Tandis que Jean-Luc en rajoutait une petite couche hier sur Jimdo, où comment créer un site en deux coups de cuillère à pot sans rien connaître à la technique (mais pas en marketing !!), on n’échappera pas à la critique logique de la standardisation du graphisme et de la navigation qui découle de l’utilisation de ces outils.
Un budget important et le recours à des prestataires professionnels et reconnus garantissent-ils néanmoins le franchissement de cet écueil ? A comparer les pages d’accueil du CDT de la Somme et du Club Med, comme on m’y invitait récemment par mail, on peut se poser la question :
!/579.jpg!:http://www.somme-tourisme.com/ !/580.jpg!:http://www.clubmed.fr/cgi-bin/clubmed55/SP/home.do?PAYS=133&LANG=FR Même prestataire déclinant son inspiration du moment (les crédits et mentions légales des deux sites ne m'ont pas permis d'y répondre) ? Référence imposée par le client et suivie à la lettre par le prestataire ? Peut-être le CDT de la Somme nous en dira-t-il plus en commentaire, une rapide recherche sur la "Wayback machine d'Archive.org":http://www.archive.org/web/web.php ne m'ayant pas permis de déterminer l'antériorité de l'un ou l'autre de ces sites. Il est vrai que faire preuve d'originalité n'est que rarement un gage de réussite, principalement en termes d'ergonomie, de facilité de navigation, tant les internautes dans leur grandes masses se sont habitués aux formats classiques qui leur sont proposés. La masse d'information à organiser et gérer impose souvent ces choix, bien que les webdesigners réfléchissent à de nouveaux formats, "comme nous le signalait Pierre Croizet il y a peu":http://etourisme.info/article/552/design-des-sites-sortir-du-bandeau-3-colonnes. Enfin, certains , avec des budgets probablement conséquents il est vrai, parviennent à faire preuve d'originalité en exploitant les ressources aujourd'hui tendances : * "la Nouvelle-Zélande":http://www.newzealand.com/travel/International/, dont on a déjà parlée, déploie en base-line une merveille de film (attendre le chargement complet et cliquez sur Play), faisant le tour de ses territoires et les illustrant chacun par une thématique (vous remarquerez le positionnement "imposé" à chacune des provinces évoquées), que l'on pourra ensuite approfondir à travers une vignette à la fin du film ; * "l'Australie":http://www.australia.com/, "handicapée" par l'immensité de son territoire, se tourne vers une présentation cartographique que d'aucuns décrivent comme le nouveau mode de navigation et de sélection des offres. Multimédia, cartographie, de bons filons pour être (encore pour quelques mois ?) original dans sa présentation sans rebuter les internautes... en attendant le Web en 3 dimensions !

PARTAGER
Article précédentJimdo c’est facile
Prochain articleLes brochures ne sont pas mortes !
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.

AUCUN COMMENTAIRE