La semaine dernière Stéphanie vous faisait un premier compte-rendu de la conférence Next Tourisme du 9 avril 2015. Aujourd’hui, je vous propose de revenir sur les échanges de l’après-midi centrés sur l’innovation.
Le premier thème concernait les problématiques autour du multi-écrans. Tout au long du cycle décisionnel le touriste bascule allègrement d’un écran à l’autre (ordinateur, tablette, smartphone…). Il peut commencer sa recherche sur l’écran d’un ordinateur, la poursuivre sur une tablette et in fine faire sa réservation sur son téléphone mobile ou sur son ordinateur. Les parcours clients sont ainsi multiples et de plus en plus complexes.

Koolicar

Frédérique Lorentz, directrice marketing,  a présenté le concept de Koolicar. Cette entreprise  propose de la location de voitures entre particuliers. Frédérique a rappelé qu’une voiture reste à 95% de son temps stationné et que le taux d’équipement des ménages se situe à 83% (cf. les urbains sans voiture). Elle a également mentionné que 60 % des cyberacheteurs se déclarent prêts à franchir le pas du collaboratif selon l’enquête FEVAD/CSA sur les perspectives d’achats sur Internet en 2015

Capitaine Train

Jean-Daniel Guyot, co-fondateur de Capitaine Train, a présenté sa société fondée en 2009 : 5 000 billets de train sont vendus chaque jour. Le service de réservation est accessible depuis différents canaux numériques : 1 web app, 2 applications pour smartphones (Android, iOS), 2 applications pour tablettes  (Android, iOS), et sur la Smartwatch Android. Les terminaux mobiles représentent 25% des ventes en 2014 (11% en 2013). Ce chiffre devrait atteindre 35% en 2015.

L’investissement est important pour s’adapter à chaque terminal, car l’expérience d’achat est au cœur du modèle de l’entreprise. Jean-Daniel Guyot a ainsi insisté sur 3 points importants :

  1. Unification et homogénéité sur l’ensemble des terminaux mobiles : 1 compte utilisateur unique pour l’ensemble des terminaux mobiles et une expérience utilisateur identique sur l’ensemble des plateformes (même expérience visuelle, mêmes codes d’erreur…). On peut ainsi commencer son parcours client sur l’ordinateur et conclure la réservation sur mobile grâce au compte-utilisateur nécessaire pour accéder au service (on conserve ainsi une recherche entamée sur un autre terminal).
  2. S’adapter aux différentes plateformes et offrir de la personnalisation : la navigation est différente selon les systèmes d’exploitation, ou bien les icônes ne sont pas placés au même endroit selon les recommandations édictées par Apple ou Google. Chaque version tire ainsi partie des spécificités de chaque terminal (Passbook, Google Now…).
  3. Etre présent tout au long du cycle du voyageur : Capitaine Train montre ainsi que sa présence sur plusieurs terminaux lui permet de proposer un accompagnement tout au long du cycle décisionnel. Par exemple quand on réserve plusieurs mois en avance, le site web est beaucoup plus utilisé. Ainsi cette adaptation à la temporalité permet à la société de s’adapter aux différents besoins du consommateur, de proposer toute une gamme de services, et s’assurer ainsi d’être utilisé à chaque étape du voyage (vente dernière minute, consulter son billet en gare etc.).

Aéroport et avion connecté : ce qu’en pensent et en attendent les voyageurs

Nadia Grimoult, Communication and Partnership Manager à  Liligo, a présenté une étude sur le niveau d’utilisation des services en ligne des aéroports à destination des voyageurs, ainsi que les principales attentes des consommateurs.  On y apprend que plus de 4 passagers sur 10 attendent la mise à disposition d’une connexion Internet en vol pour améliorer leur expérience en avion.  41% des voyageurs se disent même prêts à payer pour cette connexion.

attentes en matière d'information

La conférence s’est conclue par un concours de start-up permettant de récompenser les meilleures innovations dans le secteur de l’e-tourisme.  Le jury a remis 2 prix : “le Prix du service aux voyageurs” et le “Prix du service à l’utilisateur”. Les différentes startups ont eu l’occasion de se présenter. Le public via un vote par SMS pouvait voter pour une des startups.

Pour les services aux professionnels, il y avait 3 candidats :

Le jury a décidé de récompenser PayInTech. Le public a également choisi de remettre le prix à cette entreprise.

Pour les services à l’utilisateur, il y avait également 3 candidats :

Le prix a été attribué à Simpki. Pour conclure ce rapide compte-rendu, quelques entretiens avec plusieurs des startups candidates. Je tiens à nouveau à les remercier pour avoir consacré du temps pour répondre à mes questions.

Simpki

Bonjour Nicolas, vous avez gagné le prix dans la catégorie “nouveau service voyageur”, quel service propose Simpki ?

Bonjour, je suis Nicolas Viennot, 32 ans, titulaire d’un master en communication, voyageur et passionné de collaboratif, j’ai précédemment co-fondé we-paris.com.
Nous avons créé SIMPKI avec Serge Milon afin de répondre à une question simple “Où partir avec mon budget week-end de [xxxx€] ?”
SIMPKI est un moteur de recherche unique qui permet de trouver, en 1 clic, les plus belles opportunités de weekend que cache son budget. Nous créons et suggérons les meilleures associations “Hébergement+Transport” en comparant plus de 400 000 hébergements entre particuliers, et plus de 6 solutions de transport différentes :  avion, covoiturage, train, location de voiture entre particuliers, votre voiture… Le service est disponible sur ordinateur, tablette et également sur smartphone.

Quelle est la valeur ajoutée de votre service ? 

Nous répondons à un besoin d’évasion et de spontanéité. “Où partir le week-end prochain avec mon budget week-end de [xxxx€]?”.
En trouvant les meilleures solutions d’hébergements et de transports en 1 clic, nous permettons de “dépenser moins”,  “trouver mieux” et “voyager plus”.

Quel est votre coeur de cible et en quoi vous vous différenciez d’autres acteurs ?

Notre coeur de cible sont les 25/35 ans à la recherche de spontanéité. Pour ce qui est de la différenciation, nous sommes le 1er moteur de recherche à intégrer les nouvelles attentes des internautes. Nous créons en temps réel des combinaisons Hébergement+Transport qui intègrent les acteurs de l’économie collaborative.

Quel est votre modèle économique ?

Aujourd’hui, nous sommes principalement sur un modèle d’affiliation marketing. Ce sont nos partenaires qui nous reversent des commissions. Pour l’utilisateur le service est gratuit.

Pour conclure, une actualité à annoncer ? 

Nous avons lancé notre web application il y a quelques jours et d’autres fonctionnalités sont à venir pour cet été. 

Guest App

Thomas Mathieu, co-fondateur de Guest App a répondu à nos quelques questions.

Bonjour Thomas, que propose Guest App pour les professionnels du tourisme ?

Nous souhaitons devenir l’outil indispensable des hôteliers pour comprendre et améliorer leur e-réputation. 60% du chiffre d’affaires  des hôteliers est impacté directement ou indirectement par les plateformes d’avis en ligne.

Les hôteliers sont dépendants et impuissants face aux plateformes, car si un avis pèse énormément sur leurs réservations, ils ne disposent pas d’outil simple pour faire savoir que leurs clients sont satisfaits.

Comment fonctionne votre service ?

Nous avons conçu une application disponible sur tablette qui permet aux établissements de demander aux clients satisfaits de déposer un avis pendant leur séjour. Ces avis sont ensuite exportés vers les sites d’avis grâce à nos partenariats, mais aussi vers leur site corporate pour développer leur chiffre d’affaires direct, ou encore sur leurs réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+…). Nous leur proposons également des outils d’analyse sémantique et de monitoring en temps réel afin qu’ils puissent exploiter la richesse des avis clients.

Votre société existe depuis quand ?

Nous existons depuis 2 ans, nos clients ont gagné en moyenne 1,5 point sur les plateformes d’avis soit 3 à 5% de chiffre d’affaires  en plus.  Aujourd’hui 95% de nos clients renouvellent leur abonnement.

Quelle est la valeur ajoutée de votre solution ?

Nous répondons à plusieurs problématiques liées à la réputation en ligne des professionnels du tourisme. Généralement, ces derniers se sentent démunis face aux avis clients. Nous leur proposons un outil pour qu’il puissent enfin reprendre la main. Concrètement, cela se traduit par un gain visible sur la notation de nos clients sur les plateformes d’avis. 

En quoi vous différenciez-vous d’autres acteurs sur le marché des avis ?

Notre principal axe de différentiation vis-à-vis de la concurrence est la collecte d’avis pendant le séjour grâce à l’application sur tablette.

Quel est votre principal modèle économique ?

Nous proposons un modèle d’abonnement annuel dont le prix moyen est 1000€ par an. 

Merci Thomas pour votre disponibilité, voulez-vous mentionner un dernier point ?

Guest App vient de finaliser une levée de fonds de 500 000  €. Cette levée va nous permettre d’accélérer la commercialisation de l’outil et d’étoffer l’équipe technique qui travaille déjà sur les prochaines versions de notre service.

MajorCoach

Maxence Garson, co-fondateur de la société, a répondu à ces quelques questions.  Il est titulaire d’un MBA, et a travaillé à l’international pour divers startups/accélérateurs. Il a fondé la société début 2015 avec son ami d’enfance Victor Chabot. 

MajorCoach

Bonjour Maxence, pourquoi avoir lancé MajorCoach ?

L’idée du projet nous est venue à la suite de frustrations que nous avons personnellement vécues. De mon coté je voulais réserver un moniteur de ski en France depuis l’étranger. Je n’ai jamais pu réserver le moniteur, car il me demandait mes numéros de carte de crédit par email ! Tout cela pour dire que j’ai passé 4 jours pour réserver 1 journée de cours de ski.

Quant à mon associé, il a fait un sortie de hors piste avec un guide désagréable et qui ne se souciait pas du niveau du groupe qu’il accompagnait. Plutôt que de se faire imposer le professionnel, il aurait aimé pouvoir le choisir selon ses propres critères.

Partant de ces constats et passionnés par l’entrepreneuriat, nous avons décidé de lancer MajorCoach. MajorCoach est la première plateforme de mise en relation entre professionnels et amateurs d’activités sportives. Nous facilitons la découverte et la réservation d’activités sportives nécessitant l’accompagnement d’un professionnel (cours de ski, cours de yoga, parapente, etc.). Nous sommes présents dans 3 univers : la montagne, la mer, et la ville.

Vous proposez combien d’activités ?

A ce jour nos utilisateurs peuvent découvrir et réserver une vingtaine d’activités dans 50 destinations différentes (principalement en montagne).

Quelle est la valeur ajoutée de votre service ?

Nous répondons aux problèmes de 2 cibles différentes. Tout d’abord pour les utilisateurs  du service :

  • Découvrir l’ensemble d’activités sportives à réaliser selon une localisation. Il n’existe pas aujourd’hui un lieu qui permette de découvrir l’ensemble des sports à réaliser ;
  • Comparer les professionnels selon des critères de recherche (Disponibilités, Langues Parlées, Niveaux, Budget, etc.) ;
  • Enfin, réserver en ligne, car aujourd’hui le seul moyen de le faire est de prendre votre téléphone ou bien d’envoyer un mail !

 Enfin pour les professionnels (moniteur, guide, coach) : 

  • Augmenter leur visibilité sur internet
  • Augmenter leur revenu
  • Améliorer la qualité de leur service (système de commentaires, et proposer la réservation en ligne)

Quel est votre modèle économique ?

Nous sommes commissionnés sur les réservations que nous apportons aux professionnels.

Un point à ajouter pour conclure cet échange ?

Merci pour cette interview. Nous serons très bientôt présent en Amérique du Nord. Je vous invite à nous suivre via les réseaux sociaux et directement sur notre site web.

Grapy

La société Grapy a été fondée en juin 2014 par Maxime Cohendet (CEO) et Benoit Mouret (COO). Ils sont tous les deux issus du digital avec une grosse expérience dans le mobile et l’e-commerce. Maxime a répondu à nos questions.

Grapy

Bonjour Maxime, pouvez-vous nous présenter Grapy ?

Grapy.fr est un site internet qui permet de chercher sa prochaine destination de voyage grâce à son budget et ses dates. « Je veux partir de Paris du 15 au 18 Mai pour moins de 150€ A/R, et j’ai envie de soleil, où puis-je aller ? » 

Après l’organisation douloureuse et fastidieuse d’un week-end entre amis en 2012, l’idée de créer Grapy est apparue comme essentielle. Jongler avec les envies et les budgets de chacun (dans le groupe) était vraiment un cauchemar. Il fallait une solution qui nous présente toutes les possibilités en fonction d’un budget et de dates ! La version bêta est sortie en décembre 2014, et nous avons ouvert le site au public fin février 2015.

 twitter Grapy

Le site web est disponible et adapté aux tablettes et aux mobiles. Vous pouvez également utiliser Grapy via Twitter en tweetant @grapy_fr votre #villededépart, vos dates aller ET retour et le budget max. (N.B. : Vous trouverez plus d’explications sur le blog de Grapy  sur le fonctionnement du service avec twitter). Depuis le lancement, nous avons inspiré plus de 20 000 visiteurs uniques !

Quelle est votre principale fonctionnalité ?

Le site apporte une réponse claire aux questions simples telles que : « où puis-je aller avec mon budget ? », « où puis-je partir à ces dates là ? », « si j’ai envie d’une ville culturelle au soleil, comment puis je faire ? ». Avec une seule recherche, le site vous affiche toutes les destinations disponibles selon vos critères. Au-delà de gagner un temps fou, il permet aussi de se rendre compte qu’il y a énormément de destinations auxquelles vous n’aviez pas forcément pensées et qui rentrent quand même dans vos critères.  Vous pouvez filtrer également les destinations par humeur de voyage (soleil, romantique, culture, fête), par pays, par compagnies aériennes etc.

Quel est votre élément différenciant par rapport aux autres outils d’inspiration ?

Parmi les acteurs qui proposent également des services d’inspiration par le budget, Grapy est la seule solution qui combine :

  • La couverture sur le monde entier
  • Une offre complète (compagnies aériennes + agences en ligne) 
  • La possibilité de mettre des dates exactes (aller et retour)

Nous avons conçu un algorithme qui permet d’adresser ces points avec une performance de haut niveau avec une réponse en moins de 3 secondes (en moyenne).

Quelle est votre cible principale ?

Les 18–35 ans forment notre cœur de cible, car le site convient aussi bien aux personnes qui ont un budget restreint (plutôt les jeunes), qu’aux personnes qui ont en fait des dates plus figées (les jeunes travailleurs). Cette population a de moins en moins de temps à passer pour organiser ses week-ends ou ses vacances. C’est pour cette raison que nous tentons de raccourcir le processus d’achat. 

Quel est votre modèle économique ?

Dans un premier temps, nous sommes sur le modèle de l’affiliation. Nous sommes rémunérés lorsqu’un utilisateur est redirigé vers le site d’une compagnie aérienne ou d’une agence de voyage en tant qu’apporteur d’affaires. Bien entendu, cette commission n’est pas ajoutée au prix du billet ! Chaque prix est unique et fixé par la compagnie aérienne.
De plus, nous avons une offre BtoB avec laquelle nous accompagnons les acteurs du tourisme à mettre en avant les destinations et activités qu’ils proposent. Nous avons signé notre premier contrat avec un gros aéroport français qui va proposer un moteur d’inspiration ;-).

Quelque chose à ajouter Maxime ?

Nous travaillons fort pour améliorer les performances du site actuel, et sur l’ajout de la partie logement qui est une composante importante d’un voyage. Nous souhaitons que le voyageur ait toutes les cartes en main pour choisir la meilleure destination selon son budget, tant pour le trajet que pour le logement. Après bientôt 2 mois d’activité, nous sommes rentrés dans le processus de levée de fonds dans le cercle “Friends & Family”.  Bien entendu, nous restons ouverts à toute opportunité au niveau d’investisseurs, business angels ou VC (Venture Capital).

PARTAGER
Article précédentBaromètre de l’innovation touristique 2015 par le Welcome City Lab
Prochain articleVotre site est-il prêt pour le #Mobilegeddon?
Philippe Fabry est responsable Médias Sociaux à ATOUT FRANCE, où il s’occupe en particulier des problématiques autour de la gestion des réseaux sociaux, des stratégies d'optimisation de sa présence en ligne, et de mise en place de tableaux de bord de performance. Il tient également à titre personnel un blog, www.tourisme-tic.com, avec des thèmes de réflexion sur l’etourisme, la mobilité, les usages, les comportements et attentes des internautes, les tic au service du tourisme culturel… Email : pfabry(at)etourisme.info Twitter : @philippefabry