fév
10
2014

Faites visiter votre territoire aux internautes grâce aux photosphères Google

Bienvenue à Quentin Richard qui fait partie de notre nouvelle équipe de rédacteurs invités. Il écrit aujourd'hui son premier billet sur le blog.

La Rédaction.

Cela n'est un secret pour aucun des assidus lecteurs de etourisme.info : les avancées de Google dans le tourisme sont de plus en plus nombreuses et pertinentes. Aujourd'hui, j'aimerai revenir avec vous sur une fonctionnalité dévoilée fin 2013 par le géant de Mountain View car celle-ci n'a pas eu (à mon avis) l'écho mérité. Cette fonctionnalité concerne l'un des produits phares de la marque : le bien nommé Google Maps. En effet, désormais Google vous donne la possibilité de réaliser vous même vos propres visites virtuelles, affichées directement dans Google Maps ! Explications ...

Google Maps : quand Google accélère sur l'UGC (User Generated Content)

Google cherche à étoffer de plus en plus son outil de cartes pour le rendre incontournable. Au delà du fond cartographique "classique" de Google Maps (qui lui même évolue à une vitesse grand V avec par exemple la cartographie intérieure des bâtiments), nous allons parler aujourd'hui de son petit frère visant l'immersion totale : Street View. Qui aujourd'hui n'a pas déjà utilisé Street View, que ce soit pour explorer un quartier, où tout simplement pour avoir une représentation visuelle de l'adresse à laquelle il doit se rendre ? Pour photographier les rues, il y a d'abord eu les "Google cars", puis le tricycle là où la voiture ne passait pas, ou encore la motoneige ! (Vous pouvez retrouver l'ensemble des engins Google à l'adresse suivante). Maintenant, c'est à vous de jouer puisque Google vous donne la main grâce aux "Photosphères". 

Les photosphères Google : un atout touristique à exploiter ! 

Si vous êtes un utilisateur d'Android sur téléphone, vous avez probablement entendu parler des Photosphères (parfois appelées Geosphères). C'est basiquement un mode photo de votre téléphone intelligent, capable de réaliser une vue à 360° autour de vous. Jusque là, rien de spécialement novateur, l'application PhotoSynth de Microsoft permettait déja de faire cela. Là où cela commence à être intéressant pour un territoire touristique, c'est qu'il est possible d'afficher les Photosphères que vous réalisez directement dans Google Maps ! Cela change la donne en terme de visibilité, puisque votre réalisation est accessible par tous. N'importe qui utilisant le fameux petit bonhomme jaune "Pegman" est susceptible de tomber sur votre Photosphère.

 google-maps-pegman-photospheres

Vous pouvez ici constater que Google Maps signale les Photosphères existantes par des ronds bleus.  

Quelques contraintes sont tout de même à respecter pour afficher votre photosphère sur Google Maps :

  • Vous devrez forcément téléverser les photos en passant par votre compte Google+ (et en rendant celles-ci publiques)
  • Votre photosphère doit être un 360° COMPLET. Si vous ne prenez qu'un 180°, celui-ci ne sera jamais affiché dans Maps.
  • Votre photosphère sera soumise à une modération avant affichage sur Google Maps (c'est généralement très rapide)

Ajout-phoptospheres-googleplus

Le téléversement des photosphères sur Google+ est la condition sine qua non pour afficher ces dernières dans Google Maps . Une fois que vous répondez à ces conditions, il vous suffit d'aller à l'adresse suivante, intitulée Maps View, puis de vous connecter pour commencer à proposer vos Photosphères sur Google Maps. Mathieu Bruc et moi même avons constaté sur nos profils Maps View des stats très intéressantes en ce qui concerne le nombre de vues de nos Photosphères, et cela sans actions particulières de notre part ! (Profil Mathieu Bruc  - Profil Quentin Richard).  

Comment réaliser sa propre visite virtuelle sur Google Maps ?

Les photosphères n'ayant désormais plus de secrets pour vous, nous allons pouvoir passer à l'innovation Google qui nous intéresse vraiment pour cet article : la réalisation de vos propres visites virtuelles ! En effet, la grande nouveauté apparue fin 2013, c'est qu'il est désormais possible de connecter plusieurs photosphères entre elles pour réaliser une visite virtuelle d'un territoire. Le principe est quasi identique à celui des "visites virtuelles pour les pro", qui vous permet de voir l'intérieur d'une boutique, d'un hôtel, ou pourquoi pas d'un OT ;). Etant donné qu'un exemple en images vaut mille mots, je me suis prêté à l'exercice pour illustrer cet article. Je vis à Paris, je n'ai donc pas de magnifiques paysages naturels à proposer ou de chemin de randonnée secrets, mais nous ferons avec ! Paris reste Paris, alors j'ai choisi de faire mon test dans le petit parc du "Vert Galant" au bord de la Seine. Ce parc est relativement peu connu car la plupart des personnes passant par là se rendent en réalité aux vedettes du Pont Neuf. Pourtant c'est un lieu agréable, qui offre une vue imprenable sur la Seine (avis aux romantiques : amenez votre moitié pique niquer tout au bout du parc en été, effet garanti !). Pour faire une visite virtuelle du parc, j'ai donc choisi de faire 4 Photosphères. Une à chaque coin du parc (il forme un triangle) et une au milieu. Si j'avais disposé de plus de temps, il aurait été possible d'en faire plus bien sûr : mais ici le but était avant tout de prouver que cela était "réalisable". On commence donc par envoyer l'ensemble de ses photosphères sur https://www.google.com/maps/views et attendre leur validation. Je vous invite aussi au passage à bien vérifier la position géographique attribuée à vos images, et à corriger celle-ci si besoin. Généralement, la vue par satellite sera la plus utile pour faire les corrections.

maps-views-quentin-richard

Toutes les images sont bien chargées (les 4 premières), on peut alors débuter l'assemblage. Une fois que toutes vos photosphères sont en ligne, vous allez cliquer sur "Assemblez des images pour les explorer" puis sélectionner vos photos. Google appelle alors votre ensemble de photos une "constellation.

maps-views-images-selectionnees

Les images sont sélectionnées : elles serviront pour la création de la visite virtuelle.

Après validation de votre part des images à utiliser, Google vous affiche les coordonnées de vos photosphères sur une carte, et c'est désormais à vous d'indiquer quel est le "chemin de visite virtuelle" à suivre ! Google vous donne des chemins par défaut et vous indique les chemins potentiels, mais vous restez libres de faire le maillage de votre choix. Dans mon exemple, j'ai choisi de rendre obligatoire le passage par le "milieu" du parc pour aller d'un opposé à l'autre. Cela pour plus de cohérence et afin de ne pas perdre le visiteur virtuel.

maps-views-assemblage-satellite

On créé le chemin de manière assez intuitive avec l'interface proposée Ensuite, vous pourrez procéder à quelques réglages, afin d'indiquer à Google Maps quelles sont les orientations de vos photosphères. Ne négligez pas cet aspect, car il peut faire toute la différence entre une visite réussie et agréable à utiliser ou pas. Sans compter que Google modère là encore vos actions avant validation. Faire les choses bien dès le début, c'est s'assurer d'une validation rapide! Après validation, vous voici donc en présence d'une visite virtuelle réalisée par vos soins, et visible par tous !

visite-maps-views-version-google-maps

Cliquez ici pour voir le résultat final de la visite du Parc du Vert Galant dans Google Maps

Quelle utilisation touristique possible de cette nouvelle fonctionnalité ?

Le fait que Google laisse les particuliers interagir et compléter Google Maps de la sorte est un signal fort. Google pousse même le vice jusqu'à envoyer des e-mails réguliers pour informer sur le nombre de personnes ayant vu les photosphères, et inciter à en poster d'autres !

e-mail google maps

Exemple d'e-mails reçu de la part de Google après réalisation de la visite.

Cependant, si vous représentez une structure touristique, gardez à l'esprit les quelques éléments suivants :  

  • Ce principe de visite virtuelle est très bien pour les extérieurs et pour tous les endroits qui ne sont pas rattachés immédiatement à une structure en tant que tels. C'est donc parfait pour un chemin de rando, faire découvrir un littoral, un lieu caché en pleine nature ou en ville etc.
  • Si vous voulez faire quelque chose d'équivalent pour un lieu de visite, je vous conseille de passer par un pro, car il faudra forcément rattacher votre visite à une page Google+ Local (anciennement Adresses). Et cela même si votre lieu de visite comporte des parties en extérieur.
  • Ma visite virtuelle a été réalisé avec un téléphone Nexus 4 : la qualité finale de l'image n'est pas excellente. Vous pouvez obtenir beaucoup mieux en passant là encore par un pro, qui sera capable de "fabriquer" des photosphères à partir d'un appareil reflex numérique.

Au delà de la visibilité dans Google Maps, je pense qu'il est important de préciser que les contenus que vous créez de la sorte sont exportables. Vous pouvez donc afficher votre visite directement sur le site internet de votre destination touristique comme ici :

Agrandir le plan

Plutôt sympathique pour retenir les touristonautes sur votre site non ? :-) Ceci conclut mon premier article sur etourisme.info! J'en profite donc pour remercier chaleureusement la rédac pour cette opportunité, et j'espère vous avoir donné envie de réaliser vos propres visites virtuelles !

Article précédent Souvent boudés et pourtant si importants, chouchoutez vos accès Instagram, l’enfant négligé de vos stratégies sociales? Article suivant

Articles similaires

A propos de l'auteur : Quentin Richard

Quentin Richard est chef de projet Webmarketing pour Homeloc, une startup spécialisée dans la location saisonnière. Diplômé de l’Esthua, il fait ses premières armes au Comité Départemental de Tourisme de Loire Atlantique, puis au service marketing du ministère du tourisme du Québec, à Montréal. Passionné de Webmarketing et du secteur touristique, il travaille de retour en France en tant que consultant pour voyage-sncf.com, puis comme responsable marque et produit pour Weekendesk. En veille permanente, il s'intéresse désormais particulièrement aux problématiques liées au web "local". Si vous ne le croisez pas sur Twitter, se sera alors peut être sur ses rollers.

  • Paul Fabing

    Merci Quentin, voilà un moyen sympa pour mettre en valeur son territoire… Surtout en terme de visibilité avec Google Maps !
    Bientôt les beaux jours, équipez-vous et tout le monde en piste !

    • http://twitter.com/quentinrichard Quentin RICHARD

      Merci ! Une visite immersive dans les vignes d’Alsace ça serait à voir ;)

      • virtualtourfinder

        On y travaille elles seront incluses avec les visites virtuelles des vignerons mais il a déjà pas mal de visites : http://seeinside-360.fr/cat/wineries-vineyards/

      • virtualtourfinder

        9 nouvelles visites de chateaux en aquitaine sortie cette semaine. Je mettrai les liens sur le site virtualtourfinder

  • Stéphane Meurisse

    Un article expliquant comment intégrer les 360° réalisés avec un reflex dans google/photosphère : http://www.ariege360.fr/blog/2013/12/20/panorama-spherique-google-360/
    Voilou ;-)

  • Laetitia

    Merci Quentin! Et bonne continuation à toi, tu en as fait du chemin depuis l’Esthua!

    • http://twitter.com/quentinrichard Quentin RICHARD

      Merci Laetitia ;)

  • Jérôme

    Merci pour cet excellent tuyau! Mais ça fonctionne avec un iPhone? Si oui avec quel outil ou quelle appli? Merci!

    • http://twitter.com/quentinrichard Quentin RICHARD

      Bonjour Jérôme ! Et bien sur iPhone il existe Photosynth, qui possède le même fonctionnement. En revanche je ne suis pas sûr du tout qu’il existe un moyen d’exploiter les images par la suite pour les exporter dans Google+ et en faire des photosphères … C’est une piste à creuser. Photosynth est compatible avec Bing Maps en revanche vu qu’il s’agit d’un produit Microsoft.

      • virtualtourfinder

        C est possible si on peut extraire les panoramiques mais risque de qualité médiocre…..

  • Beaufreton Samuel

    Quelqu’un a eu des contacts avec GoogleTrekker ? Demande faites il y a 6 mois… Pas de nouvelle

    • http://twitter.com/quentinrichard Quentin RICHARD

      Bonjour Samuel, étrange en effet … Je serai curieux de voir un de ces engins sur notre territoire. Vous avez relancé depuis ? Tenez-nous au courant !

  • http://about.me/mathieuBruc Mathieu Bruc

    Merci pour ce didacticiel complet.
    J’ai aussi un Nexus 4 et j’ai été bluffé par la facilité de prise en main ! Et le rapport qualitatif plutôt satisfaisant même si ce n’est pas de la HD.
    Bon dans les circonstances plus animées comme des rues passantes, c’est plus délicat, les personnes en mouvement apparaissent comme des silhouettes fantomatiques. On a juste envie de crier, arrêtez de bouger, je prends ma photosphère :-)

    • virtualtourfinder

      Le problème des Ghosts est vrai pour toute prise de vue panoramique, cela peut être des personnes, mais également des arbres qui bougent , des voitures,…

      Si les photos n ont pas une valeur technique importante en terme de valorisation, d’utilisation de promotion on peut avec un bon photosphère s’en sortir.

      Si c est un projet professionnel avec plusieurs photosphères comme outil marketing de promotion et vente, mieux vaut faire appel a un service professionnel.

      Si une image vaut mille mots il serait dommage de ne pas avoir une bonne image.

      A votre service

  • Pingback: Quentin Richard Blog » Les visites virtuelles Google à la portée de tous


Recevez les articles par email

Pour vous abonner,
saisissez votre email :