juin
1
2011

Sociabilité numérique : les bons comptes font les bons avis et…amis

Aujourd'hui, je vous recommande un peu de lectures sociales à commencer par l'une des dernières productions "d'Atout France":http://www.atout-france.fr/publication/reseaux-medias-sociaux-dans-tourisme qui dresse un panorama des réseaux et médias sociaux (les chiffres, les utilisateurs, les utilisations) et émet des recommandations (attentes d’utilisateurs et règles de base). Cet ouvrage est une somme d'informations pour découvrir ou approfondir le sujet dans le champ du tourisme. L’enquête a voulu se focaliser sur les utilisateurs « matures » des réseaux sociaux, en conséquence les jeunes, d'une part de 18 à 25 ans, d'autre part de 25 à 35 ans, dans la mesure où leurs comportements sont les plus aboutis. Côté panorama, les traits saillants de l’étude sont : - Facebook, pardi ! difficile de passer à côté, notamment de l’arrivée des Facebook deals, ce dispositif de « m-couponing » qui peut avoir une application dans le tourisme… - On ne résiste pas à la tentation d'une mise à jour des derniers chiffres Facebook (début 2011) : plus d’un Français sur deux a un compte Facebook, dont 20 millions de membres actifs (60% tous les jours), et 8 millions via Smartphone, pour 700 millions de "citoyens FB" dans le monde courant mai 2011. - Un zoom sur le « gaming », qu’il soit « social » ou « serious » : cette pratique prend un grand essor, mais n’est pas du tout reprise par les professionnels du tourisme. - Le mobile : là encore, on ne va refaire tout le pitch mais on rappelle que ces dispositifs constituent la révolution dans le tourisme parce qu’ils allient géolocalisation, mobilité et connexion (donc échanges) permanentes… vous voulez quand même un chiffre ? 15,5 millions de Français se sont connectés à Internet depuis leur mobile en 2010. A l’heure qu’il est, ce chiffre a largement augmenté… - L’utilisation des réseaux sociaux selon l’âge, la CSP, le sexe - Zoom sur les jeunes et les réseaux sociaux : quelles utilisations ils en ont, quels plateformes, pour quelles raisons Vient ensuite une extraction spéciale tourisme : 35 % des Français ont réservé une prestation touristique en ligne en 2009 pour 51 % qui avaient au moins préparé leur voyage… parce que c’est plus simple, la comparaison est facile, on peut préparer et acheter directement. Et quand nous vous parlions du mobile, on insiste, ce n’est pas pour rien : plus de 50 000 applications liées au voyage sur l’App store, et ces applications sont 6° en nombre de téléchargement. Le deuxième chapitre s’attache à montrer ce que les jeunes attendent du web 2.0 et notamment de leurs applications dans le tourisme. Je m’arrête notamment sur les focus groupes réalisés pour les villes de Marseille et Biarritz, où les jeunes expriment leurs volontés : et fait étonnant, il faudrait un groupe Facebook par intérêt de la ville… par exemple pour Biarritz, un groupe Facebook des bars biarrots, des clubs biarrots, des surfers biarrots, des rugbymen biarrots… Quand le social touche à la communauté locale reste encore un vaste espace à développer, en témoigne le succès de Foursquare aux Etats-Unis. C’est ensuite au tour des professionnels de s’exprimer. Atout France interroge ainsi plusieurs community managers pour connaître leur stratégie. En conclusion, l'étude pointe le fait que bien que le but originel de ces dispositifs ne soit pas, a priori, marketing ou commercial, ??"ils permettent aux territoires et aux entreprises touristiques de développer leur notoriété, de fédérer une communauté autour de leur marque, de recruter des fans et des inconditionnels, d’enrichir les flux d’actualité par des approches différentes de celles utilisées sur le site internet, de faire partager aux internautes leurs émotions en temps réel, de recueillir des commentaires sur l’offre, d’établir de nouveaux contacts avec des nouveaux clients, d’organiser des évènements"??. On n'oserait mieux dire d'autant que désormais la vraie question qui reste à poser est celle d'une absence sur les réseaux sociaux : vous OT ou prestataire touristique, et si vous en étiez absent que cela vous coûterait-il ? A priori, si vous êtes lecteur assidu du blog etourisme.info, cette étude ne vous révélera pas les tenants et aboutissants des réseaux sociaux et leur utilisation. En revanche, pour quelqu’un qui se lance (un peu tard quand on constate l'appropriation des possibilités de commentaires et avis touristiques) dans le web 2.0, ce guide est un bon outil d’apprentissage : il est en fait une compilation des informations de base à connaître sur le sujet. A lire aussi un article qui offre une approche en matière de définition des réseaux sociaux sur l'excellent site "Ina Global":http://www.inaglobal.fr/numerique/article/les-reseaux-sociaux-reflet-des-differences-culturelles. Une approche plus "détaillée": http://www.inaglobal.fr/numerique/dossier/quelle-place-pour-les-reseaux-sociaux-sur-le-web?tq=7 sur l'impact des réseaux sociaux dont on mesure l'importance, pour une part égotique dans nos sociétés, mais aussi indispensable dans les processus de quête de liberté du monde arabe en ce moment. Enfin, je voulais conclure cet article en signalant la contribution de Jacques Attali au site "Slate":http://www.slate.fr/story/38793/europe-spectatrice-match-google-facebook sur le match Google - Facebook qui démontre l'absence de poids lourds européens sur le sujet.
Article précédent Il ne faut pas y aller « molo » dans les services… Facebook : restons groupes! Article suivant

A propos de l'auteur : François Perroy

François Perroy est aujourd’hui directeur de l’agence Emotio Tourisme, spécialisée en marketing et en éditorial touristiques après avoir créé et animé de 1999 à 2005 l’agence un Air de Vacances. Par ailleurs, il produit et anime le classeur “Diriger un office de tourisme” chez Territorial et a été responsable pendant plusieurs années de la lettre Réseau Tourisme de www.territorial.fr. Précédemment, il a occupé des fonctions de directeur marketing au sein de l’agence Haute Saison (DDB) et de journaliste en presse professionnelle du tourisme à L’Officiel des Terrains de Camping et pour l'Echo Touristique. Il est également auteur de plusieurs ouvrages ayant trait au tourisme : La communication touristique des collectivités territoriales, avec Pierre Frustier, Editions de la Lettre du Cadre Territorial (www.territorial.fr ) Le Camping aux PUF (Collection Que Sais Je ?) Divers guides de randonnées et carnets de voyages pour les Editions Glénat De nombreuses publications pour la revue Espaces Contact : fperroy at etourisme.info (cette adresse apparait en clair pour éviter les robots)

Commentaires fermés pour cet article.


Recevez les articles par email

Pour vous abonner,
saisissez votre email :