15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Jaienvie.de dire bravo !

Publié le 1 juillet 2013
4 min

C’est en grande pompe que les Offices de Tourisme de Mulhouse et Kaysersberg ont lancé en fin de semaine dernière leur tout nouveau site d’Internet de Séjour, Jaienvie.de, et c’est bien normal !

Car si Sortir à Morlaix, ou l’appli iPad de Biscarrosse avaient ouvert la voie, on passe à un tout autre niveau du concept que mes deux collègues François Perroy et Pierre Eloy ont déjà eu l’occasion de développer dans ce même blog depuis l’année dernière.

Deux cobayes bien motivés, qui ont su se mobiliser, mobiliser leurs équipes et élus, leurs socioprofessionnels et voici donc une première version beta !

Jaienvie.de

Il s’agit donc de répondre aux besoins de nos clientèles en séjour, à travers 11 envies basiques : boire un verre, occuper les enfants, manger, acheter des cadeaux, ne rien faire, me cultiver, aller voir ailleurs (ça c’est bien senti !), sensations fortes, sortir des sentiers battus, faire des rencontres, me balader.

Evidemment, les deux sites sont avant tout développés pour être navigués sur smartphones et tablettes, mais bien évidemment, cela marche aussi avec un ordi, fixe ou portable, même si le principe de navigation est forcément plus adapté au doigt qu’à la souris ! Mais avant de choisir votre envie du moment et de cliquer sur « Go », vous aurez tout intérêt à aller faire un petit tour sur le bas du site.

Tout d’abord, pour rigoler un peu, chacune des envies étant sous-titrée d’une petite phrase qui change au gré de la journée : hier soir, en écrivant ce billet, sur la rubrique « sensations fortes », on m’a clairement averti : « Vous cherchez de l’adrénaline ? Pendant la digestion ? Après un superbe baeckeoffe ? OK, c’est vous qui voyez… » ! Au-delà de la rigolade qui a le mérite de changer un peu le relationnel (vous savez, quand on dit dans l’enquête menée par Atout France que l’office, c’est un peu trop administratif, ça fait un peu ringard…), de rendre un peu plus humain, je me dis que Wooowwww, le dimanche soir, y’a quelqu’un qui pense à moi ?!

Surtout, si vous ne descendez pas encore un peu plus, vous allez rater la possibilité de personnaliser encore un peu plus votre recherche : Où ? Quand ? Comment ? définit l’entrée qui vous sont proposée. Se cachent derrière, un premier curseur vous permet de choisir entre Maintenant, Demain ou Un autre jour? Le second curseur, grâce au GPS de votre bestiole, vous permet de choisir votre rayon d’action en km. Puis deux boutons permettent de prendre en compte la météo et les transports en commun si vous le souhaitez.

Et oui, là, ça se complique, et on comprend vite que derrière ces données apparemment toute simples, se dissimule un énorme boulot sur le contenu de la base de données ! Parce que rajouter un champ météo sur chaque objet, et définir son « scoring », c’est-à-dire le fait qu’il s’affichera dans les premiers résultats, plus loin ou pas du tout selon son adaptation au critère retenu, ça demande un peu de boulot, et c’est là qu’un grand coup de chapeau, avec un triple salto et quelques salves d’applaudissements s’imposent aux équipes des offices qui ont dû aller collecter cette donnée fine. Si fine, qu’en ce dimanche soir à 22h49, l’Office de Tourisme de Mulhouse m’indique deux endroits où je peux encore aller manger un bout, avec le tampon « Certifié ouvert » ! Ca c’est de l’engagement réciproque, et ça change de l’affichage aléatoire ou alphabétique…Et c’est bien là que réside encore l’avantage concurrentiel des offices par rapport aux applis ou sites des géants Google, Tripadvisor, Pages Jaunes et consorts !

Alors évidemment, ce serait mieux de le tester sur place, il y aura sûrement quelques entrées à corriger, quelques bugs à éliminer (enfin…s’il en reste !), quelques fonctionnalités à améliorer, mais avec ce type de réalisation, on entre de plain-pied dans une nouvelle ère de la communication de nos offres sur place, avec un objectif qui est clair, faire consommer davantage !

Et voici aussi un exemple tout bête de ce que l’on appelle l’exploitation de la Big Data, concept pas toujours simple à expliquer, permettant d’aboutir à de la Smart Data, celle que recherche vos clients. Je vous laisse d’ailleurs avec deux vidéos, celle du Big Boss Big Data d’IBM expliquant aux séminaristes de Net Managers les enjeux dans le tourisme, et l’autre en plus court avec cette publicité à travers laquelle IBM vend son offre sur le sujet, et l’importance de croiser un peu des données externes et internes (ici, la météo et les ventes dans une pâtisserie…) :

 

 

On oubliera pas de pointer l’original choix du nom de domaine, qui plus qu’un hommage des alsaciens à leurs voisins allemands illustre une tendance forte à la personnalisation et au raccourcissement des urls, à la sauce Scoop.it, qui avait lancé une mode de l’extension italienne.Hashtag, url, contenus et contenants, tout bouge tout change, et m’est avis que ces deux sites risquent bien de donner des envies, pas seulement aux touristes, mais aussi aux collègues des Offices, et d’avoir quelques cousins bien vite ! Chez vous peut-être ?

Je partage l'article
Voir les commentaires
4
361 articles
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis [...]
Voir les 4 commentaires
Également sur etourisme.info