Vous avez été nombreux à répondre au sondage sur les réseaux sociaux, sondage visant à déterminer la place de ces réseaux au sein de vos structures…
Merci donc aux 100 personnes (et oui, un compte rond !) d’avoir répondu !

Déjà, premier constat, si j’en crois les statistiques de Google Analytics, on a enregistré 964 consultations du blog ce jour-là… j’imagine que tous ou presque ont vu le sondage, publié en haut de page, je peux en déduire que près de 10 % des lecteurs ont rempli le questionnaire… ! Bon, la prochaine fois on fera mieux !

Ensuite, en grande majorité ce sont des Offices de tourisme qui ont répondu (59 %), puis 14 % d’ADT et 11 % de structures privées.
Concernant le profil des répondants, sans surprise, 77 % sont employés, 19 % décideurs et… 0 % d‘élus !

A présent, rentrons dans le vif du sujet !

96 % d’entre vous sont présents sur Facebook, 70 % sur Twitter, 58 % publient des photos en ligne, 69 % des vidéos… ouf, c’est une belle récompense pour nous, blogueurs : vous vous êtes bien emparés des réseaux sociaux !

Alors… profil classique ou fan page sur Facebook ?? La tendance commence à s’inverser, à croire que vous avez lu les CGU de Facebook !
Pour rappel, profil classique = personne physique ; fan page = entreprise, marque, produit…
Vous êtes donc 86 % à posséder une fan page… mais encore 48 % à gérer un profil… ;-(
Seuls 4 % n’ont pas investi ce réseau, ce qui peut être une bonne chose si c’est par manque de temps et/ou de moyens humains.

TripAdvisor ne remporte pas le même succès que Facebook, près de la moitié des répondants avouent ne pas s’en préoccuper… peut-être aurais-je dû ouvrir la question à d’autres sites d’avis de voyageurs, tels Mon Nuage, Vinivi, Zoover, … que peut être vous suivez d’avantage.

A la question à quelle fréquence vous connectez-vous sur les réseaux sociaux ? Eh bien, vous êtes tous des utilisateurs modèles ! 74 % se connectent plusieurs fois par jour et 21 % plusieurs fois par semaine !
Logiquement, à la question combien de temps y consacrez-vous chaque semaine les réponses sont assez disparates, allant de quelques heures par semaine à 39h !

On en vient donc à la question des moyens humains affectés aux réseaux sociaux : 28 % d’entre vous ont un community manager ! Excellente nouvelle ! Pour 8 % le cap sera bientôt passé d’ici peu. Allez les 64 % restants, courage, vous y êtes presque !

Etroitement lié aux moyens humains, le problème de la formation du personnel s’estompe peu à peu : 45 % des répondants n’ont pas été formés à la gestion des réseaux sociaux, et 55 % ont été ou vont être formés !

Les types d’information publiés sont des photos et vidéos (93 %), puis la valorisation de la destination (88 %). 30 % organisent des jeux-concours et 54 % publient des bons plans.

Les cibles maintenant… 6 % d’entre vous destinent leur communication sur les réseaux sociaux aux élus… est-ce un moyen subtil pour obtenir une subvention ? 😉
21 % d’entre vous privilégient la communication avec les journalistes. Je serai curieux de connaître ce chiffre dans quelques mois car je trouve que c’est un bon moyen pour toucher les journalistes, assez rapide, simple, qui favorise l‘échange, la spontanéité et l’interactivité.
Sinon 67 % visent des prospects et 77 % leurs clients.

L’objectif d’information et de séduction est fixé par 89 % d’entre vous ; fidélisation, 68 %. A noter, 22 % tentent de vendre… y arrivez-vous ?

Enfin, la dernière question portait sur les opérations de communication. Vous êtes 21 % à avoir déjà tenté une expérience, 23 % à l’envisager et 56 % à ne pas avoir essayé.
Parmi ceux qui ont essayé, 19 % d’entre vous sont satisfaits des résultats et 12 % sont déçus.
Le budget consacré, hors personnel, est la plupart du temps relativement faible, de l’ordre de quelques centaines d’euros. Même si certains ont indiqué avoir lancé des campagnes de plusieurs dizaines de milliers d’euros ! Inutile de revenir vers moi pour me cuisiner, le sondage étant anonyme, je n’ai pas de noms à divulguer… !

Par contre, deux remarques intéressantes ont été signalées à maintes reprises.
D’abord, même si un budget assez faible a été investi dans ces opérations de communication, beaucoup d’heures supplémentaires ont été nécessaires ! La prochaine fois, donnez des noms, on fera le nécessaire pour appeler votre élu ou directeur(trice) et l’interpeller pour que ces heures soient rémunérées ou rattrapées !

La seconde chose, c’est qu’au vu des retours d’expérience, les campagnes menées sur Facebook semblent d’avantage porter leurs fruits lors de l’acquisition de nouveaux fans, contrairement à une campagne qui pourrait renvoyer vers le site Internet “classique” d’une destination.
La raison est peut-être toute simple, sur Facebook, les internautes évoluent en vase clos. S’ils cliquent sur une publicité (volontairement ou non) et arrivent sur une fan page de destination, marque, produit… peut-être seront-ils curieux d’en savoir plus et ils deviendront fan. En revanche, si au clic sur la publicité ils quittent le réseau social, leur navigation est rompue et ce clic peut-être perçu comme intrusif, en tout cas non sollicité. Du coup ils ferment la page de suite, ce qui explique des taux de rond très élevés et une campagne aux résultats décevants…

Et vous, qu’en pensez-vous ?