15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

L’Office de Tourisme de Toulouse se met à la page !

Publié le 7 mars 2007
5 min

Révolution sur le « site de l’office de la ville rose »:http://www.toulouse-tourisme.com !
Après un relifting graphique bien nécessaire, s’inspirant grandement du site de la ville, l’aspect « sapin de noël » tout de même moins marqué, il a fallu s’attaquer aux fonctionnalités.
Merci à Catherine Tosney, de l’Office de Tourisme, qui m’a fait parvenir le communiqué de presse destiné à présenter ces évolutions.
Objectifs avoués : une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche, une séduction renforcée vis-à-vis des prescripteurs, un renforcement du contenu informatif et une meilleure ergonomie pour fidéliser les lecteurs.

En vrac, parmi les outils, fonctionnalités, évolutions, on retrouvera notamment :
* l’abandon de l’url www.ot-toulouse.fr pour la plus visible « www.toulouse-tourisme.com »:http://toulouse-tourisme.com, disponible en 9 langues ;
* la création d’un espace professionnel, traduit en anglais et espagnol ;
* la création d’un site week-end, « www.weekend-toulouse.com »:http://www.weekend-toulouse.com, traduit également en anglais et espagnol ;
* une cartographie basée sur l’API de Google Maps, interactive, avec des boutons personnalisés ;
* un flux RSS pour les rubriques « A la une » et « Grabds rendez-vous » ;
* un carnet de route, pour stocker les prestations qui vous intéressent ;
* davantage de documents téléchargeables, pour certains traduits ;
* une inscription facilitée à la newsletter.

On ne peut donc que se réjouir de ses brillantes évolutions, qui en font un site à la pointe.
Néanmoins, vous le savez, on a l’habitude ici d’être toujours plus exigeants, bien entendu pour vous permettre d’aller encore plus loin… Allons donc chercher la petit bête !

*Le référencement* :
La nouvelle url constitue évidemment un plus. Les images (clic droit, propriétés) sont quasiment toutes dotées d’un titre explicite, descriptif, ainsi que d’un texte alternatif, encore un bon point. Les titres de page (en haut à gauche, en blanc) pourrait encore être optimisés dans la mesure où l’on se contente de « Toulouse : titre de la rubrique », quand on sait que l’on peut y glisser 65 caractères. Sur le site week-end, on a même « Homapage : week-ends Toulouse et courts séjours » (avec la faute de frappe sur Homepage). Enfin, on sait que les mots-clés les plus importants doivent être répétés plusieurs dans une même page pour être bien perçus par les moteur : le taux de densité de mots-clés devrait atteindre voire dépasser 6% pour être optimal, or, ici, les textes des pages intérieures sont un peu long pour pouvoir atteindre un tel taux. Enfin, un gros travail au niveau des liens entrants doit être effectué, ce qui est normal au vu du changement d’url, dans la mesure où quasiment tous ces liens proviennent aujourd’hui de la Mairie de Toulouse, l’Office étant une des boules du Sapin de Noël présent sur chaque page du site de la collectivité.

*La cartographie Google Maps* :
Un bel exemple, digne de celui de la Vendée que nous citions il y a quelques mois, avec personnalisation des icônes, et surtout, c’est l’avantage des zones urbaines, un affichage de la vue satellite de très bonne définition. Néanmoins, on regrettera que l’accès soit quasiment caché à l’intérieur des pages de présentation des prestations, et surtout que l’affichage des coordonnées de chacun d’entre elles ne comprennent pas un e-mail et l’adresse éventuelle du site (un comble !), et pourquoi pas, une illustration. Une erreur à vite corriger.

*Les flux RSS* :
Là aussi, pour vous en rendre compte, il va vous falloir aller dans la rubrique « sorties et évènements » ; vous verrez alors apparaître sur la gauche le petit picto RSS 2.0. Pas d’autres explications, les néophytes passeront donc leur chemin ! Pour ceux qui auraient compris ce que cela signifie, ils tenteront probablement de cliquer sur l’un des deux flux proposés : « Erreur 404 ». C’est déjà plus gênant. Essayons sous Netvibes d’ajouter le flux : à partir de l’adresse générique, il ne détecte rien, pas plus si l’on saisit la fameuse adresse …rss.php. Là, on est dans le bug (peut-être malheureusement très circonstanciel).

*Le carnet de route* :
Tout le monde connaît, c’est pratique, bien fait, on a le détail, y compris des illustrations. Par contre, pas possible de l’enregistrer. Si vous quittez votre session de consultation, puis voulez le montrer le soir à votre conjoint, vos amis…il est de nouveau vide ! Il serait intéressant (également d’un point de vue collecte de données sur les internautes) de proposer, de façon non exclusive, un enregistrement de ce panier en permettant à l’internaute de s’identifier en arrivant sur le site.

*Les brochures en téléchargement* :
La rubrique est effectivement plus fournie, mais on reste encore au document papier original, avec des tailles dépassant le Mo, ce qui sera un peu décourageant.

*L’inscription à la newsletter* :
Certes, il est probablement simplifié dans la mesure où on ne peut pas la rater vu son positionnement. Néanmoins, avant de m’abonner à une newsletter, j’aime bien voir ce qu’ele contient. Ca ne coûte rien, juste un lien « Consulter les anciennes lettres » en dessous, vers les précédents numéros stockés en ligne.

*La réservation en ligne* :
Le partenariat avec Réserv’hotels perdure, on peut aussi sur pratiquement toutes les fiches cliquer sur un onglet « réservation » qui vous ouvre un formulaire de pré-réservation, ne constituant guère plus qu’une mise en relation avec l’hôtelier concerné.

*Le multimédia* :
Certes, le site et ses différentes rubriques, prestations, sont bien illustrés, les photographies sont de bonne qualité et contribuent à la séduction du visiteur ; néanmoins, on attend aujourd’hui davantage, et notamment du multimédia, des 360°, des films, comme on peut en voir sur les sites de certains CDT que j’ai à l’esprit (« l’Aveyron et sa visite virtuelle »:http://www.tourisme-aveyron.com/fr/index.php ou « la Drôme »:http://www.drometourisme.com/ par exemple).

Bien entendu, la technologie doit rester au service du contenu. Néanmoins, on pourra regretter que de nombreuses nouvelles fonctionnalités, telle que la carto (on en reste à un flash peu amène dans la rubrique « Accès et plans », les flux RSS ou même le carnet de route ne trouvent pas davantage de place dès la page d’accueil, ne serait-ce que pour exliquer leur intérêt.

Un pas en avant donc, mais de petites imperfections qui ne permettent pas encore de faire un grand bond, même si l’essentiel y est déjà.

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
372 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info