15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

e-publicité et sites institutionnels

Publié le 15 novembre 2006
2 min

Une récente visite sur le site tourisme.fr m’a amené à me poser la question de la crédibilité d’une information touristique lorsqu’elle est sur un site recouvert de publicités (certes, rattachées au monde du voyage).

L’internaute est de plus en plus habitué à discerner la pub de l’éditorial, c’est un fait. L’internaute sait aussi qu’on n’a rien sans rien mais qu’a t-il fait pour mériter qu’on lui fournisse une information officielle à ce point parasitée, sur un site tout autant officiel ? Je cherche encore…

tourisme.fr est un site qui a une faible notoriété, les entrées se font par les pages dédiées aux offices de tourisme.

Démonstration :
# une requête « tourisme arcachon »:http://www.google.com/search?client=safari&rls=fr&q=tourisme+arcachon&ie=UTF-8&oe=UTF-8 via google
# la page de l’OT d’Arcachon sur tourisme.fr s’affiche en 2ème position sur google juste derrière le site officiel. C’est à peu près le cas pour n’importe quel OT, ce qui montre le bon travail de référencement de tourisme.fr.
# le lien rattaché à tourisme.fr dirige vers une page qui reprend les coordonnées postales et email de l’OT d’Arcachon. Il y a bien une adresse internet vers le site officiel de l’OT mais elle n’est pas cliquable. Le reste n’est que publicité : annonces Google, bandeaux Kelkoo et bannière flash publicitaire. Enfin, les infos evénementielles renvoient vers un service commercial, viafrance, de publication de manifestations.
# on finit par cliquer en confiance sur un picto aux couleurs de tourisme.fr… ce n’est en fait qu’un lien masqué vers de la publicité (location de voitures, comparateurs de billets etc.).

A titre de comparaison, fr.franceguide.com exclut la publicité du gabarit principal de mise en page en déportant les bannières à droite ou à gauche mais hors du cadre. Idem pour visitbritain.com…

Globalement peu d’OT pratiquent la e-publicité sur leur site, à part quelques stations de ski, car il est impossible pour eux à la fois de revendiquer une information fiable (c’est une mission de service publique) et de générer des clics par intérêt. Ce n’est pas parce que le monde du voyage dans l’économie électronique génère énormement de transactions qu’ils ne faut pas être vigilant. Même pagesjaunes.fr a moins de publicité que tourisme.fr…

Je partage l'article
Voir les commentaires
0
92 articles
Né en 1978 à Epinal, Benjamin Bastien vit en Aquitaine depuis 1995. Il a développé une connaissance approfondie des systèmes de gestion de bases de données tournés vers la diffusion sur terminaux mobiles. Titulaire d’un DESS en Aménagement et gestion des stations touristiques il a très vite intégré à ses problématiques de recherche l’impact des nouvelles technologies de communication sur le secteur. Il a également une bonne pratique les politiques [...]
Voir les 0 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Également sur etourisme.info