15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

SMS : pas seulement pour envoyer les voeux !

Publié le 7 janvier 2007
3 min

Cette année encore, les échanges de voeux par SMS (Short Messages Service) auront battu tous les records. Même si l’usage est finalement assez récent (C’est en 1991 qu’ont été lancés les premiers réseaux GSM, à titre expérimental, et en 1995 que la téléphonie mobile a vraiment commencé à décoller), les textos font partie de notre quotidien.

Leurs possibilités en matière de publicité, de diffusion de blagues et de photos sur le vif sont largement connues, avec maintenant le recours de plus en plus massif aux MMS (Multimedia Messages Service).

L’utilisation à des fins touristiques est moins répandue. Mais les initiatives se multiplient. En voici trois, prises presque au hasard:
* « CDT du Lot et du tarn »:http://www.sms-vacances.com/

Objectif : informer les touristes durant la saison estivale sur les opportunités de visite, de découverte…
Stratégie : inscription en ligne sur un mini site dédié, envoi de 3-4 SMS par semaine, à 11h, en juillet et août.
Coût : 500 E par département pour le flyer de promotion de l’opération, 35 E/mois d’abonnement à France Télécom + 0,10 E par SMS envoyé.
Résultats : 300 inscrits en 2006.
Source : « Rencontres Ardesi 2006 »:http://rencontres-etourisme.ardesi.fr/Atelier2.pdf

* « OT de la Clusaz »:http://www.laclusaz.com/index.jsp?c=15428

Objectif : Proposer une information permanente sur l’enneigement, le nombre de remontées ouvertes, etc.
Stratégie : Création d’un numéro court SMS accessible par les clients, sans inscription préalable.
Coût : Budget pas connu côté OT (La Clusaz si vous nous lisez…), côté utilisateur c’est 0,35 E + le coût du SMS. Ce service vaut pour la plupart des stations de ski. Il est proposé par « Ski Info »:http://www.skiinfo.fr/sms/index.jsp.
Résultats : à récupérer en fin de saison…

* « OT de La Rosière »:http://www.larosiere.net/?rub_id=54

Objectif : Diffuser des infos sur la station sur le portable des touristes.
Stratégie : Inscription en ligne préalable (comme pour une newsletter).
Coût : A la charge de l’OT (c’est lui l’émetteur). Budget pas connu (proche de celui des CDT du Lot et du Tarn ?)

D’autres fonctions pourraient également être mises en oeuvre. En particulier il pourrait être assez tentant de profiter de la possibilité qu’ont les opérateurs de localiser chaque possesseur de téléphone (et oui : là aussi vous pouvez être surveillés !).

Il est ainsi tout à fait possible de souhaiter la bienvenue à chaque nouvel entrant sur votre territoire via un SMS et de lui signaler, par exemple, que tel ou tel parking est complet. Il faut pour cela se rapprocher des opérateurs. Attention au coût de l’opération : c’est vous qui payez ! Et la facture peut grimper très vite, surtout si vous êtes station littorale ou de ski…

Il est également envisageable de proposer à un utilisateur de le localiser pour lui signaler les restaurants, les hôtels ou les sites à visiter à proximité de l’endroit où il se trouve. Là encore, la mise en place du service suppose de se rapprocher des opérateurs de téléphonie. Certains forfaits disposent déjà de cette option. Résultat pas forcément garanti mais vous serez quand même surpris de la qualité des réponses obtenues.

Les quelques recommandations de bon sens que nous serions amenés à faire sont les suivantes :

# Tenter une expérimentation pour évaluer votre capacité à supporter financièrement une opération de ce type et l’intérêt que vos clients portent à ce service.
# Poser très clairement les limites : quelle durée ? quel budget maximal ? quels objectifs, mesurés par quels indicateurs ?
# Faire appel à des professionnels en amont de votre réflexion. Cela ne vous empêchera pas de lancer votre appel d’offres et ça peut vous aider à définir précisément vos attentes.

Un site utile : celui de l’association « SMS+ »:http://www.smsplus.org/ qui fédére les trois opérateurs historiques et permet de mieux comprendre le fonctionnement de cette « filière SMS ».

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
185 articles
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info