J’ai été récemment interpellée par un projet de Tarn Tourisme, qui vient de lancer son podcast de destination.

J’avais découvert le reportage de voyage radiophonique avec l’émission Si Loin Si Proche de RFI. J’adore l’immersion sonore que procurent les reportages de voyages audio, faisant travailler nos imaginaires visuel et olfactif à travers les sons, descriptions et témoignages.

Alors quand Valérie Escande, directrice de l’ADT du Tarn, m’a parlé de son nouveau projet de podcast, j’ai tout de suite été séduite par le concept !

Le “podcast”, contenu audio ou radiophonique diffusé en ligne, a effectivement le vent en poupe. Il existe de très nombreuses plateformes de podcast, qui permettent d’accéder à des programmes traitant de tous les sujets possibles. Dans notre monde qui va à mille à l’heure, le podcast présente l’avantage de pouvoir être écouté n’importe où, en faisant n’importe quoi : ménage, cuisine, en conduisant son vélo, sa voiture, dans les transports en commun,… La multitude de programmes disponibles permettent à chacun de cibler ses centres d’intérêts. 

“Le Petit Espanté”, podcast du Tarn

Dans le Tarn, cette idée de lancer un podcast de destination s’inscrit dans une stratégie d’immersion, visant à axer la communication touristique sur des productions faisant appel aux différents sens. Vous l’aurez compris, le podcast c’est l’ouïe !

Tarn Tourisme a identifié le podcast comme un média innovant encore non investi par les destinations, et potentiel vecteur de conversion plus puissant que l’image ou les courtes vidéos. Même si les podcasts ne sont pas nouveaux, ils connaissent un important essor depuis 10 ans. D’ailleurs, dans une déclaration d’avril 2018, Google a fait part de sa volonté de doubler le nombre d’auditeurs de podcasts d’ici avril 2020.

Pour la réalisation, Tarn Tourisme a fait appel à l’influenceur, podcasteur et youtuber Alex Vizeo. Dans un format à la croisée des chemins entre guide audio, récit et reportage de voyage, Alex Vizeo décrit son expérience de la destination Tarn, avec un vocabulaire “jeune” et le ton des podcasteurs modernes hérité de Kyan Khojandi de Bref

En effet, Tarn Tourisme a fait le choix de s’appuyer sur une liste de “Things To Do”: des «expériences» concrètes complétées d’informations pratiques, un peu l’équivalent audio d’un publireportage dans la presse écrite.

A ce jour, seul le premier épisode est diffusé. Il emmène les auditeurs à la découverte de plusieurs lieux de visite et d’expériences à faire dans le département. Pour le moment l’épisode n’est disponible que sur Sound Cloud mais sera prochainement diffusé sur les principales plateformes de podcast : Apple podcast, Deezer, Spotify.

Comment s’en inspirer sans voler l’idée ?

De nombreuses approches sont possibles pour lancer un podcast de destination :

  • Une série d’épisodes thématiques, pour toucher des personnes aux centres d’intérêts variés (œnologie, histoire, savoir-faire,…).
  • Une approche type “guide de voyage”, où chaque épisode présente un nouveau lieu.
  • Version francophone ou en langues étrangères. A noter que les pays anglo-saxons sont de grands utilisateurs de podcasts.

Enfin, en termes d’émissions radio et podcasts de voyages, on peut distinguer quatre types de format : l’émission radio avec un speaker et des invités interviewés, le reportage de voyage “terrain”, le récit de voyage parlé et le guide de voyage audio (type audioguide). Il y en a donc pour tous les goûts.  

Je vous propose une sélection d’émissions radio et de podcasts de voyage, pour vous permettre de trouver l’inspiration ou simplement de commencer à vous évader sur la route de vos vacances :

PARTAGER
Article précédentDestinations et start-up; vers une compréhension mutuelle
Prochain articleQuel rôle les OGD peuvent jouer dans l’organisation d’un évènement sportif à l’échelle d’un territoire ?
Diplômée de l’ESTHUA de l'Université d'Angers en conduite de projets touristiques, Amélie Perrin a d'abord été chargée de promotion pour l'Agence Touristique de la Touraine Côté Sud à Loches. Elle est ensuite partie en Inde s'occuper d'une association humanitaire, et a vécu deux ans en Chine où elle était lectrice de français à la Faculté de Tourisme de l'Université de Ningbo. Après une expérience de directrice d'office de tourisme dans le Tarn-et-Garonne, elle travaille maintenant pour l'Aéroport Toulouse-Blagnac comme chargée de développement de la clientèle loisir.