Le comité régional du tourisme Paris Région vient de publier une analyse intéressante sur l’utilisation d’Internet dans le cadre d’un séjour touristique à Paris Île-de-France. Les enseignements ne sont pas généralisables (voir par exemple la nature et la taille des panels, représentativité des populations interrogées, etc.), mais permet de mieux comprendre le parcours numérique des touristes à chaque étape du séjour (cycle du voyageur) et par thématiques (le transport, l’hébergement, l’orientation dans la ville…), ainsi que les sites Internet et les applications utilisés par les panélistes. Si j’ai bien compris, les résultats ont été redressés selon la répartition primo-visiteurs/repeaters pour chaque marché et au global selon la distinction Français/Internationaux. Les marchés étudiés sont : la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, les Etats-Unis, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Russie.

Les ventes en ligne dans le tourisme représentent en Europe et aux Etats-Unis environ 45 % des ventes totales (taux pénétration du etourisme). Selon Phocuswright c’est autour de 34 % en Chine avec des taux de progression importants chaque année (voir par exemple China Online Travel Overview Ninth Edition). Cette analyse du CRT montre en particulier que certaines nationalités achètent massivement en ligne. Par exemple on apprend que 66 % des Américains, 61 % des Chinois, et 57 % des Sud-Coréens achètent sur Internet 4 fois ou plus par an des produits touristiques.  

En phase de préparation du séjour l’ensemble des clientèles étudiées ont utilisé Internet ou des applications mobiles avec un recours plus marqué pour les Italiens et les Français (89 %). Les Espagnols, les Chinois, les Japonais et les Russes sont ceux où la présence du numérique est le plus marquée durant le séjour (64 %). Au global ce sont les Chinois qui sont le plus connectés à toutes les phases du cycle du voyageur (avant, pendant et après le séjour).

Des touristes qui jugent dans l’ensemble très important l’usage d’Internet que se soit lors de la préparation du séjour, pendant le voyage ou à leur retour
(note de 0 à 10)

L’ordinateur reste selon cette analyse l’outil privilégié par les touristes en phase de préparation  à l’exception notable des Chinois qui utilisent majoritairement leur smartphone (78 %).  Ce point est à mettre en lien avec l’achat sur mobile, car 64 %  des Chinois achètent des prestations touristiques sur leur mobile en 2015 (voir par exemple Search, Shop, Buy: The New Digital Funnel).

Des applications mobiles téléchargées principalement pour s’orienter, localiser les activités et obtenir des informations sur les transports en commun

Au global la connexion à Internet pendant le séjour est avant tout pour répondre à des besoins pratico-pratiques : s’orienter, se repérer et trouver des informations sur les activités/loisirs à faire. L’intégralité de l’analyse est disponible sur le site du CRT :

Les pratiques des touristes sur Internet