C’est l’époque des recrutements de blogueurs, reporters, journalistes, photographes, vidéastes, qui auront pour objectif de mettre en scène la destination touristique. Ils sont souvent recrutés par concours, et les contenus produits par les gagnants seront évidemment diffusés et exploités par l’office de tourisme, ou le CDT organisateur.
Il faut se rappeler que c’est le Québec qui a mis ça à l’honneur avec les blogueurs de Montréal et surtout le ministère du tourisme du Québec, à travers le concours “Destination Québec”:http://concoursdestination.bonjourquebec.com/fr/, comme le présentait Julien Cormier dans “sa brillante intervention”:http://www.slideshare.net/dublanchet/et6-bonjour-qubec-saison-3 aux #et6, rencontres du tourisme à Toulouse. Grand succès, donc, pour cette opération de recrutement visant à inviter les gagnants du concours à passer un séjour au Québec, et à être filmés durant leur périple.

Depuis, l’idée fait des petits chez nous. Ainsi la nouvelle campagne “100% Gaillard” de l’office de tourisme de Brive propose de gagner un tour du monde en “devenant ambassadeur de Brive”:http://www.facebook.com/100Gaillard?v=app_7146470109.

Mais quelle est la bonne méthode pour recruter ces contributeurs? La formule “concours” est-elle toujours la bonne?

Ainsi en Ariège, vient de se dérouler la première partie de l’opération “Grand Reporter 09”:http://www.grandreporter09.com/. Il s’agissait pour les candidats de réaliser photos ou vidéos du département pour participer. Cinq équipes ont été sélectionnées : elles gagnent des pass premium pour les stations de ski et des entrées pour des sites touristiques. Et elles sont tenues de fournir des reportages sur leurs expériences.
Mais malgré une communication appuyée, il n’y a eu que 17 candidats pour ce concours, comme le rapporte “le blog de l’opération”:http://www.grandreporter09.com/blog/. 17 candidats pour 5 gagnants… Cela justifie-t-il l’investissement?

Autre expérience en Picardie : ici, il ne s’agit pas de jeu concours, mais de recrutement de “trois carnetiers à temps partiel”:http://lescarnets.espritdepicardie.com/. Là, les trois blogueurs enrichiront le site espritdepicardie.com.
Finalement, le budget est peut-être équivalent à la promo d’un jeu concours, mais au moins les blogueurs seront rémunérés et formés. Il sera intéressant que les picards nous fassent part du nombre de candidatures reçues, en rapport avec le budget investi…

PARTAGER
Article précédentLes brochures sur iPhone et iPad ?
Prochain articleFaites vos deals, rien ne va plus
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin

AUCUN COMMENTAIRE