Durant ce mois d’août, la rédaction vous propose une rediffusion des articles les plus lus sur notre blog.

L’article de ce jour, signé Mathieu Bruc, a été publié en décembre 2014.

Cet article est une actualisation du panorama des nouvelles tendances du voyage collaboratif paru en septembre 2013 jusqu’ici illustré avec quelques sites emblématiques. Il était temps pour le millésime 2014 juste avant les vacances du blog pendant les fêtes de fin d’année. Pour cette mise à jour, j’ai essayé d’être le plus exhaustif possible sur les différents sites du tourisme collaboratif classés selon 6 principaux postes :

  1. tourisme collaboratif et voyage solidaire,
  2. transport,
  3. hébergement,
  4. conciergerie et services additionnels,
  5. repas chez l’habitant,
  6. guides locaux et activités.

Brièvement, ce que l’on peut constater par rapport à l’année dernière c’est aussi la segmentation des sites en fonction des clientèles :

  • Cojetage pour les plus fortunés qui souhaitent réserver un jet privé…
  • Linked Age pour les aînés qui souhaitant louer chez l’habitant, oui mais dans une maison médicalisée 🙂
  • Mister Bnb est une déclinaison de AirBnb pour les clientèles gay-friendly.
  • Magic Event est une plate-forme qui vise principalement les professionnels.
  • Swap and surf c’est de l’échange de maison entre surfers !

co-voiturageOn a parfois tendance à l’oublier mais dans l’économie collaborative, il y aussi et surtout le mot économie. Par le modèle économique des principaux acteurs qui la gouverne, l’économie collaborative est bien plus proche du capitalisme que des valeurs humaines dont elle prétend hériter. Ces sociétés financés par des fonds privés qui sont aux commandes des plateformes collaboratives ont toutefois bien compris que les valeurs humaines sont beaucoup plus vendeuses. Car derrière la réclame, il y a une boutique à faire tourner. Ne soyons pas dupes. Mais qui s’en plaindra ? Les études corroborent et soulignent que l’argument financier est une des motivations principales des utilisateurs. D’une part, les voyageurs à la recherche du meilleur rapport qualité prix. D’autre part, ceux qui rendent un service et cherchent à arrondir leurs fins de mois en ces temps difficiles.

Si cette économie attire de nombreuses start-ups, toutes n’y survivent pas. D’autres se font racheter. Comme 123envoiture.com dans le giron de la SNCF et désormais commercialisé sous ID VROOM. La preuve que l’on est avant tout dans une économie de marché avant d’être dans une économie collaborative. Ainsi, je souscris complètement aux discours de Marc-Arthur Gauthey : “Airbnb, c’est comme l’iPhone : il y a une application pour tout ! Mais un marché ? Pas forcément” et comme il le dit mieux que moi, je vous invite à la lecture de pourquoi la plupart des sites de consommation collaborative ne marcheront jamais.

Pour ce panorama 2014 des sites du tourisme collaboratif, vous trouverez :

  • Les établis : ceux qui étaient déjà présents en 2013.
  • Les entrants : j’entends ceux qui ne figuraient pas dans le panorama de l’année dernière ce qui ne veut pas dire qu’ils sont forcément nouveaux…
  • Les sortants : parmi lesquels Véloc (location de vélos entre particuliers) qui s’adressait à une cible identifiée et potentiellement intéressante, mais dont le nom de domaine ne répond plus !

1. Tourisme collaboratif et voyage solidaire

À tout seigneur tout honneur. Il subsiste encore quelques sites emblématiques de l’économie collaborative au sens propre du terme. Ils surfent sur des valeurs du tourisme solidaire, de la rencontre, et du partage sans lien financier. Je fais le pari de leur dédier une rubrique à part entière, si l’économie collaborative devait se développer comme elle le devrait, il est probable que cette rubrique soit plus riche de quelques liens l’année prochaine, dans le cas contraire, l’économie de marché aura gagnée la bataille. Ce sont principalement des sites issus du Help Exchange et du Woofing qui prônent les valeurs d’entre-aide : un service contre le gîte et le couvert.

Les établis : couchsurfing.org | HelpX | The Hospitaly Club | WWOOF France

Les entrants : GlobDrop | Travel with a mission | Workaway.info |

Les sortants : helpexchange.net (site indisponible)

2. Transport

Le succès de Blablacar avec ses 10 millions de membres (septembre 2014) est indéniable, le site a démocratisé le covoiturage. La SCNF est un nouvel entrant de poids avec le rachat de 123envoiture rebaptisé ID VROOM.

La location de voitures trouve un nouveau marché, celui des véhicules laissés à l’abandon sur les parkings des gares et aéroports qui sont maintenant disponibles à la location avec Carnomise et TripnDrive.

Compte tenu du nombre de sites identifiés, la location de bateaux est loin d’être anecdotique.

Uber et ses véhicules de tourisme particuliers avec chauffeurs fait couler beaucoup d’encre et sera à l’origine des grèves des taxis parisiens ce lundi.

Covoiturage

Les établis : BlaBlaCar | Carpooling.fr | covoiturage-libre.fr | greenmonkeys | vadrouille-covoiturage.com

Les entrants : AirclandestinoCovoiture Art | Heetch | Ikinoa ID VROOM | LaRoueVerteLe Bon Stop | Miinute | Share the bus | Tawa We DriveWayz UpZimride

Les sortants : 123envoiture (racheté par ID VROOM)

Échange de billets

Les entrants : KellBillet | TrocdestrainsTrocdesvolsZepass.com |

Location de voitures, utilitaires et camping-cars

Les établis : | Buzzcar | Deways | Direct Camping Car | Driiveme l Drivy | Jelouemoncampingcar.comLivop l Ouicar

Les entrants : Beecampers | Carnomise | FlightcarGetaround | Tripndrive

Les sortants : flowerpowerexperience | Traverlercar | Unevoiturealouer (redirection vers Ouicar)

Location et échange de bateaux

Les établis : Seemysea

Les entrants : Boaterfly | Click&boat | NautildaysSailssharing | Samboat

Location de jet privé

Les entrants : Cojetage

Location de vélo

Les entrants : Spinlister

Les sortants : Véloc

Voiture de tourisme avec chauffeurs

Les entrants : Djump | Uber

3. Hébergement

Rien ne va plus ! Même le couchsurfing, précurseur en matière de tourisme collaboratif, est passé du côté obscur de la force en abandonnant son statut non-lucratif pour une orientation plus commerciale. Notamment sur la fonctionnalité sécuritaire qui garantie la confiance entre membres, désormais payante.

Le Nightswapping, initiative française, pourrait bien jouer les outsiders avec un modèle original celui de l’échange de nuits entre membres. Reste à savoir si ce modèle vertueux (bien que l’on puisse acheter des nuits) lui permettra de subsister.

Le succès insolent d’Airbnb est indiscutable, c’est LE site emblématique du tourisme collaboratif. Que l’on utilise même comme un qualificatif. On peut par exemple entendre dans une conversation. “Tu connais pas Cookening ? Ben, c’est le Airbnb de la restauration.” Et là tout le monde comprend, c’est dire la force de la marque. Même si d’autres mériteraient parfois plus d’exposition médiatique comme le français de l’étape Bedycasa (lire l’interview de Magali Boisseau Becceril).

Couchsurfing

couchsurfing.org | The Hospitality Club

Logement chez l’habitant

Les établis : Airbnb | Bedycasa | Sejourning | Wimdu |

Les entrants : Chambre à louerHouse TripLinked AgeMagic Event | Mister bnb | Roomorama

Camping chez l’habitant (ou gamping)

Les établis : campedansmonjardinCamp in my garden | Gamping.com

Les entrants : Owlcamp

Nightswapping (échange de nuits ou de points)

Les établis : Cosmopolithome devenu Nightswapping 

Les entrants : Tranpolinn

Échange de maison

Les établis : echangedemaison.com | GuestToGuest | TrocMaison.com

Les entrants : KnokHome for Home | HomeLinkSwap and Surf | Warm Showers

Les sortants : HomeExchange redirection vers TrocMaison.com

4. Conciergerie et services additionnels

Plutôt malins, ces sites ne viennent pas en concurrence avec des sites déjà existants. Soit ils créent un nouveau service, par exemple Simpki qui fournit un moteur de recherche parmi les différents sites du tourisme collaboratif. Soit ils viennent se greffer en complémentarité d’un service existant, par exemple Bnbsitter s’adresse aux hôtes de l’hébergement collaboratif pour assurer l’accueil des voyageurs et les services de conciergerie.

Les entrants :

  • Bnbsitter (service d’accueil et de conciergerie pour l’hébergement collaboratif)
  • Nomador (gardiennage de maison)
  • GlobeDrop (dons de matériels)
  • PiggyBee (livraison de colis entre particuliers)
  • Simpki | Tripping (méta moteur d’offres touristiques)
  • Weelo (échange de devises)

5. Repas chez l’habitant

Certes la gastronomie c’est la vie. Mais au vu du nombre de sites qui proposent de mettre en relation des particuliers autour d’un repas. Je ne suis pas convaincu que l’année prochaine, tous ces sites soient toujours autour de la table 🙂

Les établis : Cookening | Eat With | Livemyfood | Plateculture.com | Super-marmite | ViensMangerALaMaison.frVoulez-vous dîner

Les entrants : Bookalocal | Colunching | Cookisto | CooknMeetFeastly | KitchenSurfing | Looqueo | Meal Sharing | My Busy Meal | Withlocals

Les sortants : Beyondcroissant

6. Guides locaux et activités

Les guides professionnels devront serrer les dents face à l’arrivée de sites dédiés aux activités et à la rencontre avec des guides locaux. Si les greeters ont déjà un réseau, les autres acteurs doivent encore faire leurs preuves.

Les établis : France-Greeters | Global Greeter NetworkGood Spot | Vayable

Les entrants : Guide like You | Guidehop | Rendezvouscheznous Sidetour | Sporty Guest | Trip4real | TournativeTripnco | Zepass.com

Voilà déjà un bon cru 2014 !

Preuve que l’économie collaborative a le vent en poupe ! Même si vous aurez compris que mon propos sur cette nouvelle économie est nuancé tant les valeurs collaboratives semblent exploitées commercialement parlant.

Rendez-vous l’année prochaine pour suivre les entrants et les sortants du tourisme collaboratif. On pourrait avoir quelques surprises.

NDLR : Liste non exhaustive – N’hésitez à mentionner les oublis éventuels dans les commentaires.

Photo de couverture (CC BY 2.0)