déc
7
2012

Les Offices du Haut-Doubs managent la destination numérique

Quand la mutualisation paye! Deux offices de tourisme du Doubs, et surtout leurs équipes techniques viennent de la prouver en remportant un trophée de la communication, catégorie "Organisme Locaux de Tourisme". Séparément, l'Office de Tourisme de Pontarlier et celui de Métabief-Malbuisson-Les Fourgs  ne bénéficient pas (encore:)  d'une notoriété internationale! Même en lisant le dossier de presse pourtant très bien fait, je n'ai pas encore tout à fait saisi comment le territoire est constitué, entre deux offices de tourisme, trois pôles touristiques, deux stations de montagne, etc.

Même si individuellement, chaque site web pré-existant bénéficiait d'un bon référencement, l'’offre touristique était un peu noyée et les internautes avaient parfois beaucoup de difficultés à identifier quelle offre correspondait à quel territoire touristique précisent les responsables sur le dossier de presse.

Une seule bannière pour la destination

D'où la bonne idée de ne s'afficher que sous une bannière Destination Haut Doubs, plus lisible, et qui renvoie vers chacun des territoires. Une explication de texte au touriste en quelque sorte, qui devrait mieux y retrouver son latin! L'utilisation optimale des noms de domaines pour chacun des territoires concernés (Pontarlier, par exemple garde actif son nom de domaine sur une partie du site) ou sur les espaces thématiques (jura-nature.com) permet de ratisser large au niveau des moteurs de recherche. En effet, lorsque l'on défend une station de montagne administrativement dépendante du département du Doubs mais située dans le massif du Jura, il vaut mieux utiliser cette notoriété.

Le site portail http://www.destination-haut-doubs.com a donc été récompensé aux trophées de la communication . Il décline habilement les contraintes (4 pôles touristiques, 4 environnements produits) qui sont aussi les atouts de ce territoire. En cette saison d'hiver, les photos y sont évidemment magnifiques en plein écran, et la déclinaison graphique sur chacun des espaces tient vraiment la route ; on voit qu'il y a du travail.

Mais il n'y a pas que le site. Et c'est en parcourant le dossier de présentation que vous pourrez apprécier la globalité de la stratégie web de ces deux offices de tourisme : un site Internet optimisé et géré par les équipes (avec syndication au SIT), une communauté "My Haut Doubs" avec déjà 200 photos postées... Une communauté qui ouvre sur des réseaux sociaux avec pages facebook,  chaîne Youtube, compte twitter, compte flickr...

Et du coup, nos offices se sont intéressés au mobile en lançant en même temps une application iPhone et un site web mobile. Ce qui pourrait être une simple profusion d'outils est ici géré de façon complémentaire, stratégique tout simplement, comme le montre ce schéma.

 

Pour finir cet article, je reprends juste une phrase du dossier de presse (qui a été écrit, c'est sûr, par les directeurs et non pas par une agence spécialisée) : Cette année de travail intense sur le web et les médias sociaux, nous a convaincu qu’une veille permanente sur les nouveautés du e-tourisme s’impose et nous sommes en train de nous organiser (formation, management…) pour prendre en compte ces nouveaux métiers et pour dégager des budgets permettant une meilleure visibilité et la conquête de nouveaux fans.. L’e-tourisme doit devenir une culture d’entreprise et un travail d’équipe.

Vive la mutualisation entre Offices de tourisme... il ne faut pas avoir peur d'y aller ! rajoute Elisabeth Contejean, directrice de l'office de tourisme de Pontarlier : Les prestataires en sont convaincus les clients aussi, à nous de convaincre nos décideurs et de faire des bidouilles en terme de budget... pas le plus simple !

J'aime bien quand les managers d'offices de tourisme sont décidés, convaincus et stratégiques! Ca redonne la pêche...

Article précédent Le contenu est roi ? Pas si sûr… Un virtuel bien réel Article suivant

A propos de l'auteur : Jean-Luc Boulin

Jean Luc Boulin est directeur de la Mission OTSI et Pays Touristiques d’Aquitaine (MOPA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme d’Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Trois missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires, la qualité et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MOPA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MOPA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux 3. Le site Internet de la MOPA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin

  • http://www.facebook.com/aurelie.allaire.7 Aurélie Allaire

    article très intéressant!!! et superbe stratégie numérique pour cette destination!