Durant ce mois d’août, la rédaction vous propose une rediffusion des articles les plus lus sur notre blog.

L’article de ce jour, signé Mathieu Bruc, a été publié en décembre 2014.

Cet article est une actualisation du panorama des nouvelles tendances du voyage collaboratif paru en septembre 2013 jusqu’ici illustré avec quelques sites emblématiques. Il était temps pour le millésime 2014 juste avant les vacances du blog pendant les fêtes de fin d’année. Pour cette mise à jour, j’ai essayé d’être le plus exhaustif possible sur les différents sites du tourisme collaboratif classés selon 6 principaux postes :

  1. tourisme collaboratif et voyage solidaire,
  2. transport,
  3. hébergement,
  4. conciergerie et services additionnels,
  5. repas chez l’habitant,
  6. guides locaux et activités.

Brièvement, ce que l’on peut constater par rapport à l’année dernière c’est aussi la segmentation des sites en fonction des clientèles :

  • Cojetage pour les plus fortunés qui souhaitent réserver un jet privé…
  • Linked Age pour les aînés qui souhaitant louer chez l’habitant, oui mais dans une maison médicalisée 🙂
  • Mister Bnb est une déclinaison de AirBnb pour les clientèles gay-friendly.
  • Magic Event est une plate-forme qui vise principalement les professionnels.
  • Swap and surf c’est de l’échange de maison entre surfers !
etourismeinfo-crowdfounding

co-voiturageOn a parfois tendance à l’oublier mais dans l’économie collaborative, il y aussi et surtout le mot économie. Par le modèle économique des principaux acteurs qui la gouverne, l’économie collaborative est bien plus proche du capitalisme que des valeurs humaines dont elle prétend hériter. Ces sociétés financés par des fonds privés qui sont aux commandes des plateformes collaboratives ont toutefois bien compris que les valeurs humaines sont beaucoup plus vendeuses. Car derrière la réclame, il y a une boutique à faire tourner. Ne soyons pas dupes. Mais qui s’en plaindra ? Les études corroborent et soulignent que l’argument financier est une des motivations principales des utilisateurs. D’une part, les voyageurs à la recherche du meilleur rapport qualité prix. D’autre part, ceux qui rendent un service et cherchent à arrondir leurs fins de mois en ces temps difficiles.

Si cette économie attire de nombreuses start-ups, toutes n’y survivent pas. D’autres se font racheter. Comme 123envoiture.com dans le giron de la SNCF et désormais commercialisé sous ID VROOM. La preuve que l’on est avant tout dans une économie de marché avant d’être dans une économie collaborative. Ainsi, je souscris complètement aux discours de Marc-Arthur Gauthey : “Airbnb, c’est comme l’iPhone : il y a une application pour tout ! Mais un marché ? Pas forcément” et comme il le dit mieux que moi, je vous invite à la lecture de pourquoi la plupart des sites de consommation collaborative ne marcheront jamais.

Pour ce panorama 2014 des sites du tourisme collaboratif, vous trouverez :

  • Les établis : ceux qui étaient déjà présents en 2013.
  • Les entrants : j’entends ceux qui ne figuraient pas dans le panorama de l’année dernière ce qui ne veut pas dire qu’ils sont forcément nouveaux…
  • Les sortants : parmi lesquels Véloc (location de vélos entre particuliers) qui s’adressait à une cible identifiée et potentiellement intéressante, mais dont le nom de domaine ne répond plus !

1. Tourisme collaboratif et voyage solidaire

À tout seigneur tout honneur. Il subsiste encore quelques sites emblématiques de l’économie collaborative au sens propre du terme. Ils surfent sur des valeurs du tourisme solidaire, de la rencontre, et du partage sans lien financier. Je fais le pari de leur dédier une rubrique à part entière, si l’économie collaborative devait se développer comme elle le devrait, il est probable que cette rubrique soit plus riche de quelques liens l’année prochaine, dans le cas contraire, l’économie de marché aura gagnée la bataille. Ce sont principalement des sites issus du Help Exchange et du Woofing qui prônent les valeurs d’entre-aide : un service contre le gîte et le couvert.

Les établis : couchsurfing.org | HelpX | The Hospitaly Club | WWOOF France

Les entrants : GlobDrop | Travel with a mission | Workaway.info |

Les sortants : helpexchange.net (site indisponible)

2. Transport

Le succès de Blablacar avec ses 10 millions de membres (septembre 2014) est indéniable, le site a démocratisé le covoiturage. La SCNF est un nouvel entrant de poids avec le rachat de 123envoiture rebaptisé ID VROOM.

La location de voitures trouve un nouveau marché, celui des véhicules laissés à l’abandon sur les parkings des gares et aéroports qui sont maintenant disponibles à la location avec Carnomise et TripnDrive.

Compte tenu du nombre de sites identifiés, la location de bateaux est loin d’être anecdotique.

Uber et ses véhicules de tourisme particuliers avec chauffeurs fait couler beaucoup d’encre et sera à l’origine des grèves des taxis parisiens ce lundi.

Covoiturage

Les établis : BlaBlaCar | Carpooling.fr | covoiturage-libre.fr | greenmonkeys | vadrouille-covoiturage.com

Les entrants : AirclandestinoCovoiture Art | Heetch | Ikinoa ID VROOM | LaRoueVerteLe Bon Stop | Miinute | Share the bus | Tawa We DriveWayz UpZimride

Les sortants : 123envoiture (racheté par ID VROOM)

Échange de billets

Les entrants : KellBillet | TrocdestrainsTrocdesvolsZepass.com |

Location de voitures, utilitaires et camping-cars

Les établis : | Buzzcar | Deways | Direct Camping Car | Driiveme l Drivy | Jelouemoncampingcar.comLivop l Ouicar

Les entrants : Beecampers | Carnomise | FlightcarGetaround | Tripndrive

Les sortants : flowerpowerexperience | Traverlercar | Unevoiturealouer (redirection vers Ouicar)

Location et échange de bateaux

Les établis : Seemysea

Les entrants : Boaterfly | Click&boat | NautildaysSailssharing | Samboat

Location de jet privé

Les entrants : Cojetage

Location de vélo

Les entrants : Spinlister

Les sortants : Véloc

Voiture de tourisme avec chauffeurs

Les entrants : Djump | Uber

3. Hébergement

Rien ne va plus ! Même le couchsurfing, précurseur en matière de tourisme collaboratif, est passé du côté obscur de la force en abandonnant son statut non-lucratif pour une orientation plus commerciale. Notamment sur la fonctionnalité sécuritaire qui garantie la confiance entre membres, désormais payante.

Le Nightswapping, initiative française, pourrait bien jouer les outsiders avec un modèle original celui de l’échange de nuits entre membres. Reste à savoir si ce modèle vertueux (bien que l’on puisse acheter des nuits) lui permettra de subsister.

Le succès insolent d’Airbnb est indiscutable, c’est LE site emblématique du tourisme collaboratif. Que l’on utilise même comme un qualificatif. On peut par exemple entendre dans une conversation. “Tu connais pas Cookening ? Ben, c’est le Airbnb de la restauration.” Et là tout le monde comprend, c’est dire la force de la marque. Même si d’autres mériteraient parfois plus d’exposition médiatique comme le français de l’étape Bedycasa (lire l’interview de Magali Boisseau Becceril).

Couchsurfing

couchsurfing.org | The Hospitality Club

Logement chez l’habitant

Les établis : Airbnb | Bedycasa | Sejourning | Wimdu |

Les entrants : Chambre à louerHouse TripLinked AgeMagic Event | Mister bnb | Roomorama

Camping chez l’habitant (ou gamping)

Les établis : campedansmonjardinCamp in my garden | Gamping.com

Les entrants : Owlcamp

Nightswapping (échange de nuits ou de points)

Les établis : Cosmopolithome devenu Nightswapping 

Les entrants : Tranpolinn

Échange de maison

Les établis : echangedemaison.com | GuestToGuest | TrocMaison.com

Les entrants : KnokHome for Home | HomeLinkSwap and Surf | Warm Showers

Les sortants : HomeExchange redirection vers TrocMaison.com

4. Conciergerie et services additionnels

Plutôt malins, ces sites ne viennent pas en concurrence avec des sites déjà existants. Soit ils créent un nouveau service, par exemple Simpki qui fournit un moteur de recherche parmi les différents sites du tourisme collaboratif. Soit ils viennent se greffer en complémentarité d’un service existant, par exemple Bnbsitter s’adresse aux hôtes de l’hébergement collaboratif pour assurer l’accueil des voyageurs et les services de conciergerie.

Les entrants :

  • Bnbsitter (service d’accueil et de conciergerie pour l’hébergement collaboratif)
  • Nomador (gardiennage de maison)
  • GlobeDrop (dons de matériels)
  • PiggyBee (livraison de colis entre particuliers)
  • Simpki | Tripping (méta moteur d’offres touristiques)
  • Weelo (échange de devises)

5. Repas chez l’habitant

Certes la gastronomie c’est la vie. Mais au vu du nombre de sites qui proposent de mettre en relation des particuliers autour d’un repas. Je ne suis pas convaincu que l’année prochaine, tous ces sites soient toujours autour de la table 🙂

Les établis : Cookening | Eat With | Livemyfood | Plateculture.com | Super-marmite | ViensMangerALaMaison.frVoulez-vous dîner

Les entrants : Bookalocal | Colunching | Cookisto | CooknMeetFeastly | KitchenSurfing | Looqueo | Meal Sharing | My Busy Meal | Withlocals

Les sortants : Beyondcroissant

6. Guides locaux et activités

Les guides professionnels devront serrer les dents face à l’arrivée de sites dédiés aux activités et à la rencontre avec des guides locaux. Si les greeters ont déjà un réseau, les autres acteurs doivent encore faire leurs preuves.

Les établis : France-Greeters | Global Greeter NetworkGood Spot | Vayable

Les entrants : Guide like You | Guidehop | Rendezvouscheznous Sidetour | Sporty Guest | Trip4real | TournativeTripnco | Zepass.com

Voilà déjà un bon cru 2014 !

Preuve que l’économie collaborative a le vent en poupe ! Même si vous aurez compris que mon propos sur cette nouvelle économie est nuancé tant les valeurs collaboratives semblent exploitées commercialement parlant.

Rendez-vous l’année prochaine pour suivre les entrants et les sortants du tourisme collaboratif. On pourrait avoir quelques surprises.

NDLR : Liste non exhaustive – N’hésitez à mentionner les oublis éventuels dans les commentaires.

Photo de couverture (CC BY 2.0)

  • François Chaix

    un [petit] entrant dans la cour du covoiturage, laroueverte[point]com, qui a le mérite de proposer du covoiturage individuel 100% gratuit. (leur modèle leur permet de vendre leur solution à des institutions ou grands groupes, et le covoiturage devient gratuit (pas de frais à prévoir en plus du coût entre utilisateurs) .. à suivre aussi, donc

    • Un modèle intéressant en effet. Je viens de le rajouter, merci !

  • Wahouu, ça c’est de la liste ! Je découvre pas mal de sites intéressants, merci beaucoup Mathieu ! 🙂

    • Effectivement Jason une liste qui m’a demandé un peu de temps 🙂 Tu me diras si tu en utilises quelques uns.

      • Je peux déjà te répondre que je me suis inscrit sur IDVROOM, les fêtes de fin d’années approchant, ça va me permettre de doubler ma visibilité pour mes covoit’ ! 🙂

        • Je me demandais si ça valait le coup de s’inscrire sur plusieurs plateformes ou si Blablacar s’était déjà imposé sur le marché. Tu as testé plusieurs plateformes ?

          • Je pensais tester pendant les fêtes et finalement je suis uniquement passé par blablacar, ça me paraissait plus simple que d’utiliser plusieurs sites et devoir gérer les places de ma voiture sur plusieurs réseaux (j’ai eu peur d’avoir trop de demandes pour peu de places)…
            Mais je pense faire des tests de trajets sur IDVroom uniquement pour voir si il y a du monde! 🙂

  • Pingback: Revue des TICs du 15 décembre 2014()

  • Nath’

    La liste est plutôt bien complète ! 🙂 Je rajouterai airclandestino.com pour partager son taxi en sortant de l’avion.

    • Le nom est assez exotique mais le service est intéressant. Je l’ai rajouté dans les sites de covoiturage.

  • Clément DEJEAN

    Jeremiah Owyang annonce dans son talk d’il y a quelques jours à LeWeb que 2015 sera “l’année de la foule” https://www.youtube.com/watch?v=7xMPSxnSelU et que le transport est le secteur le mieux financé actuellement. Un intéressant complément à cette très belle liste.

  • Jean-Luc Boulin

    La start-up tawacovoiturage.fr propose du covoiturage pour des évènements type festivals.

    • Serge LACROIX

      Bonjour Jean-Luc et bonjour à tous, la solution française http://www.ikinoa.com est une plateforme de gestion d’événements sportifs qui offre une solution de covoiture. Très cordialement.

  • Serge LACROIX

    Bonjour à tous et merci de ce panorama très intéressant. En matière d’hébergements, il faut ajouter les acteurs “historiques”, qui font le même travail que AirBnb, que sont “Gîtes de France” et “Clévacances”. Très cordialement.

    • N’oublions pas que la liste regroupe les acteurs de l’hébergement collaboratif. Clévacances et Gites de France sont-ils réellement positionnés sur cette thématique ?

    • Bonjour Serge. Les labels que vous citez regroupent des propriétaires privés et hébergeurs professionnels. C’est toute la différence avec le mouvement collaboratif qui est une économie de particulier à particulier.

  • Serge LACROIX

    Re-bonjour. Je connais bien les 2 modèles et je ne vois aucune différence : des particuliers souhaitent mettent en marché leur bien locatif et ont recours à une plateforme pour assurer la vente en ligne. AirBnB comme les acteurs historiques offrent des services techniques (ex : photographies, descriptif, …) et commerciaux de haut niveau (back office maitrisé, achats de mots clés, …) et apportent des revenus plus ou moins importants aux propriétaires qui ont ouvert un planning à la vente. Très cordialement.

    • Bonjour Serge. Je ne suis pas un spécialiste du cadre légal. Mais de ce que croit comprendre les labels que vous citez regroupent uniquement les propriétaires. Alors que l’hébergement collaboratif s’adressent aussi aux locataires (s’ils obtiennent l’accord de leur propriétaire) et sans doute sous conditions de durée de location et de plafond annuel.
      Techniquement ce sont deux plateformes avec leurs propres solutions techniques. Toutefois sans être désobligeant, les sites issus de l’économie collaborative financés à grands coups de capitaux sont généralement bien plus efficaces. Il faudrait pouvoir comparer le taux de conversion mais j’ai déjà une idée sur la performance des acteurs. D’ailleurs les labels devraient s’inspirer du succès de ces plateformes dans la scénarisation du tunnel de réservation avec notamment la mise en avant des hôtes qui fait aussi toute la différence.

      • Serge LACROIX

        Bonjour Mathieu. Peut-être qu’une différence notoire consiste en le fait que des locataires peuvent mettre en location leur logement (mais combien sont-ils en proportion ?) car dans ma station je vois que les propriétaires peuvent faire appel à plusieurs solutions pour un même bien (Gîtes de France + Abritel + Le Bon Coin). Dans les Côtes d’Armor, le rendement de la centrale de réservation des Gîtes de France est correcte (6 millions d€ de volume d’affaires, soit 5000 à 6000 € de vente par bien) mais ce serait intéressant d’analyser un territoire de manière fine. Enfin il existe un partenariat très formalisé entre “Clévacances” et “Abritel France”, donc les choses bougent. Merci encore pour la qualité de vos articles.

        • L’autre différence notoire c’est que les sites de l’hébergement collaboratif rayonnent sur le monde entier alors que les labels sont encore enfermés dans des plateformes départementales… Ha hem.
          Je crois savoir que toutes les antennes des Gîtes de France (pour ne citer qu’eux) partagent la même solution technologique. Ce serait finalement assez simple de fusionner les sites départementaux dans un seul site national. Il ne resterait plus qu’à migrer les budgets de promotion également. A revoir le modèle économique des commissionnements reversées au niveau national pour ne pas plomber les antennes départementales. Bref vaste chantier mais à mon sens nécessaire. De cette association nationale naîtrait sans doute un acteur plus compétitif qui ne l’est aujourd’hui malgré des résultats “corrects”. Car le modèle de base est bon et la confiance acquise depuis des décennies avec les propriétaires est un sérieux atout ! Merci pour votre commentaire 😉

  • Fanny

    Votre article est très complet ! 🙂
    Chambrealouer.com est également spécialiste de l’hébergement chez l’habitant, mais principalement pour de la moyenne et longue durée, contrairement à Airbnb par exemple.
    Très bonne journée !

    • Bonjour Fanny. J’ai rajouté votre site mais je me demande sincèrement ce qui vous différencie des sites existants qui sont déjà bien implantés dans l’hébergement collaboratif et donc difficiles à concurrencer ?

  • Maud Petit

    Très beau panorama. Avec mention spéciale pour http://www.trip4real.com/ entrant à Paris et déjà bien établi en Espagne 😉

  • triangleHIFI

    Il n’y a que Tawacovoiturage pour les évènements culturel ?

  • Caramaps

    Merci Mathieu pour cet article fort intéressant. Je note Caramaps comme nouvel entrant de quelques jours pour le camping chez l’habitant ! 😉

  • Alexandra Origet

    Petite erreur: HomeExchange.com n’est pas “sortant” mais simplement Trocmaison.com en version originale. Avec bientôt 60.000 membres actifs dans 150 pays c’est le plus grand réseau mondial. Vive les français, qui représentent la seconde plus grande communauté après les américains

    • Lorsque je me connecte sur HomeExchange.com je suis redirigé vers Trocmaison.com c’est une redirection en fonction de la langue et non permanente ?

      • Alexandra Origet

        Exactement c’est une redirection en fonction de la langue. Depuis la page d’accueil vous pouvez vous connecter sur le site allemand, Italien, chinois… ils contiennent les mêmes offres et les mêmes services

  • Pingback: Panorama des nouvelles tendances du voyage collaboratif : entre précurseurs et pervertis « Etourisme.info Etourisme.info()

  • Pingback: 10 articles à lire pour bien terminer l’année 2014 !()

  • Mahery

    Bonjour et merci pour cet article qui semble bien complet. A ajouter pour les dispositifs de tourisme collaboratif : hopineo.org
    Dédié à la promotion et au développement du tourisme responsable, nous gérons pour l’instant ce nouveau mode de voyage engagé de façon un peu artisanale. La nouvelle plateforme sera opérationnelle avant la fin du 1er semestre.
    Nous sommes 100% indépendants et mettrons en place, à terme, un système librement payant, tant de la part des voyageurs que des structures hôtes.
    A votre dispo pour en parler ou apporter des précisions.
    Encore merci et bravo pour votre récap !

  • loic

    Belle article. un nouveau moteur de recherche à ajouter opitrip.com qui permet de comparer les acteurs de l’économie collaborative autant dans l’hébergement que pour le covoiturage et la location de voiture entre particuliers.
    Félicitation pour ce panorama

  • LAMEAUX

    Bonjour,
    Il existe également le site http://www.camping-garden.fr qui recense 300 terrains pour camper chez l’habitant.

  • Eva

    Bonjour, pour les hébergements, il existe aussi http://www.iha.com
    IHA.com : Location de vacances, chambres d’hôtes et gîtes de particulier à particulier
    International, bien détaillé et très pratique

    • Bonjour, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un annuaire mettant en relation des particuliers à une offre de propriétaires pour la plupart des professionnels. Qui me semble hors sujet dans l’économie collaborative.

  • Ariane

    Bonjour, pour la location de bateaux entre particuliers il y a aussi http://www.samboat.fr qui propose 500 bateaux sur toute la France

  • Adam

    Bonjour, pour faire garder ses animaux quand on part en vacances, il y a le site http://animovacances.fr/ qui propose des gardes alternées collaboratives entre particuliers.

  • Véronique

    Bonjour Mathieu, super article. En ce qui concerne le camping chez l’habitant, le site http://www.caramaps.com commence à prendre de l’essor !

  • trip4real

    Trip4real est maintenant bien établi 🙂 on recherche pleins de nouveaux locaux pour agrandir sur Paris et autre 😉

    Changeons un peu les clichés sur les Parisiens en proposant des activités originales 🙂 les activités sur Paris sont actuellement très demandées

  • Hélène

    Si vous cherchez un hébergement original sur un bateau, il y a http://boatyng.com/ cité par le Guide du Routard 🙂

    http://www.routard.com/dossier-pratique/cid132428-l-economie-collaborative-en-voyage.html?page=3

  • Et hop http://www.mycookr.com 🙂

    Nouveau venu dans l’économie collaborative de la cuisine, MyCookr commence tout juste à se faire connaitre ! Et c’est gratuit en plus.

  • wachter

    Bonjour
    Je recherche quelqu’un en voyage à la Martinique ou bien en Guadeloupe….qui pourrait me rapporter dans le Var, des bombes anti moustiques OFF.
    Les seules vraiment efficaces, mais qui ne sont pas vendues en métropole …
    Au cas où….merci beaucoup de me mettre en rapport avec un voyageur…
    Sylvie

  • Hey ! Guide Like You a pris de l’ampleur 🙂 Je vous laisse venir faire un tour sur notre site pour voir la liste des visites disponibles, et les tester évidemment !

    http://www.guidelikeyou.com

  • Pingback: Baromètre Raffour Interactif 2015. Faites chauffer vos diapositives ! Etourisme.info()

  • Ben Ivel

    Hospitality Club n’existe plus depuis des années. BeWelcome.org, qui n’est pas mentionné malheureusement m’a permis de voyager sur un site réellement OpenSource. A essayer !

    WarmShowers n’est pas du tout un site d’échange de maison mais plutôt d’hébergement destiné pour des cyclistes en voyage.

  • Pingback: Panorama des sites de voyage et tourisme collab...()

  • Pingback: Panorama des nouvelles tendances du voyage collaboratif : entre précurseurs et pervertis Author Un article de Mathieu Bruc – Via Etourisme.info | clicadressaquitaine()

  • sandy

    Bonjour,

    Concernant le collaboratif il y a ce site aussi 🙂
    http://www.tourismecollaboratif.com/

  • Patrick Zulmea

    Le voyage en version originale ou comment se faire des amis à travers le monde tout en voyageant avec : http://www.let-s-talk.com

  • ERIC
  • Pingback: Clojffry | Pearltrees()

  • Pingback: Les hôteliers - Les hébergeurs du collaboratif. On refait le match ? Round 1 : Le client. - Etourisme.info Etourisme.info()

  • Marie Dubois

    Bonjour,

    J’ai découvert un nouveau concept susceptible de vous intéresser,

    TalktalkBnb est une plateforme collaborative qui met en relation des voyageurs du monde entier avec des personnes souhaitant se perfectionner en langue. Le tout gratuitement !

    Pour le voyageur, c’est un moyen de se loger gratuitement partout dans le monde, en offrant à son hôte, une conversation dans sa langue maternelle.

    Le site ouvre bientôt, je voulais partager avec vous cette intéressante découverte.

    Bon voyage 🙂

    • Bonjour c’est noté pour la prochaine mise à jour, merci.

  • Benoit Fahy

    Bonjour à tous ,

    un nouveau venu dans le monde du tourisme collaboratif : Myweekendforyou, pour accueillir et faire découvrir gratuitement sa ville ou sa région en partageant ses passions.

    http://www.myweekendforyou.com/

  • Pingback: Boaterfly hisse les voiles du tourisme collaboratif - Etourisme.info Etourisme.info()

  • Pingback: Panorama des sites de voyage et tourisme collaboratif (2014) – Assurance Voyage Schengen()

  • Pingback: anybunny.mobi/latest/()

  • Pingback: mobilebestporn()

  • Pingback: pornromp()

  • Pingback: http://mitop.it/forum/viewtopic.php?p=231714()

  • Pingback: dudesex()