Depuis quelques jours, “Google”:http://googleblog.blogspot.com/2010/06/our-new-search-index-caffeine.html communique sur son nouveau système d’indexation dénommé *Caffeine*. Cela fait environ un an que “Caffeine est testé”:http://www.01net.com/editorial/504881/google-invite-les-internautes-a-tester-son-futur-moteur/. Il semble maintenant complètement opérationnel.

L’indexation consiste pour Google (et pour les autres moteurs de recherche) à scanner vos sites, grâce à des petits programmes robots (les Google bots) qui se baladent sur vos pages et collectent des informations relatives aux mots clés qu’elles contiennent.

Chaque page, pour faire simple, est ainsi associée à des groupes de mots clés (et réciproquement). Vous pouvez avoir un aperçu de la structure de cet index quand vous sollicitez le “générateur de mots clés d’Adwords”:https://adwords.google.com/o/Targeting/Explorer?__u=1000000000&__c=1000000000&stylePrefOverride=2#search.none!ideaType=KEYWORD&requestType=IDEAS, par exemple, ou le moteur de recherche avancé de “Google Ad Planner”:https://www.google.com/accounts/ServiceLogin?service=branding&ltmpl=adplanner&continue=https%3A//www.google.com/adplanner/.

Jusqu’à présent, l’indexation se faisait “par couches différenciées”. Les robots passaient en revue les contenus textuels d’un côté, les contenus vidéo de l’autre, etc.
Compte tenu de l’inflation gigantesque des données, le travail d’indexation par couches posait un problème : celui de la mise à jour des résultats. Car, leur actualisation (se traduisant par un rafraîchissement des listes produites par vos requêtes) devait attendre que toute la couche soit traitée. Il pouvait donc s’écouler jusqu’à plusieurs semaines entre la collecte de l’info et son rendu.

Ce délai était devenu inadapté au Web actuel. Le web 2.0 en particulier provoque une actualisation permanente générée par les internautes. C’est le fameux déluge de données. “Twitter”:http://blog.twitter.com/ c’est, par exemple, 65 millions de messages chaque jour (selon “Mathew Ingram de Gigaom”:http://gigaom.com/2010/06/16/why-the-worlds-no-1-search-engine-needed-a-jolt-of-caffeine/).

Par conséquent, avec Caffeine, Google a modifié son processus d’indexation. Dorénavant l’actualisation des résultats n’attend plus qu’une couche entière soit analysée. Le rafraîchissement est donc “plus rapide”:http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-avec-caffeine-google-passe-a-l-indexation-quasi-instantanee-30881.html : autrement dit, quand vous posez une question à Google, ce qu’il vous propose comme réponse est plus _frais_ (d’environ 50% selon Google). Pour être encore plus concret, cela signifie qu’un contenu peut-être sur Google quelques secondes après sa mise en ligne.

Quelles conséquences pour les sites du e-tourisme ?

* C’est une excellente nouvelle pour etourisme.info, puisque nos articles apparaîtront encore plus vite ;
* Ca ne change rien aux fondamentaux du référencement, a priori : la popularité d’une page, la densité de mots clefs, les liens… continuent d’être à la base du fonctionnement du moteur de recherche. Voir cet article de “webrankinfo”:http://www.webrankinfo.com/dossiers/indexation/caffeine, cependant, pour surveiller ce sujet ;
* Mais attention, à mon avis, aux stratégies d’opportunité ou aux vagues médiatiques : imaginons un journaliste ou un blogueur qui fait un article sur votre destination. Il peut vous griller la politesse sur un certain nombre de mots clefs pendant quelques temps. De même, il est possible qu’un évènement associé à vos mots clefs stratégiques bouleverse un peu la hiérarchie des résultats des premières pages de Google ;
* Il faut donc s’attendre à *une encore plus grande volatilité de votre visibilité*.

C’est un des bouleversements entraînés par le web 2.0 : vous n’êtes plus tout à fait maîtres de votre référencement, puisque le contenu qui vous concerne vous échappe de plus en plus.

Il va falloir imaginer de nouvelles stratégies…
Vous y avez déjà réfléchi ?

PARTAGER
Article précédentFaire un diaporama sur Youtube en quelques minutes
Prochain articleLeçon de segmentation à Lyon
Pierre Croizet est né en 1970, à Issoire. Il vit et travaille à Bordeaux depuis 1998. Il est diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (IHEDREA – Paris) et du DESS Aménagement du Territoire et Economie du Développement Local (Bordeaux IV – IERSO). Il a créé, en 2004, avec Benjamin Bastien, une des premières maisons d’édition électroniques de France, spécialisée dans les guides touristiques et les solutions d’information mobiles. Il intervient depuis 10 ans dans le domaine du développement local et touristique. D’abord consultant auprès du cabinet RCT et du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations, il rejoint la Délégation Régionale au Tourisme d’Aquitaine en février 1998. Il intervient depuis janvier 2003 comme consultant senior auprès des cabinets RCT, CRITER et Un Air de Vacances, sur des missions de valorisation touristique des territoires. Ses très nombreuses interventions, menées dans un cadre privé et public, lui donnent une vision du tourisme complète et originale : – TIC et tourisme : création du premier audioguide multimédia sur téléphone 3G, mise en place d’une des toutes premières plateformes opérationnelles d’édition numérique appliquée à l’information touristique… ; – Accompagnement des démarches de développement touristiques : 15 territoires mis en réseau entre 1998 et 2002 dans le cadre de la politique de pôles touristiques en Aquitaine, missions variées relatives à la définition de plans marketing, de projets de territoires, d’organisation des acteurs… dans toute la France… ; – Monde du vin : auteur du guide du tourisme viti-vinicole dans le Bordelais (GMT Editions – 2005, avec Emilie Castanier), accompagnement des viticulteurs d’Irouléguy et du Val de Garonne (avec François Perroy), repositionnement marketing de Planète Bordeaux (avec Un Air de Vacances, 2004), définition de la politique régionale de valorisation de l’oenotourisme (avec Un Air de Vacances – 2003/2004)… Il est, par ailleurs, chargé depuis plusieurs années du cours de « Tourisme et culture » au sein de l’Institut du Développement Local d’Agen. Email : pcroizet at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE