Chers lecteurs.

Durant ce mois d’août, la rédaction du blog est en vacances. Nous en profitons pour vous faire redécouvrir des articles qui ont été publié durant ces 12 derniers mois.

Ce post de Pierre Eloy a été publié le 28 avril 2016

Bonjour à tous,

Je pourrais rédiger ce billet comme une carte postale d’un grand voyageur (si si c’est Sncf qui me le dit, je suis Grand Voyageur) qui fait le tour de France tous les huit jours et qui part à la rencontre de gens top, motivés, au bananomètre bloqué à 10 sur 10 aux antipodes de la morosité ambiante. Encore une fois, vous allez sans doute chercher le lien avec le numérique dans ce billet… il est si évident en fait car à la base d’un numérique engagé, repensé, collaboratif, collant au voyageur et non aux sillons traditionnels des DMO, mais pas d’outil, pas d’appli dans cette carte postale du mois d’avril. 

cartepostaleAujourd’hui, j’ai juste envie de vous partager une image offerte par une directrice d’office de tourisme qui est un bulldozer à paillettes d’optimisme, de management collaboratif et de professionnalisme (parlez lui de démarche qualité, dans le monde d’où elle vient, l’industrie automobile, ils maîtrisent aussi 🙂 ). Il faut absolument qu’elle nous partage la tapisserie de leurs bureaux, que de la conduite de projet illustrée, mindmappée, post-itée jusque dans les couloirs. 

Modèle exemplaire de l’intégration dans la région “Grand Est”, c’est une Alsacienne qui travaille en Lorraine …et qui doit aimer les bulles de Champagne. Corinne Gangloff que certain(e)s d’entre vous ont eu la chance de croiser est la directrice de plus irréférençable mais du plus buzzable nom de destination française : le Pays de Bitche

Pour la résumer, un post de son mur Facebook suffit : 

Alors quand ce mercredi, Corinne me partage le Manifeste des Inspiré-e-s, je m’empresse de le partager avec les fabuleuses expertes locales normandes suivant un cursus APEX.

En voyant le ressenti de ces chouettes nanas qui sont motivées pour oser bouger les lignes du tourisme institutionnel, à la lecture de ce manifeste, je me suis dit que je mettrais bien de côté une énième infographie sur les francais et le numérique dans le tourisme (pour info, elle est là) pour lui préférer ce “Manifeste”. 

J’espère que vous partagez cette idée à l’heure… du premier café entre collègues, de la première réunion sur la refonte de votre stratégie numérique, de la première personne accueillie et accompagnée par les experts locaux de l’OT, du premier mail concernant le regroupement de vos territoires, du premier smile offert par un membre de votre équipe :

Il est vital aujourd’hui, avant de se lancer dans un projet numérique, d’avoir de l’audace, d’oser, de retrouver du sens au developpements numeriques, de changer les codes ancestraux, de repenser des modèles économiques arrivés à terme comme la promesse de visibilité à ses acteurs touristiques.

Beaucoup de destinations apportent des touches d’originalité, remettre pour de vrai les compétences humaines dans l’aire de jeu de la communication et du marketing d’une destination, certaines osent d’aller demander à leurs acteurs touristiques des réponses qu’ils n’ont pas à l’OT… en effet ça s’appelle de la co-création mais au delà du terme à la mode, c’est l’audace de ces promoteurs de destinations qui est à mettre en avant. 

Alors voilà, aujourd’hui, grâce à Corinne ou à cause de Corinne, tout dépend si vous y voyez un intérêt, je vous invite à imprimer ce manifeste, à l’afficher en 4 par 3 dans les lieux de vie, de réflexion, d’échanges de vos collaborateurs (et aux toilettes aussi, oui oui bien sûr) ce manifeste qui a été, pas de hasard encore une fois, pensé par des cousins québécois. 

Vous avez le droit de me trouver perché, hors sujet, vivant dans un monde de bisounours, à votre place, je le comprendrais 🙂 . Vous pouvez retrouver ce moment de co-création fun qui date de 2014, mis en ligne ici mardi :

Le making off de la session de co-création : 

Sans trahir de secrets, chuttttttt, vous aurez sans doute le plaisir de retrouver Coco, l’experte de la “Co…construction” qui a remplacé Ressources Humaines par Richesses Humaines dans ses présentations pro, lors des 12ème Rencontres du Etourisme à Pau, les ET12… en compagnie d’AgaThe Power de Picardie et de Sophie D’Ancenis… peut être pour un remake de Brice de Nice, présenté comme ca. 🙂 

Bonne lecture, bonne impression et bons échanges à tous.

PS : Imaginez deux secondes la tête de Corinne, cette pro discrète, ce matin quand elle va découvrir qu’elle est à la une du blog 🙂