Il y a quelques années le CDT du Doubs avait lancé avec ses voisins suisses le produit “Navidoo”, boîtier avec disque dur et GPS louable dans les OTs qui constitue un guide touristique vocal (uniquement) dont les infos se déclenchent en fonction de la position géographique du touriste. Le succès “commercial” semble avoir été limité.

Décidément très en pointe sur les visites assistées grâce aux TIC,
le CDT présente en grande pompe “sur son site Internet”:http://www.doubs.com/tourisme/francais/index.php un produit innovant : “les safaris GPS”:http://www.gps-safari-doubs.com/francais/.
!/127.jpg! Cette fois, il s'agit de se lancer dans des chasses aux trésors touristiques à l'aide d'un GPS (à louer éventuellement). L'organisation a l'air sans faille avec des documents de qualité téléchargeables, des points de location nombreux et surtout des énigmes ciselées, sans oublier des cadeaux pour les gagnants : des GPS !!!. Bref du bon et du bien fait ! Si l'idée des chasses aux trésors est excellente, je me pose quand même la question de la valeur ajoutée du GPS. Qu'apporte-t-on de plus par rapport à une bonne vielle carte IGN et à l'observation du paysage, voire à la causerie avec les autochtones ? La location du GPS (5 à 10€/jour) n'est elle pas un frein pour le produit ? J'ai l'impression parfois d'être un peu vieux jeu... mais j'assume 🙂

PARTAGER
Article précédentMes vacances sous la mer, dans l’espace !
Prochain articleOù l’on reparle de l’accessibilité…
Paul FABING est directeur du pôle qualité de l'accueil à l'Agence d'Attractivité de l'Alsace (AAA). Architecte de formation, ancien consultant tourisme, chef du service Tourisme de la Région Alsace et directeur de RésOT-Alsace (Réseau des offices de tourisme), il occupe cette fonction depuis 2015. Entre autres missions, l'AAA est propriétaire, gestionnaire et animateur du système d’information touristique alsacien qui consolide l’ensemble des informations recensées par les OTSI et de nombreuses structures partenaires. Plus de 220 sites touristiques institutionnels et publics alsaciens (la totalité en fait), beaucoup de sites nationaux publics et privés, la plupart des éditions papier, les actions de promotion et les outils mobiles s’appuient sur cette base de données pour offrir aux touristes des services fondés sur la même information. Ainsi les OTSI, coordonnés par l'AAA, se sont placés au cœur de la problématique touristique alsacienne et occupent une place prépondérante dans le développement de l’etourisme. Promis, il s’efforcera de ne pas rédiger en Alsacien, et apportera sans doute un petit vent d’est rafraîchissant dans ce blog (les Alsaciens ne sont pas aussi sérieux qu’il n’y paraît…). L’extranet du RésOT-Alsace Alsace. Email : pfabing at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots).

AUCUN COMMENTAIRE