Facebook réunit désormais plus de 40% d’internautes Français !

Voilà une information qui vient à point nommé pour mon 1er article sur etourisme.info ! En effet, depuis le 11 janvier, selon Marshable France, le site communautaire Facebook a franchi la barre des 15 millions d’utilisateurs actifs en France (c’est-à-dire ceux ayant utilisé leur compte dans les 30 derniers jours). Un chiffre à relativiser avec le générateur de publicités de Facebook indiquant pas loin de 15 millions de Profils en France (tous âges confondus) mais sans préciser s’ils sont bien actifs.

Nombre d'utilisateurs sur Facebook en France janvier 2010

Ceci dit, en nombre d’utilisateurs Facebook se place encore loin devant le populaire et médiatique Twitter qui laisse entrevoir un fort potentiel de développement avec 128 000 utilisateurs actifs en France (Source : By Sysomos Inc. – Janvier 2010).

Un « Profil » pour les individus, une « Fan Page » pour les organismes.

Au vu de ces chiffres, Facebook apparaît aujourd’hui comme un média incontournable notamment pour la promotion de son activité ou celle d’une destination. On assiste d’ailleurs régulièrement à l’arrivée de nouveaux organismes du tourisme sur le site avec une stratégie parfois  risquée. En effet, on ne rappellera jamais assez (n’est ce pas Ludovic 🙂 que selon les règles d’utilisation de Facebook : « Les Profils Facebook sont prévus pour représenter des individus. Aucun organisme, quelle que soit sa nature, n’est autorisé à posséder un compte à son nom ».

Rien à voir avec le tourisme mais pour ces mêmes raisons, la respectable Fondation Abbé Pierre a ainsi été délogée fin 2009 par un modérateur de Palo Alto certainement peu soucieux de ce que pouvait représenter l’association outre-Atlantique et vraisemblablement averti par un système d’alerte suite aux centaines d’ajouts « d’amis » considérés comme suspectes par le site en peu de temps.

Autrement que pour la rime,
entre vie privée et vie publique,
il n’y a qu’un clic !

On comprend aisément qu’avec un développement aussi exponentiel, il devient de plus en en plus difficile, voire impossible pour Facebook de contrôler l’utilisation qui est faite de leur site même avec ces systèmes d’alertes bien peu suffisants face aux millions voire milliards d’interactions quotidiennes. D’autant qu’aujourd’hui, malgré la bonne volonté des utilisateurs, les innombrables fonctionnalités de Facebook et les nombreuses applications tierces en font une véritable « usine à gaz » pour les néophytes comme pour les plus avertis…

Sur Facebook, entre vie privée et vie publique, il n’y a désormais qu’un clic ! En effet même Mark Zuckerberg, le jeune patron de Facebook, s’est fait piéger par les nouveaux paramètres « de confidentialité » du site en rendant près de 300 photos subitement publiques depuis son compte, dont certaines pouvant être considérées comme compromettantes dans un contexte professionnel. Un comble suite à une refonte permettant justement de régler plus précisément les paramètres de confidentialité! Soit dit en passant les associations de défense de la vie privée jugent cette nouvelle fonctionnalité trop compliquée pour les utilisateurs et cette mésaventure ne leur donne pas tellement tort (Source Le Monde).

Avec un « Profil », vous pouvez facilement accéder à des informations privées de vos « amis », la plupart des Facebookers n’ayant pas (encore) conscience d’ouvrir la porte de leur vie personnelle à n’importe quel « Ami », bien attentionné… ou pas ! Et de la difficulté de Facebook de se développer en toute souveraineté dans certains pays où les droits des utilisateurs et la protection de leurs données personnelles sont strictement légiférés.

Mieux vaut prévenir que guérir.

Ainsi pour la promotion de sa destination et afin d’éviter de rentrer en conflit avec les règles d’utilisation de Facebook au risque de se voir fermer son compte définitivement avec tout le travail d’animation réalisé en amont (dont les « Fan Page » administrées avec ce Profil, sic !) il est préférable d’associer une « Fan Page » avec un administrateur faisant référence à un « Profil » d’individu, voire même un « Profil Entreprise » qui donne accès seulement à la « Fan Page » et à aucune autre fonctionnalité du site. Vous y gagnerez au change, la « Page Fan » reste plus adaptée pour les professionnels en donnant accès à de nombreuses fonctionnalités qu’il est impossible d’utiliser via un « Profil » (applications, statistiques des interactions, gestionnaire ciblé de publicités, etc.). Certainement que toutes les évolutions pour une utilisation professionnelle de Facebook se feront avant tout au niveau des « Fan Page ».

Sans être pour le moment alarmiste et ne pas jeter la pierre (j’admets volontiers que la lisibilité des possibilités et règles sur Facebook n’est pas toujours très claire et en perpétuelle adaptation) on peut légitimement penser que tous les organismes qui utilisent un « Profil » pour la promotion de leur destination pourraient bien connaître un jour le même sort que la malheureuse Fondation Abbé Pierre.

D’autant que depuis la semaine dernière, la fonction « Mark You Don’t Know » serait en béta test pour certains utilisateurs afin de dénoncer en un clic les « faux amis » (ceux qui font des demandes d’ajouts intempestives). Et dans le même but, les modérateurs de Facebook pourraient être soutenus prochainement par un « Facebook Community Council » composé d’utilisateurs comme vous et moi pour évaluer la conformité des contenus selon plusieurs critères (Source Marshable).

Et vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ! Chez Palo Alto on se souciera guère de fermer quelques centaines de « Profils » d’organisations touristiques « frauduleux », une paille parmi les désormais 15 millions d’utilisateurs en France voire beaucoup plus d’ici peu.

Pour vous lancer dans votre « Fan Page » et parce qu’il est sans doute plus compliqué de fédérer des « Fans » que d’ajouter des  « Amis » (quoique les « Applications »  peuvent se révéler très concluantes à cet effet) je vous conseille pour démarrer de lire l’article de Jean-Luc (de fin 2008 mais toujours d’actualité) et par ailleurs ces 25 conseils, de bonnes bases pour faire des émules de votre destination touristique tout en évitant les foudres de Facebook !

Le must c’est qu’avec plus de 100 Fans, vous pourrez-même personnaliser votre adresse sur Facebook (ex: www.facebook.com/madestination) ce qui vous permettra de communiquer plus facilement auprès de vos touristonautes© mais aussi profitable pour le référencement à l’heure du web « temps réel » dans lequel vont progressivement piocher les moteurs de recherches et avant de vous faire subtiliser votre extension par un cyber squatteur 2.0.

Pour finir le top 50 des Pages Facebook d’entreprises qui peuvent être sources de bonnes idées dans le tourisme pour séduire vos prochains Fans !

Facebookez-bien, animez-bien !