Cela fait maintenant quelques années que notre quotidien e-touristique est bercé par l’abondance d’informations concernant la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Pour être plus précise, le premier article du blog sur ce sujet écrit par Sébastien Gonzalez date du 17 septembre 2010, http://www.etourisme.info/realite-augmentee-demonstration/ … et cette tendance ne cesse de s’affirmer.

Mais un marché reste encore (et toujours) à conquérir, j’ai nommé :  l’odorat !

Marketing olfactif aujourd’hui, où en sommes-nous avec les odeurs du numérique ?

Dès 2002, France Télécom travaillait au codage des odeurs et à leurs transmissions via internet. Qu’en est-il aujourd’hui de ces avancées ?

Malheureusement, nous ne sommes pas encore en mesure de capter une odeur et de la retransmettre instantanément de manière numérique. Impossible à ce jour de faire partager l’odeur délicieuse du plat du dimanche préparé par votre grand-mère mais cependant, des entreprises innovantes travaillent sur l’association du numérique et l’olfaction.

Messages odorants et immersion …

etourismeinfo-crowdfounding

IScent est une application sur smartphone qui, reliée à une petite tour décorative, permet de recevoir des messages olfactifs. L’odeur de ces messages sont au choix du récepteur puisque c’est lui qui choisit la cartouche d’odeur.

Illustration du dispositif IScent lorsqu’un message est reçu.

Un concept similaire du nom d’ Olly a été inventé cette fois pour nos ordinateurs. Nos mails peuvent désormais avoir une odeur bien distincte parmi un choix de 5 parfums. Ainsi les messages du boulot peuvent être différenciés des messages de notre cher et tendre en une respiration.

En parallèle du développement des casques à réalité augmentée ou réalité virtuelle, s’est développé le casque immersif Feelreal. Il efface un peu plus la frontière entre réel et virtuel. En effet le porteur du masque ressent les odeurs et des sensations telles que la chaleur, l’humidité ou la brise. Tout est fait pour vous emmener dans une expérience sensorielle plus vraie que nature.

Masque FeelReal, qui vient s’ajouter à un casque de réalité virtuelle pour une expérience sensorielle encore plus déroutante.

Les odeurs qui rythment notre journée …

Petite fierté française, le réveil à odeurs SensorWake. Fini l’alarme bruyante ou la lumière aveuglante pour nous réveiller. Le SensorWake nous diffuse des odeurs de café, d’herbe fraiche, croissant chaud ou expresso pour nous indiquer qu’il est l’heure de se lever. Le réveil à odeurs nous montre le pouvoir stimulant de l’odorat qui a la capacité de nous tirer de notre sommeil en deux minutes et tout cela de bonne humeur ! Il est même prouvé qu’une odeur de menthol en matinée permet d’éveiller les esprits ou de réactiver la concentration d’un auditoire. Le réveil propose 7 cartouches d’odeurs pour varier les plaisirs.

Le premier réveil olfactif créé par la start up française SensorWake.

Cette même start-up française a dévoilée mercredi dernier au Consumer Electronics Show 2017, le petit frère du réveil olfactif : Oria. Ce diffuseur vous permettra de passer de paisibles nuits en vous endormant plus facilement grâce à des odeurs pensées pour améliorer la qualité de votre sommeil. Posé à proximité de votre lit, il diffuse deux odeurs au cours de votre nuit : une odeur relaxante pour vous aider à vous endormir, puis une odeur régénérante diffusée pendant la nuit, censée améliorer votre sommeil et le prolonger pour une meilleure efficacité tout au long de votre journée. Il suffirait donc de faire confiance à notre odorat et de laisser les odeurs veiller sur notre sommeil.

Dans la même veine, le projet artistique : Scent Rythm. Cette montre découpe notre journée par tranche de 6 heures en 4 odeurs significatives. Si le matin l’odeur de café plane, au coucher c’est une odeur de camomille qui envahit la pièce, complétée en journée par l’odeur de l’argent et celle du whisky en début de soirée. Si les odeurs restent discutables, le projet est cependant intéressant dans sa démarche. Voici enfin la possibilité de sentir le temps qui passe.

Le protoype Scent Rythm, première montre olfactive

Des essais ?

Quelques expérimentations peuvent être relevées du côté de nos offices. L’exemple outre-manche de la ville médiévale de York en Angleterre. Ludovic en avait déjà parlé sur le blog en novembre dernier, l’office a lancé en 2014 un guide olfactif destiné à faire sentir aux détenteurs, les odeurs caractéristiques de la destination. De la boulangerie du coin, aux champs de crottin, le guide est une parfaite illustration olfactive et subjective de la destination.

Côté français, OnlyLyon Tourisme s’est penché en 2013 sur la création de son parfum d’ambiance « Lovely Lyon ». Diffusé dans la ville, ce parfum est disponible à l’achat dans la boutique de l’office. Il permet au touriste de ramener chez lui l’odeur qui fera appel à tous les souvenirs associés à la ville. L’idée est d’associer les souvenirs de Lyon à la fragrance à travers un univers olfactif cohérent et innovant.

Les odeurs de nos destinations …

Le marketing olfactif est un véritable élément différenciant pour une destination grâce à l’élaboration d’une marque olfactive. Originale et cohérente, la marque doit imprégner les esprits des clients sans pour autant incommoder. Choisie avec soin, elle doit refléter le terroir particulier de la destination. Elle doit mettre en valeur ce qui en fait sa particularité mais surtout elle doit inspirer. Cette odeur doit pouvoir être ancrée suffisamment longtemps dans la mémoire olfactive du client pour pouvoir faire émerger des souvenirs.

Pourquoi pas ne pas pousser le concept un peu plus loin et inclure les prestataires de la destination ! On peut imaginer la fabrication d’une odeur spéciale “accueil de la destination” qui serait distribuée chez les hôteliers et qui pourrait être utilisée comme cadeau en fin de séjour. Ou encore une odeur spécialement créée pour les hébergements de la destination à diffuser dans les chambres. Rassurante et apaisante, l’odeur participerait à la qualité de l’accueil.

Oserez-vous vous faire remarquer ?

Il n’est pas aisé de se lancer à la conquête des odeurs. Mais les pouvoirs des mécanismes de l’odorat restent insoupçonnés et leurs capacités assez intéressantes à exploiter que ce soit dans une expérience client, dans un principe de fidélisation, ou dans une campagne de communication. Capables de changer la perception du temps et nos humeurs, manière originale de vous démarquer ou simple outil de promotion, pourquoi ne pas oser les odeurs en 2017 pour inspirer à plein poumons nos destinations.

 

PARTAGER
Article précédentZermatt tutoie les anges
Prochain articleDATAtourisme avance avec la publication de son “ontologie”

Actuellement en Master 2 AGEST ( Aménagement et Gestion des Équipements, Sites et Territoires touristiques ) à l’université Bordeaux Montaigne et toute nouvelle blogueuse 2017 pour le blog etourisme.info. Sortie grandie par ses voyages et ses études dans divers secteurs ( métiers du livre, communication, anglais, tourisme), elle a à cœur de pouvoir faire partager ses idées et sa créativité. Curieuse, à l’écoute et jamais effrayée par un nouveau challenge, Manon aime se lancer des défis. En septembre ce sera le grand saut dans la vie active, après un stage ambitieux autour de l‘Office de Tourisme 2020. Alors si son profil atypique vous intrigue, n’hésitez pas à faire un tour sur son profil  !