C’était il y a dix-huit mois : Pierre nous présentait la carte « conseil éclairé » du Pays d’Ancenis; une carte où acteurs et habitants témoignent de leurs coins secrets. Mais déjà, en août 2008, je vous parlais du « web qui a bon esprit en Picardie » avec la naissance d’Esprit de Picardie, une plateforme où visiteurs, professionnels et habitants témoignent de leurs coups de coeur. Avant-gardiste il y a quelques années, cette pratique qui consiste à faire parler les habitants se développe fortement dans les organismes locaux du tourisme.

J’aime à croire que l’équipe de ce blog, dans les différents articles que nous écrivons, ou dans nos différentes interventions dans des manifestations etouristiques n’est pas totalement étrangère à ce virage « Live like a local ». Et force est de constater que les habitants, les locaux, ont de plus en plus de place dans les sites locaux d’offices de tourisme, ou de CDT.

En demandant à mes étudiants en tourisme de conduire une veille sur les « témoignages d’habitants », je me suis rendu compte de les initiatives fleurissaient. Voici quelques exemples (et merci à Julie Garcia, étudiante en M1 AGEST, pour sa veille)

Florès de témoignages

Il y a donc les picards, qui depuis neuf ans cultivent l’authentique, avec leur « esprit de Picardie ». 

Le graphisme a évolué, mais l’esprit est toujours le même : des habitants, géolocalisés, qui donnent leurs bons plans

Dans l’Aveyron, l’office de tourisme « Larzac et Vallées » fait parler les habitants à travers une série de témoignages 

En Vallée de la Dordogne – Rocamadour – Padirac, les habitants et prestataires sont carrément devenus blogueurs avec de belles productions imagées, et de longs textes dans lesquels ils racontent leurs souvenirs.

 

Rencontres sincères

Les « rencontres sincères », c’est la promesse de Loire et Forez Tourisme, situé dans la Loire. Les portraits d’habitants sont illustrés par une photo en noir et blanc, ce qui renforce le sentiment d’authenticité.

A Suresnes, en région parisienne, les témoignages d’habitants sont utilisés pour le contenu de l’audioguide @udiocité. Une alternative sonore intéressante!

Ne faudrait-il pas, finalement, considérer autrement ses habitants et prestataires? Car, comme le soulignait Nicolas Barret dans ce papier sur « l’empowerment » dans le tourisme c’est le client qui prend le pouvoir de raconter la destination. Et le premier client, co-producteur de l’histoire du territoire, c’est bien l’habitant…

PARTAGER
Article précédentREZO POUCE, thumbs up pour le pouce mobile
Prochain articleVoyager en Nouvelle-Zélande en train
Jean Luc Boulin est directeur de la Mission des Offices de Tourisme Nouvelle-Aquitaine (MONA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Deux missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MONA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MONA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux Montaigne. Le site Internet de la MONA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin
  • 就是喜欢看你博客!

  • Pingback: Paroles d'habitants : faites entrer le t&eacute...()

  • Hermine de St Albin

    « L’habitant, nouvelle pépite de l’offre touristique des destinations », c’est le sujet de la prochaine revue Espaces, qui fera le point sur cette tendance que le blog a régulièrement illustrée. Avec des articles rédigés par l’OT d’Ancenis justement, mais aussi par Médoc Atlantique, Mona Tourisme, ou encore une chercheur qui a étudié ce phénomène à Paris,… et aussi une interview d’Emmanuel Marill directeur France d’Airbnb. Le numéro sort tout début avril…

  • Marie-Julie Filippini

    C’est très bien que la France s’y mette…C’est déjà largement utilisé par Inspired by Iceland et Keep exploring Canada. Effectivement, nous sommes bien à l’heure de la recommandation, et plus de l’exhaustivité 🙂

  • Pingback: A lire - jdodet | Pearltrees()

  • Pingback: Paroles d'habitants : faites entrer le t&eacute...()

  • Eve Schaller

    Aussi la plateforme Snukr permet aux destinations de laisser les habitants proposer leurs itinéraires et leurs lieux favoris sur une carte… tout en pouvant aussi mettre leurs parcours « officiels », pour que tout le monde y trouve son compte!
    Cela nécessite d’un peu « lâcher prise » sur le contrôle des propositions touristiques mais je pense qu’on y gagne aussi beaucoup!!

  • Pingback: L’essentiel de l’information touristique de la Semaine du 4 au 10 mars 2017 – Centre de ressources ADT Ardennes, le blog()

  • Mme Sirtaqui

    Le personnel des OT est aussi, dans un grand nombre de cas, habitant de la destination qu’il promeut et à ce titre, il utilise sa propre expérience pour parler aux visiteurs, et souvent le discours laisse deviner des préférence ou coups de cœur. Il y a une déformation professionnelle, c’est vrai, qui peut biaiser le conseil, mais pas tant que ça sans doute…
    En plus, j’aime ce professionnalisme, cette connaissance large et pourtant quand même détaillée de son offre, cette passion qu’on sent encore chez beaucoup. Tout cela pour dire que la recommandation d’un pro du tourisme (comme sur le blog de Gironde Tourisme) compte aussi beaucoup pour moi. Mais il est plus difficile à un pro de s’engager par écrit, de risquer de décevoir un certain nombre de ses socio-pros ; la parole « libre » de l’habitant est alors bien pratique !

  • Pingback: Partage divers de liens ou infos | Pearltrees()