Il y a quelque temps déjà, Fabrice CAVILLON, directeur de la Maison du tourisme de Belfort et du Territoire de Belfort (à la fois CDT et OT…) m’avait signalé la sortie de son nouveau site officiel. 

Non Fabrice, je n’avais pas oublié. J’ai parcouru le site et je me demandais simplement comment aborder une critique de ce site… Alors allons-y d’abord pour l’analyse rapide !

La page d’accueil (homepage pour les branchés…) présente à peu près tous les atours communément admis pour faire un « bon » site institutionnel touristique : de larges visuels de qualité, des actus, un accès direct à la réservation, des coups de coeur, un menu principal simple, etc. De la belle ouvrage !
Quelques petites remarques cependant :

  • la carte d’accès qui s’affiche au survol du coin gauche, c’est astucieux mais pas forcément évident…
  • les items du menu prêtent peut-être à confusion comme par exemple « découvrir » et « incontournables », ou encore « à voir, à faire » et « agenda »
  • l’accès aux pages Facebook et Twitter est déporté dans le pied de page (footer pour les non-francophiles…)

À noter aussi deux ou trois belles idées développées dans les pages intérieures :

  • une entrée « Il pleut ? et alors ? » qui répond sans doute à une préoccupation assez fréquente à Belfort…
  • une entrée « Aux alentours de Belfort » qui n’hésite pas à présenter les attraits de la Franche-Comté, de l’Alsace et de la Suisse, bref qui prend en compte un espace de déambulation « utile » pour les touristes
  • des offres de séjours qui vont au delà du Territoire de Belfort

Le reste fonctionne bien et semble très complet. Bref un beau site informatif très bien réalisé… 

… et pourtant, malgré quelques velléités notables pour prendre en compte la demande, j’ai le sentiment qu’on en reste à un site « vitrine », essentiellement destiné aux touristes ayant déjà décidé de séjourner dans le Territoire de Belfort… En effet, si je ne connais pas la destination, je me retrouve devant un patchwork d’offres juxtaposées dans lequel je dois trouver mon bonheur en fonction de mes envies.

À mon humble avis, il manque cruellement un vrai positionnement de la destination répondant à des motivations fortes. On pourrait aisément imaginer que le site « rugisse » pour les jeunes au travers des festivals, les passionnés d’histoire avec les fortifications et le lion, et les amoureux de la nature avec le Ballon d’Alsace et le Parc naturel régional… Voilà déjà 3 « univers » puissants pour « éclairer » la demande et se connecter avec le futur touriste comme l’a déjà expliqué François Perroy dans son article du 13 mai « Un, tu cibles, deux, tu vises, trois tu concrétises » avec notamment l’excellent exemple de la Mauricie au Québec.

Le site nous décrit une destination presque « parfaite » et lisse. Or les études nous montrent que sur Internet l’opinion devient la nouvelle objectivité. Dès lors, le discours officiel univoque ne correpond pas ou plus aux attentes des visiteurs. Comme pour les avis, il faut du négatif pour crédibiliser le positif, dévoiler des défauts pour mettre en valeur les qualités, montrer des aspérités pour donner du relief.

Il faut savoir travailler avec ses points faibles comme la Suisse qui fait de l’auto-dérision une arme de séduction redoutable… donner la parole aux touristes, leur permettre de laisser des avis, des témoignages, des images, des vidéos…  et surtout savoir étonner comme Saint Ouen et ses majorettes qui ont découvert le Wifi en 1965 ! Voilà des pistes pour rentrer en connivence avec les touristonautes et gagner leur sympathie.

Allez Fabrice et les Belfortains, lâchez-vous un peu parce que l’idéal est sans doute un peu plus que parfait !

 

PARTAGER
Article précédentJimdo… comme si ça ne lui suffisait pas d’être simple, il devient mobile… ah bravo !
Prochain articleIl ne faut pas y aller « molo » dans les services…
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).

AUCUN COMMENTAIRE