15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Un autre regard sur TikTok

Publié le 30 avril 2021
5 min

Une vague de jeunes fêtards déferlera-t-elle sur Hossegor cet été ? Ludovic en parlait mercredi sur le blog, le #Hossegor s’est affolé sur TikTok ces dernières semaines. Le réseau social le plus en vogue du moment fait couler beaucoup d’encre, parfois accompagné de quelques clichés (et je ne parle pas du billet de Ludo !). Pourtant TikTok regorge aussi d’initiatives positives et l’inclusivité, l’écologie, le handicap ou encore la culture trouvent aisément leur place au sein du réseau.

Capture d’écran de TikTok for Good

Entre clichés et craintes 

Sur la côte landaise, tout le monde s’est emparé du sujet entre inquiétude et incompréhension. TikTok affiche des millions de vues sur des vidéos de jeunes qui annoncent venir faire la fête à Hossegor cet été. Bon, c’est pas comme si d’habitude la sobriété était le mot d’ordre des soirées estivales à “la centrale”. La réaction d’une commerçante locale interrogée par Sud-Ouest sur le phénomène résume bien la situation :  « De toute façon, TikTok ou pas Tiktok, on s’attend à un énorme été ». 

Les non-utilisateurs de TikTok ont l’image d’un réseau qui promeut les vidéos de gamines qui minaudent et de jeunes portés sur la fête. Il est clair que cette image ne vient pas de nulle part et les parents de pré-ados ou d’ados ont de bonnes raisons d’être attentifs aux usages numériques de leur progéniture. Mais c’est valable pour l’ensemble des plateformes. 

Heureusement, TikTok est bien plus que ça. Une part importante de la culture de cette génération s’y développe, mêlant humour, danse, gastronomie, conseils et inspirations dans une créativité parfois déconcertante. Certains de ces codes et nouveaux types de contenus rentreront probablement ces prochaines années dans les usages communs (souvenez-vous de ce que vous pensiez des emojis il y a quelques années). 

Comme souvent, c’est une question d’algorithme 

La puissance de TikTok vient de son algorithme, capable d’afficher précisément le contenu qui parle à chacun de ses utilisateurs. Pour autant, les débuts sur le réseau peuvent être déstabilisants, puisque la section “Pour toi” n’est pas encore personnalisée. On navigue alors dans le “straight tiktok”, affichant des contenus particulièrement “clichés et ennuyeux”. Et les utilisateurs de TikTok se plaisent à dire que ceux qui conservent un fil d’actu de ce type le sont probablement aussi. Pour les autres, l’algorithme va faire le job avec la promesse de voir un contenu qui nous ressemble.   

Sur TikTok, il n’est pas nécessaire de suivre un compte pour voir son contenu. L’algorithme trouve facilement à qui diffuser une vidéo. Ainsi, le réseau considère que le succès peut provenir d’un contenu s’il est bon et audacieux. Une approche qui fait la part belle à la créativité et aux idées plutôt qu’à la célébrité, en contre-pied à Instagram.

Le réseau social est aussi particulièrement addictif et on est loin de la sobriété numérique. Les vidéos s’enchaînent en auto-play et le temps passe s’en même qu’on s’en rende compte. Les équipes de TikTok semblent être conscientes des enjeux autour du bien-être numérique, en affichant des messages qui incitent à se déconnecter lorsqu’on a trop scrollé sur le réseau. 

@tiktoksafety_fr

Ça fait un moment que tu scrolls. Change-toi les idées, va faire un tour… on sera toujours là à ton retour !

♬ son original – TikTok Sécurité – FR

Dès qu’un utilisateur visionne un contenu en intégralité ou interagit sur certaines thématiques, l’algorithme fait son boulot et le feed “pour toi” s’ajuste à ses centres d’intérêts. Comme souvent sur les réseaux sociaux, le risque d’être enfermé dans une bulle de filtres est alors très fort. 

Contrairement à d’autres médias sociaux, TikTok a intégré une éditorialisation de sa plateforme avec un espace « découvrir » au sein duquel les équipes donnent de la visibilité aux thématiques de leur choix. Et clairement, l’inclusivité, l’écologie, l’éduction ou la culture occupent une place majeure dans cet espace.       

Connaissez-vous Arthur Baucheron ? 

Ce jeune bordelais anime un compte TikTok suivi par 700 000 personnes. Il y partage le quotidien d’un “gars de 18 ans en fauteuil roulant qui essaie de changer les mentalités”. Cette semaine, à l’occasion d’un direct avec sa communauté, il répondait sereinement et sans tabou aux questions parfois maladroites de milliers de jeunes intéressés par son regard sur la vie.   

Culture et pédagogie à l’honneur avec #TikTokAcademie

Les contenus pédagogiques trouvent aussi très bien leur place sur le réseau, comme par exemple des tutos pour apprendre à parler le langage des signes.

https://www.tiktok.com/@camilletesigne/video/6952089133045058822?lang=fr&is_copy_url=1&is_from_webapp=v1

Avec #TikTokAcademie, le réseau met régulièrement à la une des vidéos de micro-learning qui ont comme objectif d’associer divertissement et apprentissage. Les exemples sont nombreux et on peut notamment relever le compte d’Eloïse Wagner, avocate au barreau de Paris qui explique quelques rudiments de droit de façon pédagogue en utilisant les codes du réseau. 

@911avocat

2 astuces JURIDIQUES pour éviter de se faire avoir en achetant sur un site bidon #avocate #lawyer #TikTokAcademie #droit #arnaque #pourtoi #fyp

♬ Monkeys Spinning Monkeys – Kevin MacLeod

Le sujet de l’écologie est aussi très présent sur TikTok avec par exemple le challenge #CleanTogether lancé à l’occasion de la Journée de la Terre. Une invitation à ramasser des déchets et à partager son initiative de façon créative.  

Toujours sur cette thématique, le compte Make a Change qui sensibilise au problème de la pollution du plastique compte plusieurs vidéos à plus d’1M de vues. Il faut dire que ce que l’énergie qu’ils développent pour nettoyer des rivières, monter des barrages et éviter que des tonnes de plastique ne se jettent dans l’océan est remarquable.

https://www.tiktok.com/@makeachange.world/video/6927061813636926725

Le secteur de la culture est aussi très présent sur le réseau, avec par exemple les comptes du Musée d’Orsay ou du Centre des monuments nationaux. Ces derniers ont d’ailleurs participé à une série de lives organisés par les équipes de TikTok. J’ai eu pour ma part l’occasion d’animer celui de La Cité du Vin, qui a permis à 50 000 personnes de découvrir, en exclusivité, la dernière exposition temporaire du musée qui sera, je l’espère, bientôt ouverte au public. En mai, TikTok proposera à sa communauté un tour du monde culturel avec une nouvelle série de live au Louvre Lens, au Mucem et depuis d’autres musées au 4 coins du monde.


Le sujet du tourisme a volontairement été laissé de côté dans ce tour d’horizon des bonnes initiatives sur TikTok même s’il est, bien évidemment, particulièrement présent sur le réseau. D’ailleurs, n’hésitez pas à partager vos pépites (ou vos initiatives !) dans les commentaires.

Je partage l'article
Voir les commentaires
2
7 articles
Sébastien est le directeur de my destination. Tout d’abord community manager freelance, il lance en 2014 my destination, une agence de communication digitale spécialisée dans le social media marketing pour les acteurs du tourisme. Pour my destination, storytelling et conversationnel sont les clés de la réussite en social media.
Voir les 2 commentaires
Également sur etourisme.info