Aux Rencontres du etourisme de novembre dernier, Guy Raffour évaluait à 7 milliards les ventes effectuées directement sur Internet, et à 10 milliards d’euros les ventes “générées”par la recherche en ligne. Ce sont plus de 160 millions d’Européens qui ont préparé leur voyage en ligne en 2008, et près de 90 millions ont réservé au moins une prestation en ligne.

Bref le consommateur utilise désormais de manière importante Internet pour préparer ses vacances. Il est indispensable d’affecter une part de plus en plus croissante de son budget de promotion à Internet. On constate un léger retard en la matière en France… En avril 2009, Tourisme Montréal avait retenu mon attention en annonçant consacrer “100% de ses budgets pub à Internet”:http://www.tourisme-montreal.org/Tourisme-Montreal/Nouvelles/Communiques-de-presse/tourisme-montreal-prend-un-virage-publicitaire-web.

Le 25 novembre 2009, Infopresse a organisé une conférence sur “Stratégie et créativité web – Comment développer des sites web efficaces et créatifs ?”:http://www2.infopresse.com/content/conference-ip-2009-StrategieCreativiteWeb-1.aspx, où Emmanuelle Legault, directrice, communications et publicité, de Tourisme Montréal, et Anik Decoste, directrice des contenus de Sid Lee, ont présenté la stratégie web de “Tourisme Montréal”:http://www.tourisme-montreal.org/Accueil/.

Je vous laisse regarder la vidéo, mais on peut noter :

* La campagne web 2.0 n’est qu’un élément de la stratégie web. A noter les taux excellents de transformation de 30 % des bannières. On ne voit pas cela souvent !
* Accepter que sa communication vous échappe, le fameux “lâcher prise”. J’ai beaucoup aimer la remarque d’Anick Decoste, “une stratégie bouddhiste”.
* L’augmentation de la fréquentation du site web 12 %. Cela permet de rappeler que l’objectif d’une bonne stratégie web 2.0 est aussi de faire converger vers le site web de la marque.
* La campagne web avec les 5 bloggeurs de Montréal qui véhiculent le message de la ville.
* “Plus personne ne veut être un touriste”. Il recherche des “expériences authentiques à saveur locale”. Le site web en est déjà une manifestation car il joue sur l’émotion et le rêve. Je pense par exemple aux vidéos dès la page d’accueil.
* Il faut oublier les outils. Une bonne stratégie web, c’est avant tout des contenus de qualité et authentiques comme le rappellent les 2 conférencières. La fameuse expression de Jakob Nielsen “Content is King” (le contenu est roi) disait déjà ça il y a quelques années, et c’est ce que recherche en majorité l’internaute.
* Bon visionnage, car le contenu mérite de s’y attarder ! 😉
* Et merci à Paul Arseneault de “Réseau de Veille en Tourisme”:http://veilletourisme.ca/ pour m’avoir envoyé la vidéo. Si vous ne connaissez pas encore, c’est l’occasion de découvrir l’excellente veille de nos amis Québécois.

Anik Decoste et Emmanuelle Legault – Tourisme Montréal: Une stratégie 100% Web from Infopresse on Vimeo.

PARTAGER
Article précédentNoël, l’Alsace et les communautés d’internautes…
Prochain articleEtourisme en fête
Philippe Fabry est responsable Médias Sociaux à ATOUT FRANCE, où il s’occupe en particulier des problématiques autour de la gestion des réseaux sociaux, des stratégies d'optimisation de sa présence en ligne, et de mise en place de tableaux de bord de performance. Il tient également à titre personnel un blog, www.tourisme-tic.com, avec des thèmes de réflexion sur l’etourisme, la mobilité, les usages, les comportements et attentes des internautes, les tic au service du tourisme culturel… Email : pfabry(at)etourisme.info Twitter : @philippefabry

AUCUN COMMENTAIRE