15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Le tour de France du web touristique : étape Cathare

Publié le 14 mai 2013
4 min

Nous continuons notre tour de France du web touristique avec une étape hebdomadaire qui cette semaine nous amène dans les Pyrénées Orietnales, sur le territoire Agly-Fenouillèdes. Nous reviendrons en Languedoc Roussillon dans les semaines à venir pour parler d’Argelès sur Mer.

Le territoire de cette communauté de communes est au bout du pays Cathare. Le site Internet http://www.cc-aglyfenouilledes.fr/ est un site mixte, institutionnel et touristique. « Contrairement à d’autres destinations touristiques, nous avons souhaité réunir sous un même portail l’information touristique à destination du public touristique, et l’information pratique et quotidienne locale, pour la population résidente. En effet, il nous a semblé important de renforcer les liens entre ces deux populations, plutôt que de scinder les deux univers », explique Marie-Clémence SURZUR. Chargée de Mission Tourisme à la communauté de communes..
Le site internet est donc bipartite avec une  partie vie locale et une partie tourisme. Même si le parti pris est tout à fait défendable, l’URL avec « cc-aglyfenouilledes » n’est pas franchement parlant pour qui n’a pas une licence de géographie administrative catalane… D’ailleurs en cherchant sur google « vacances Catalogne », vacances « Pyrénées Orientales », ou même « vacances Fenouillèdes », on ne tombe pas sur le site de la communauté de communes ou alors à la quatrième page…

Par contre, une fois que l’on arrive sur le site, c’est tout simplement très beau. Un diaporama plein écran s’affiche en fond d’écran sous le titre « Fenouillèdes Sud Cathare ». L’effet attractif est immédiat. Le passage entre tourisme et vie locale est ergoniquement facile, surtout que par défaut c’est la partie « tourisme » qui s’affiche. Les menus thématiques sont concis, autour des trois positionnements du territoire (nature, gourmand et cathare) et une fonction « préparez votre séjour » est facilement accessible.

Deuxième étape : aller sur le contenu des pages pour préparer son séjour. La fonction de carnet de voyage, type panier est tout à fait au point. Par contre, on s’aperçoit très vite, comme dans beaucoup de sites tourisme, que nous somme sface à une syndication avec un SIT. C’est une nouveauté du site, nous dit notre interlocutrice : « nous avons la syndication Tourinsoft« . Et comme souvent, dans certaines rubriques, il manque une présentation générale avec des informations de cadrage. Mais je dois reconnaitre qu’un effort a été fait pour rajouter du contenu avec notamment de nombreuses vidéos, et une géolocalisation pertinente.

Le carnet de voyage « mon séjour » permet de n’afficher que les hébergements disponibles pour la période souhaitée; il manque la fonctionnalité de réservation, mais c’est une première étape.

J’ai bien aimé également les trois boutons affichés en permanence à droite de l’écran qui renvoient sur la carte, l’agenda, et la météo. De façon générale le site de Fenouillèdes est trés ergonomique. On se demande pourquoi, alors, ne pas l’avoir fait en responsive design? Car c’est bien dommage que l’affichage sur mon smartphone ne soit pas optimisé! Même si la communauté de communes a développé une application mobile (Mobitour) disponible sous Apple et Androïd, cela ne remplace pas la lecture du site sur différents écrans.

En découvrant ce site, on voit que la collectivité a mis des moyens pour qu’il soit régulièrement alimenté en contenu actualisé.  Nous avons construit ce site à notre échelle et à notre mesure, précise Marie Clémence : une seule personne est en charge du tourisme et de la communication (à 40% de son temps) il est donc important que cet outil ne soit pas chronophage. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas encore programmé d’animation sur les réseaux sociaux. En effet, nous ne pouvons pas promouvoir une destination sur Facebook sans en assurer une animation réactive et efficace, même en week-end. Le poste de chargé de mission Tourisme et Communication ne le permet pas actuellement, nous avons donc privilégié une animation réactive du site.
Nous venons juste de mettre en place la newsletter. Pour l’instant, nous l’éditerons de façon trimestrielle : notre offre touristique, en structuration, ne nous permet pas encore de proposer plus de contenu à ce niveau.

Et cette belle réalisation coûte-t-elle cher?

30 000€ TTC pour le développement web, rentrant dans un coût global de 56 000€ TTC pour l’ensemble du projet, comprenant  la traduction en 2 langues ( Espagnol, Catalan),  le reportage photo,  les frais d’inauguration et de publicité et  le salaire de la chargée de mission (qui est à 40% du temps sur le projet). Mais, le site n’a presque rien coûté à la population locale, ayant été financé à 71% par les subventions de l’Etat (DETR) et de l’Europe (FEDER).

En conclusion, je suis heureusement surpris par l’engagement d’une communauté de communes dans une telle réalisation de qualité; j’espère que dans trois ans, lorsqu’il faudra refondre le site, les élus trouveront le budget en autofinancement, s’il n’y a plus de fonds européens… J’apprécie particulièrement l’articulation heureuse entre la partie institutionnelle et la partie touristique, l’ergonomie du site (ah, je le redis, quelles belles photos) et la praticité de l’ensemble. Par contre, l’URL administratif n’est pas du tout optimal pour le référencement. Et le territoire n’étant pas une destination touristique naturelle, il va falloir se faire connaître!

Si vous aussi, vous venez de refaire votre site Internet, et souhaitez passer à la moulinette de la rédaction d’etourisme.info, posez-votre candidature en remplissant le Google Doc.

Je partage l'article
Voir les commentaires
2
760 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 2 commentaires
Également sur etourisme.info