15 ANS, toujours vivant !
Notre manifeste

Avec Google Open Gallery, j’aurais voulu être un artiste, pour pouvoir faire mon expo !

Publié le 12 décembre 2013
2 min

Google vient de lancer un ensemble d’outils en ligne gratuits pour les artistes, les musées, les archives et les galeries : Google Open Gallery.

Après avoir travaillé plusieurs années avec les musées internationaux, cette fois le service est ouvert au grand public pour que chacun puisse publier ses propres expositions en bénéficiant du meilleur de la technologie et de la qualité de définition. La recette miracle de Google se vérifie encore : simple, efficace et gratuit.

Actuellement une cinquantaine de galeries sont disponibles dont celle du Centre Belge de la Bande Dessinée (CBBD) qui a utilisé Google Open Gallery pour raconter l’histoire de leur emblématique bâtiment par un mélange original de bandes dessinées, de photographies, de croquis, etc.

Avec l’outil, on peut même s’amuser à comparer plusieurs vues, d’une époque et d’un style artistique différent. La transition touristique entre superposition de photos historiques et actuelles est toute trouvée, pour comparer par exemple, jadis l’architecture complète d’une abbaye aux vestiges existants.

Belgian Comic Strip Center

L’interview vidéo de Willem De Graeve révèle la genèse du projet. Pour lui Google Open Gallery est l’outil parfait pour développer les galeries virtuelles du CBBD avec l’espoir d’accompagner ainsi une nouvelle génération d’artistes.

Un projet qui vient compléter le pharaonique Google Cultural Institute qui conserve déjà les œuvres d’arts avec Art Project et les merveilles du monde avec World Wonders Project.

C’est aussi l’occasion pour Google d’annoncer l’ouverture officielle du Laboratoire de l’Institut Culturel. Un espace physique au sein du bureau de Paris où les mondes de la culture et de la technologie se rencontrent pour débattre et explorer de nouvelles pistes afin de favoriser l’accès à la culture par le numérique. Un pari prometteur même si la posture en demi-teinte de nos ministres respectifs du numérique et de la culture laisse perplexe. C’est aussi là où les blouses blanches testent et font de nouvelles expériences autour des scanners 3D, des appareils photos haute définition, des écrans interactifs, etc. Déjà Google annonce de prochaines nouveautés dans les mois qui viennent en collaborant avec les musées pour les faire sortir des murs.

La culture et les nouvelles technologies ont encore beaucoup à nous apprendre et à nous montrer !

Je partage l'article
Voir les commentaires
6
144 articles
Mathieu est directeur du Pôle marketing digital à l'Office de Tourisme métropolitain Clermont Auvergne Tourisme. Auparavant, il était en charge de l'Animation numérique et du m-tourisme au CRT Auvergne-Rhône-Alpes. Passionné et avide de la transmission, il est aussi enseignant vacataire dans des cycles universitaires à Clermont-Ferrand, Perpignan et Lyon.
Voir les 6 commentaires
Également sur etourisme.info