En mars dernier, je vous invitais à participer à l’enquête en ligne en prévision de la conférence Next Tourisme le 18 mai 2017. Next Content a mené avec KPMG une enquête en ligne auprès des décideurs de l’e-tourisme. Les professionnels étaient ainsi interrogés sur le bilan de leur activité sur Internet. Les principaux résultats ont été présentés lors de la conférence la semaine dernière. 189 questionnaires ont été retenus pour l’analyse dont 74 questionnaires de décideurs du tourisme institutionnels (66 % proviennent d’offices de tourisme). Si vous avez participé à cette enquête, vous recevrez les résultats complets.

D’une manière globale, les répondants soulignent un renforcement des réservations sur les outils mobiles et s’orientent de plus en plus vers le développement d’une approche responsive design plutôt que vers la création d’une application mobile. Pour les territoires, les smartphones représentent en moyenne 35 % de l’audience, soit plus que les acteurs privés (31 %) : la consultation pendant les vacances booste le poids du mobile ?

L’étude précise que le poids du digital dans les dépenses marketing et de communication représentent en moyenne 20 % du budget des acteurs du e-tourisme institutionnel (44 % pour les acteurs privés). Pour le 3/4 des acteurs institutionnels commercialisant sur Internet les ventes en ligne ne dépasse pas 1 million d’€/an. Les évolutions technologiques permettent d’aller plus loin, et les domaines clés pour les territoires sont ceux qui permettent plus de personnalisation, du ciblage via la data et l’intelligence artificielle. Le chantier prioritaire est ainsi le travail sur la data pour personnaliser l’expérience client. En ce qui concerne le chantier d’amélioration prioritaire, les territoires pensent accroître le travail pour améliorer l’acquisition client en concentrant leurs efforts sur les réseaux sociaux via la production de contenus et l’animation de leur communauté en ligne.