15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Internet a 40 ans : faut-il réveiller les élus ?

Publié le 2 novembre 2009
2 min

Le journal en ligne « Le Monde »:http://www.lemonde.fr, relayait vendredi un article de « The guardian »:http://www.guardian.co.uk/technology/interactive/2009/oct/23/internet-arpanet, évoquant, sous forme d’un récit multimédia, les 40 ans d’Internet.

e-tourisme.info, blog e-tourisme, etourisme, internet, web

Je vous invite à regarder cette synthèse qui rappellera de fameux souvenirs aux plus anciens et qui invitera les plus jeunes à mesurer une fois encore à quel point Internet change le monde.

On y apprend pas mal de choses étonnantes.
Savez-vous par exemple que la France avait décidé, dés 1972, de monter son propre réseau Internet ? Malheureusement, l’initiative fut torpillée par La Poste en 1981, pour des questions de personne.
Que la Reine d’Angleterre fut le premier Chef d’Etat à disposer d’une adresse e.mail, en 1976 ?
Que le premier spam apparut en 1978 ? Il y avait alors 111 connectés au réseau !
Aux dernières nouvelles, on compte environ 700 millions d’internautes sur terre.

Je trouve amusant de mettre cette info en relation avec une autre, trouvée, par hasard dans « Tourmag »:http://www.tourmag.com/Club-France-Terre-de-Tourisme-les-deputes-s-emparent-de-l-avenir-touristique-du-pays_a33304.html.
Il est question de *la création d’un club de lobbying* par de nombreux députés, de droite et de gauche, intitulé _ »France Terre de tourisme »_.
On se dit : « Ah ! Enfin. Ils viennent de comprendre ».
On est rassurés quand on lit : « Il faut arrêter de se gargariser avec des chiffres de fréquentation qui ne veulent plus rien dire » ou « L’attractivité de la France se joue ailleurs » ou encore « Le tourisme est un secteur économique majeur auquel on n’est pas assez attentif ».
On est un peu inquiet quand on voit le flou du programme…

Ca se veut certainement structurant, mais… *pas un mot sur le Web dans les premières priorités d’action* !
(D’ailleurs, soit dit en passant, je n’ai pas trouvé le site web du club).

Messieurs dames, le lobbying c’est bien. Mais prenez le temps d’écouter le terrain, pour revoir l’angle d’attaque.
L’attractivité et l’économie touristiques de la France se jouent aujourd’hui sur Internet. L’investissement sur les contenus multimédias, la communication en ligne, l’innovation et la formation des acteurs serait un levier bien plus puissant que la baisse de la TVA ou la défiscalisation de résidences de tourisme.
Or en pratique, côté public, au niveau national, quasi rien (merci cependant aux pôles d’excellence rurale et au programme Leader pour leur soutien à l’innovation).
Un exemple frappant, parmi d’autres : le « site portail du tourisme en Suisse »:http://www.myswitzerland.com, fait beaucoup plus d’audience que franceguide.com, en totale perte de vitesse.
Elle est où la première destination mondiale ?

Au niveau local, il y a ceux qui ont compris et qui donnent de vrais moyens à leurs offices de tourisme, CDT et CRT, pour soutenir l’économie locale du tourisme (Audience et visibilité web = clients) et les autres…

Il serait temps de coordonner et de relayer les efforts…

Qu’en pensez-vous ?

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
185 articles
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info