15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Ca bulle chez Google

Publié le 5 décembre 2011
3 min

Y’a du nouveau dans le monde de la vidéoconférence, avec l’apparition des vidéo-bulles de Google+. Jusqu’alors, Skype était la solution la plus performante pour faire de la vidéoconférence avec la fonction « appels vidéo de groupe » permettant de réunir sur le même écran jusqu’à dix participants à une vidéoconférence. Cette fonction est payante (environ 6 euros par mois).

Google, avec son réseau social Google+, offre désormais la possibilité de bénéficier d’un service gratuit de vidéoconférence. Contrairement à Skype, qui oblige l’utilisateur à installer le logiciel maison, chez Google, tout se fait dans le navigateur.

Le système est simple : il faut tout d’abord rejoindre le réseau social Google +, à partir de son compte Google existant, ou en créant un nouveau compte.

Le principe de Google + réside dans un flux de nouvelles (comme Facebook) mais également dans la constitution de « cercles ». Vous organisez l’ensemble de vos contacts en groupes nommés « cercles ». Comme vous n’avez pas de notion « d’amis », vous pouvez organiser tout votre carnet d’adresse en « cercles ».

Sur la colonne de droite de votre flux Google +, vous repèrerez facilement l’invitation à « créer une bulle pour lancer un chat vidéo à plusieurs ».

Le système détecte directement webcam et micro, et propose l’ajout de contacts, par cercle, ou un par un. Chaque contact invité verra l’invitation dans son flux Google +. L’interface est simple d’utilisation, permettant d’associer un espace de chat, régler les flux audio et vidéos, et même affubler chaque participant d’une moustache. La rédaction du blog a testé dernièrement le système, et le résultat est tout à fait probant. Fluidité et simplicité d’utilisation sont au rendez-vous (illustration ci-dessous)

Google + propose depuis quelques jours un « service plus », actuellement gratuit (mais ça m’étonnerait que ça dure!) qui s’appelle vidéo-bulles extra et qui permet d’utiliser des notes et des blocs à dessins, de partager l’écran de son ordinateur à la place de son image vidéo, ou encore de travailler sur un Google documents entre tous les participants : les outils complets de la réunion à distance, en quelque sorte.

Alors finalement, quel intérêt à ces vidéo-bulles? Tout simplement, un outil d’avenir dans notre travail quotidien. La vidéoconférence permet de faire pas mal d’économies de déplacements et de temps. Pour un directeur d’office de tourisme de pôle, qui a du personnel sur plusieurs bureaux d’information, c’est le moyen de faire des réunions d’équipes plus régulières. Pour nombre de rencontres de groupes de travail au CDT ou au CRT, cela permet d’alterner visioconférence et réunions « physiques ».

Si le service est gratuit, il faudra néanmoins prévoir quelques outils de confort et notamment un deuxième écran pour suivre d’un coté la conférence, et de l’autre les documents partagés. L’investissement dans une webcam de qualité et un micro-casque est aussi recommandé. Le coût maximum de ces équipements est de 200 euros, rapidement amortis par l’économie de frais de déplacement.
Il faut également passer un peu de temps pour former chaque participant à l’utilisation des vidéo-bulles avant la première réunion (ou alors prévoir une demi-heure de plus, le temps que tout le monde soit calé).

Si vous avez des expériences d’utilisation de la vidéoconférence dans le quotidien de votre office de tourisme ou CDT, n’hésitez pas à les faire remonter, je suis preneur, puisque étant un farouche partisan de l’adoption de cette nouvelle méthode de réunion!

 

Pour en savoir plus : http://gplusproject.appspot.com/static/fr-92011.html, le projet Google+

Je partage l'article
Voir les commentaires
1
754 articles
Jean Luc Boulin est consultant en tourisme : Intervention auprès des élus et des prestataires touristiques, coaching, accompagnement des équipes et des directions sont ses principaux champs d'intervention. Avec deux exigences : se mettre à la place du client et oser l'innovation. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin a dirigé la MONA [...]
Voir les 1 commentaires
Également sur etourisme.info