En ce premier vendredi de septembre et de rentrée, je vous propose un petit digeste de ce que j’ai pu lire d’intéressant dans la torpeur du mois d’août.

office de tourismePourquoi les Offices de Tourisme ne deviendraient-ils pas des véritables magasins de marque ? (billet sur LinkedIn) est le point de vue intéressant de Ludovic Grignon. La problématique de l’accueil est bien entendu au coeur de la réflexion. Un office de tourisme ne doit-il pas proposer une expérience autour de la marque territoriale ? Est-ce proposer un lieu qui symbolise et résume le territoire (ambiance, couleurs, saveurs…) ? La convivialité et le conseil éclairé dans les lieux d’accueil sont toujours des sujets d’actualité in fine… Sur une approche un peu connexe, il est intéressant de mentionner la réflexion du Club Med sur ses agences physiques (voir par exemple l’article de l’Echo Touristique sur Club Med : on a testé son agence en étage). On pourra lire également sur le sujet des marques territoriales, Paris MegaBrand. Je soumets également à votre sagacité le billet rafraichissant de Guillaume Cromer sur Marketing du tourisme : promettez moins, surprenez plus !  Pour résumer, je me permets de reprendre la conclusion de l’article de Ludovic Grignon sur les magasins de marque.

1 – Laisser une empreinte indélébile à ses visiteurs
2 – Se réaffirmer face au digital en procurant une expérience client inédite
3 – Mettre en scène son offre pour la vendre « on clic »
4 – Participer en tant que magasin à l’amélioration du rendement économique de la filière qu’il promotionne.

FEVAD

La FEVAD a publié sa petite synthèse annuelle du e-commerce français. Les ventes en ligne ont augmenté de 14 % en 2015 pour un chiffre d’affaires global de 64,5 milliards d’euros. 35,5 millions de Français réalisent ainsi des achats en ligne. Le tourisme reste le secteur numéro 1 du e-commerce en France avec 43 % de son chiffre d’affaires réalisé en ligne (estimation de la FEVAD : 18,7 milliards d’€). Le terme d’estimation est important car l’étude se base principalement sur les résultats des entreprises membres de la FEVAD (source : chiffres clés de la FEVAD, édition 2016 – fichier PDF).

Hôtellerie : Le duopole ?

Selon Hotrec, une association hôtelière européenne, le marché des ventes sur Internet dans l’hôtellerie est dominé par deux agences en ligne (OTAs). Booking (le groupe Priceline pour être précis) et Expedia représentent à eux deux 80 % des ventes faites par les OTA’s. On atteint 92 % en englobant le troisième acteur (HRS). On notera la position hégémonique du groupe Priceline qui détient à lui tout seul 60% du marché en Europe…(source : Dominant online platforms gaining market share in travel trade, no signs of increased competition between online travel agents – unveils European hotel distribution study)

Ventes en ligne

source : European Online Travel Overview, PhoCusWright

On complétera utilement les derniers chiffres sur les agences en ligne en lisant la synthèse de Tnooz, The state of online travel agency bookings in charts, et plus particulièrement le point sur pourquoi les internautes préfèrent réserver via une OTA :

Reasons booked with an OTA?

Reasons booked with an OTA?

Bonne lecture et bonne rentrée !

PARTAGER
Article précédentVisite dans 3 offices de tourisme de Californie
Prochain articleQuand les lieux de tournage font du serial tourism
Philippe Fabry est responsable Médias Sociaux à ATOUT FRANCE, où il s’occupe en particulier des problématiques autour de la gestion des réseaux sociaux, des stratégies d'optimisation de sa présence en ligne, et de mise en place de tableaux de bord de performance. Il tient également à titre personnel un blog, www.tourisme-tic.com, avec des thèmes de réflexion sur l’etourisme, la mobilité, les usages, les comportements et attentes des internautes, les tic au service du tourisme culturel… Email : pfabry(at)etourisme.info Twitter : @philippefabry