même donner son propre avis !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette initiative est à mon sens tout à fait transposable aux applications d’OT. Le touriste ne vient plus chercher l’information, c’est l’information qui vient à lui, et de quelle manière ! À la différence près qu’il ne s’agirait pas de compiler ce qu’il vient de se passer, mais ce qu’il se passe maintenant, ici et ce soir. Autre pense-bête : permettre d’activer (et de désactiver) cette fonctionnalité à la seule demande de l’utilisateur ; autrement dit, pendant sa période de séjour. 

  • Envoi de notifications par centres d’intérêt 

Parce que nul visiteur n’est programmé pour s’intéresser à tout, les concepteurs digitaux pourraient démocratiser l’envoi de notifications “select” en fonction des centres d’intérêt renseignés en amont par les usagers. Encore une fois, cela existe déjà dans le sport, où vous choisissez de recevoir les news chaudes (ou fraîches, je ne comprendrai jamais compris la différence…) de votre club de cœur. Dans le tourisme, l’option pourrait se décliner avec des sujets et conseils précis comme la couleur du drapeau sur la plage, les fromages à découvrir au marché nocturne, ou l’adresse du tournoi de boules (Jean-Pierre Pernaut sors de ce corps !!!).

  • Prendre le virage du contenu collaboratif 

Du consommateur au consomm’acteur il n’y a qu’une ligne ! La limite que j’ai repérée dans mon benchmark concerne la dimension collaborative. Autant dire qu’elle brille par son absence. L’idée me rappelle l’article récent de ma camarade de promo Marie qui nous présentait le Bulletin Google. De la même manière que le moteur de recherche, il serait souhaitable que les applications d’OT invitent leurs visiteurs à faire du “live” en partageant bien sûr leurs photos, vidéos façon “Mur d’images”, mais aussi et surtout en partageant des “alertes info” (heureuses, anecdotiques ou faisant état d’un problème) suffisamment pertinentes pour intéresser touristes, habitants et même l’OT qui ne peut pas tout voir et tout savoir à l’instant T. Marie en donnait d’ailleurs de très bons exemples. 

  • Profiter de réductions chez les prestataires

En téléchargeant l’appli, l’utilisateur recevrait un numéro unique qu’il suffirait de communiquer aux professionnels partenaires, choisis sur la base du volontariat. Ce numéro donnerait droit à des tarifs préférentiels accordables une fois chacun pendant une période donnée. L’ensemble de ces offres serait lisible dans une rubrique dédiée, mise à jour régulièrement. On pourrait notamment suggérer : -15% sur le plat du jour au resto de la plage du mardi au jeudi soir ; la 4ème descente en rappel à moitié prix pour 3 achetées tous les jours avant midi, etc… sur simple présentation du code. Avec des prestations à renouveler régulièrement, par exemple chaque semaine.

 

Ces quelques idées réunies permettraient ainsi de multiplier sensiblement le nombre de connexions sur les applications d’offices de tourisme, qui posséderaient enfin une réelle plus-value par rapport aux données sommaires que l’on trouve encore présentement.

Bien d’autres propositions peuvent être soumises pour améliorer ces applis ! Si vous pensez en avoir, partagez-les en commentaires, on se fera un plaisir d’en débattre 😉