Nous sommes le 14 février, et comme chaque année, Cupidon est au rendez-vous. Vous êtes en panne d’idée pour cette journée ? Désolé, cet article ne peut pas vous aider, mais il peut vous inspirer pour les années à venir !

Avez-vous pensé à offrir une brochure touristique, ou un magazine de destination à votre aimé(e) ? Une brochure touristique ? Un magazine ? Quelle drôle d’idée me direz-vous ! Certes, mais je vous parle là de brochures high-tech ! Oui, oui, oui, des brochures connectées, des magazines sensoriels, et expérientiels ! D’ici quelques années, grâce aux innovations injectées dans l’industrie du papier, ces supports de communication seront plus que de belles invitations au voyage, ils deviendront la première étape de l’expérience touristique ! Alors, curieux ? Plonger dans le monde sensuel du papier !

Le papier c’est fini. Vraiment ?

Il fut un temps où les plus romantiques d’entre nous, recevaient une lettre d’amour pour la Saint-Valentin. Les nostalgiques se souviennent de cette enveloppe finement cachetée, de ce papier choisi avec attention. Alors bien sûr, l’émotion été surtout procurée par le contenu, mais également par le format. Souvenez-vous des sensations que l’on éprouve à l’ouverture d’une enveloppe, au dépliage du papier, à sa texture, sa teinte, son odeur. Oui, le papier est un support de communication sensuel ! Mais ça, c’était avant que l’on annonce sa mort.

En effet, internet, les e-mails, puis les réseaux sociaux, ont mis à mal l’industrie du papier, la presse écrite et l’économie du livre. Cependant, il semblerait que la mort annoncée du papier ne soit pas aussi fulgurante que prévu. Preuve en est, la carte postale et le polaroid font leur grand retour.

Fizzer vous propose de créer vos propres cartes postales, via une application, grâce aux photos de votre smartphone. Une fois créées, l’entreprise s’occupe de l’impression et de l’envoi.

Pour ceux qui n’ont pas encore mis la main sur un appareil polaroid, des entreprises comme Cheerz, proposent d’imprimer vos photographies sous format rétro.

Les professionnels du tourisme, ont eux aussi, suivi cette prophétie morbide. De fait, ils ont réduit leurs impressions, développé et multiplié les outils numériques. Pourtant aujourd’hui, on assiste à un petit recalibrage. Les Offices de Tourisme investissent d’importants moyens dans des magazines de destinations, et la brochure touristique demeure reine dans les Offices. Le contenu de ces documents est de plus en plus qualitatif, en terme d’écriture, de photographie, de design, mais également en terme de format. Une attention particulière est par exemple portée au grammage du papier.

Magazine de destination de Mont-de-Marsan (40)

Parlons marketing !

Quel est le dénominateur commun entre ces diverses résurrections ? La réponse se trouve sans doute dans le fait que l’homme aime tenir, observer, sentir. En effet, le papier permet de saisir les choses de façon physique. Cette dimension physique, fait appel au toucher, à l’odorat, à la vue, à l’intimité. Ainsi, le caractère sensuel du papier, créé de l’attachement, favorise la mémorisation et l’émotion.

    De plus, comme le souligne Nathalie Gonzales, directrice marketing et communication de Nespresso,  « Le papier n’est pas mort. Symbole de lenteur et d’apaisement, il est au contraire de plus en plus essentiel dans un monde qui se digitalise ». Actuellement, les marques utilisent le papier pour créer l’exception avec des tirages limités, qualitatifs et parfois ciblés. Plutôt que d’envoyer un sms pour une vente privée, certaines choisissent désormais le carton d’invitation. Aussi, le papier fait l’objet d’une nouvelle dimension stratégique, celle de la relation privilégiée avec le client. 

      Qui plus est, selon une enquête d’Opinion Way, pour 76% des gens les prospectus et les catalogues sont encore les premiers déclencheurs d’achat. Alors que 7 Français sur 10, déclarent ne jamais acheter à la suite d’une publicité en ligne. Notons également que « le taux de retour après une campagne promotionnelle via papier connecté est sept fois plus important qu’avec un support classique. »

En somme, le papier sert désormais à tirer son épingle du jeu, en créant l’exception, l’émotion et bientôt l’expérience !

L’innovation papier au service du marketing

Nous l’avons compris, le papier n’est pas mort. En terme de marketing et de communication, sa dimension sensible et sensuelle ouvre même de nouveaux horizons.  De plus, l’industrie du papier est en pleine révolution. Après le QR code, que l’on observe partout, découvrez le papier connecté/augmenté grâce à la reconnaissance d’image, permise par les puces NFC.

 Cette innovation est le fruit de l’entreprise Arjowiggins. En France, la régie digitale ADSP, fait partie des premiers utilisateurs de cette technologie. Pour les fans d’Harry Potter, qui rêvaient d’un journal animé, façon gazette des sorciers, la vidéo ci-dessous prouve que l’on touche au but !

Ainsi, le papier connecté permet de faire le lien entre différents canaux de communication. Mais nous n’en somme qu’au début. Il est possible d’imaginer que d’ici une ou deux décennies, nous n’aurons plus besoin de smartphone pour regarder une vidéo sur papier. Nous n’aurons qu’à tourner la page pour voir le papier s’animer. En terme de marketing, les magazines de modes en association avec les maisons de parfumerie ont déjà tout compris depuis des années. En effet, il n’est pas rare de trouver dans des magazines féminins, des petits « opercules » à soulever pour découvrir une fragrance de parfum. Il existe déjà du papier parfumé, à l’exemple des feuilles Diddl proposées aux fillettes.

Cependant, cet article n’est pas pour les enfants, alors imaginez, une brochure touristique qui vise à vendre une dégustation de chocolat, où l’on aurait une subtile odeur du produit en question, et au même moment, la possibilité de voir une vidéo de chocolat coulant.  Comme dirait Jean-Marc Généreux « J’achète » !.

Et si je vous disais, que ce rêve est en voie de devenir réalité. En effet, Margot PERROY a eu du flair en nous présentant l’an dernier, le guide parfumé de l’Office de Tourisme de York, intitulé “Smell York”.

En définitive, le papier promet de belles innovations en terme de marketing sensoriel et expérientiel. En plus de créer l’émotion, les magazines de destination et les brochures tendent à devenir la première étape de l’expérience touristique.

Concernant l’écologie, pas de panique ! Certaines entreprises comme Moinho, au Portugal, créent déjà du papier grâce à de vieux vêtements recyclés. De fait, nos amis les arbres pourront vivre en paix.

Alors, la brochure pour la Saint-Valentin, pas si mauvaise idée finalement ? 😉 

 

 

PARTAGER
Article précédent2018 : l’année européenne du tourisme chinois
Prochain articleEst-ce le début de la fin pour Facebook?
Étudiante en Master 2 AGEST (Aménagement et Gestion, d'Equipements, Sites et territoires Touristiques), c'est son amour pour les territoires et sa fibre créative qui l'ont motivé à intégrer cette formation. Originaire des Landes, Mérédith aime les bonnes choses et la convivialité. Titulaire d'une licence en géographie, elle est passionnée de nature et de paysage.