15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Quand l’Iphone fait tabac-presse…

Publié le 9 décembre 2009
1 min

Excusez-moi de parler encore une fois d’une application développée sur Iphone, mais l’idée de « Oopost »:http://www.oopost.com/ est géniale! Elle permet de prendre une photo avec son téléphone portable et d’en faire une carte postale, avec adresse et texte au verso.
Mais il s’agit d’une VRAIE carte postale. Une fois la carte préfabriquée sur votre Iphone, elle est transmise sur les serveurs d’OOpost, puis elle est imprimée par les soins de la société, timbrée, et arrive chez votre correspondant dans les 72 heures suivant votre envoi, par la Poste.
Le résultat (testé et vérifié) est tout à fait comparable à celui d’une carte postale du commerce, sauf que la qualité de la photo reste celle d’un téléphone portable. Mais la carte arrive bel et bien dans la boite aux lettres de votre correspondant.

Si ce modèle se répand, cela peut évidemment faire baisser les ventes de carte postale à l’OT ou à la maison de la presse. Mais par contre, cela permet au visiteur de personnaliser sa carte postale, de ne pas avoir à chercher un bureau de tabac, un timbre ou une boite aux lettres. Et en plus, ça réconcilie le virtuel et le réel, en créant un objet extrêmement emblématique du voyage traditionnel (la carte postale) avec un engin résolument moderne (l’Iphone).

Le coût d’une carte postale, envoi compris est de 2 à 2,50 euros, selon le nombre de crédits achetés au départ.
La société iséroise qui a développé le concept propose même aux destinations de « sponsoriser »:http://www.oopost.com/annonceur/oopost.htm les cartes postales des touristes. On imagine aisément l’organisation d’un concours photos, pour lequel en échange de gratuités d’envoi les mobinautes seraient invités à envoyer leur plus belle carte à l’office de tourisme…

Voilà une des premières futures et nombreuses applications du tourisme en mobilité…

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
762 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info