15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le tour de France du web touristique : étape Nord Pas de Calais

Publié le 22 avril 2013
3 min

Deuxième étape aujourd’hui de notre tour de France du web touristique, pour lequel, en 22 semaines, nous décrypterons 22 nouveaux sites Internet qui nous auront été proposés par nos lecteurs.

Aujourd’hui, c’est Valérie Sobierajski, de l’ADT 62, qui nous propose la nouvelle version du site http://www.pas-de-calais-tourisme.com. Comme vous allez le lire, le Pas-de-Calais a choisi la solution : on économise sur la réalisation du site, et on met tout sur les contenus, comme l’explique Valérie.

Notre ancien site avait été créé en 2007 …il était temps de le changer … Difficile de savoir dans quel sens prendre le problème …en sachant que nous n’avons pas les compétences techniques à l’interne …et pas non plus un budget conséquent.
Nous travaillons avec b-enjoy (composée d’ex de Medianet (Fabrice Moley) …ils sont chargés du communauté management pour certains de nos réseaux (pas tous) et nous accompagne sur notre stratégie web.

Nous avons conçu ce blog avec eux. Le coût : 4 800 € TTC pour la version F. Ils ont conçu l’armature, nous nous chargeons de rechercher et mettre les contenus.
L’objectif étant de dépenser moins mais d’être plus visible, bien référencés sur Google et intégrer les avis …donc wordpress.
Nous avons également profité pour acquérir une nouvelle base de données 100% open data, également peu onéreuse 3000 € HT par an – prix special car 1er client tourisme pour la société Open data Soft . La phase suivante étant bien sûr d’ouvrir la base à nos partenaires …mais chaque chose en sont temps.

Quelle politique de contenu?

Notre site n’intègre pas des plug-in web 2.0 pour compléter les données du web, ces espaces web2, photos, videos, avis, pdf, carto…sont les portes d’entrées et s’intègrent à une politique de contenu réfléchie où le support est secondaire par rapport à l’information fournie. Toute l’équipe promo et comm a été formée à l’utilisation de wordpress, Calameo, you tube, flick air …et chacun intervient à son niveau de compétence et de savoir sur ce blog et ces versions étrangères en cours. (NDLR : les versions anglaises et néerlandaises sont prévues pour la fin mai).

 Tous des journalistes

Alors, que penser de cette réalisation, peu commune pour un CDT, où les budgets de réalisation de site sont souvent conséquents? Je suis persuadé que le fait de financer la formation des équipes pour développer du contenu est efficace sur le moyen terme. 
Une fois que j’ai dit ça, je dois avouer que je suis justement resté un peu sur ma faim en parcourant les différentes pages du site, niveau contenu et explication. Lorsque depuis une carte proposant les sentiers de randonnée, le seul renvoi est l’adresse d’une association locale de randonneurs, le visiteur aura un peu de mal à préparer sa balade en autonomie. 
En clair, il manque encore pas mal de contenu sur le site, et les équipes vont pouvoir mettre les bouchées doubles en rédactionnel.
 
S’appuyer sur les réseaux sociaux, oui! Mais il faut les gérer!
L’utilisation des plateformes et réseaux sociaux pour publier le contenu afin qu’il soit repris sur le site-blog est une excellente position, mais il faudrait que tous les réseaux existants soient animés. Pour la page Facebook  pas de souci : bon taux d’engagement, animation permanente comme le montre l’exemple ci-dessous.
L’utilisation d’Instagram sur la page d’accueil du site est super-efficace, notamment au vu des « like » qui accompagnent chaque publication.
 
Mais afficher une page Google Plus ou le dernier post remonte à un an, ou bien un compte twitter qui est juste une automatisation de ce qui est posté ailleurs n’est pas top : ainsi, les 27ème rencontres de cerf-volants de Berck-sur-Mer font l’objet de 20 tweets identiques…
 
Quelques progrès à faire sur Calameo également, plateforme sur laquelle sont stockées les brochures de l’ADT, sans moyen de les télécharger, ce qui est un peu dommage… Et clin d’œil aux organismes locaux de tourisme (OT, CDT) qui utilisent Calameo : un compte premium revient à moins de 150 euros par an, et devient diablement efficace, en enlevant notamment toutes les publicités qui nuisent à l’image de la destination…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 Au final :
Le budget malin de l’ADT 62 donne un résultat sympa, lisible sur smartphone (et oui, l’avantage de wordpress) et facilement utilisable par l’équipe qui se transforme en rédaction. Joli pari, si la production suit pour que le visiteur trouve autre chose que l’extraction basique d’un SIT! Bonne chance dans ce challenge à l’équipe de l’ADT 62.
Je partage l'article
Voir les commentaires
2
759 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 2 commentaires
Également sur etourisme.info