L’Office de tourisme du Pays d’Albret en Lot et Garonne dispose d’un site web particulièrement bien structuré (“albret-tourisme.com”:http://www.www.albret-tourisme.com). En effet, ce petit territoire touristique (1200 lits, mais 1800 sont en projet d’ici 2008) a mis au point une *news letter* actualisée tous les 15 jours. Un bon rythme selon son directeur pour collecter de l’information et pour la traiter afin de la diffuser. Diffusion auprès des prospects et touristes identifiés, mais aussi auprès des producteurs locaux et prescripteurs. Chacun est ainsi au courant de l’actualité des loisirs, de la culture et du tourisme sur ce territoire jusqu’alors méconnu et aujourd’hui en plein développement. Avec 600 abonnés, cette news connaît plus qu’un succès d’estime. D’autant qu’avec 110 visites par jour sur le site web, la circulation de l’information et la notoriété du territoire progressent. Pour peu que les contenus suivent, mais il semble qu’avec le développement du tourisme fluvial, du tourisme patrimonial et l’installation de nouvelles structures touristiques lourdes, le Pays d’Albret ne manque pas d’occasion d’informer. *Et informer régulièrement c’est assurément l’occasion de gagner des points sur les échelles de l’audience, de l’image et du trafic commercial.*

PARTAGER
Article précédentGéoportail à vos marques
Prochain articleLes Rencontres du etourisme institutionnel
François Perroy est aujourd’hui cofondateur d'Agitateurs de Destinations Numériques et directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques. Il a créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances.  Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il écrit par ailleurs des ouvrages et articles techniques sur le tourisme ainsi que des créations plus personnelles. Contact : fperroy at etourisme.info (cette adresse apparait en clair pour éviter les robots)

AUCUN COMMENTAIRE