Instagram, créé en octobre 2010, par deux anciens étudiants de l’Université de Stanford (Kevin Systrom et Mike Krieger) peut se targuer d’approcher aujourd’hui les 10 millions d’utilisateurs. Pourquoi un tel succès ? Il s’agit d’un réseau social 100 % mobile de partage de photographies. Son utilisation ludique est vite addictive. La communauté posterait jusqu’à 15 photos par seconde.

En effet, rien de plus simple et amusant que de choisir un filtre (parmi la douzaine proposée) pour apporter un côté vintage / artistique à son cliché et de le partager ensuite via la communauté. Cette application pour iPhone exclusivement (en téléchargement gratuit) a ainsi su se démarquer du flot d’applications existantes liées à la photographie. Néanmoins, en dehors de l’iOS, elle n’est pas disponible, à ce jour, sur les autres OS mobiles… un travers couramment dénoncé.

La nouvelle version, Instagram 2.0, lancée fin septembre 2011 apporta de nouvelles fonctionnalités et filtres.

InstagramInstagramInstagram

Fonctionnement

Après téléchargement de l’application et la création d’un compte, comme sur Twitter vous pouvez inviter des amis/contacts à vous suivre, vous abonner à d’autres et bien sûr partager des instantanés de votre quotidien.

  • La rubrique “Amis” vous présentera les dernières photographies publiées des personnes que vous avez choisi de suivre. Tout un chacun peut aimer une prise de vue, la commenter.
  • Dans “Populaire“, découvrez, sélectionnés par Instagram, de nouveaux profils à suivre.
  • Partagez” en position centrale, vous laisse la main pour exprimer toutes vos envies créatives. C’est là que vous appliquez les effets sur vos clichés. Ensuite libre à vous d’activer les options de partage sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Flickr, Posterous, Tumblr, Foursquare) et de géolocaliser votre image.
  • Activités” synthétise les différentes actions de vos followers et celles sur vos publications.
  • Le dernier onglet concerne les différents paramétrages de votre compte.

Quid d’un usage professionnel ?

InstagramInstagram

Outre Manche, des marques diverses commencent à regarder de près le réseau social et à l’investir à l’exemple de Starbucks, Red Bull, MTV, Youtube, ABC World News, CNN iReport, NBC News, Brisk, NPR, Playboy, Boston Celtics, Volkswagen…

Des personnalités comme Jamie Oliver ou l’artiste Moby également. Ce dernier, à l’occasion de la sortie de son album Destroyed a sorti un mini-site intégrant Instagram. Les fans pouvaient y ajouter leurs photos, il suffisait de les accompagner du hastag #destroyed. Elles s’affichent sur une map monde indiquant leur présence ainsi que celle Moby sur les villes où il est passé.

Ceci-dit il semble que ce soit le secteur de la mode qui semble le plus s’y intéresser en témoigne l’activité de Levi’s Brasil, Burberry, Vogue España, Gucci, Threadless, Asos, Kate Spade… Montrer des contenus exclusifs, des coulisses et backstages de défilés, de collections… paraissent être des usages pertinents pour ces marques.

Un concours est d’ailleurs actuellement organisé sur la page Facebook d’Yves Saint Laurent en lien avec Instagram. Le défi ? Représenter le sentiment de liberté au quotidien et tagger la photo avec #breakfree pour quelle apparaisse dans la galerie.
Autre concours du moment, celui de Ford avec Fiestagram.

Chez Madura “Instagram nous permet de montrer nos Collections sous un angle très artistique à un public très dynamique. […] Nous ne voulions pas faire de notre Instagram une vitrine supplémentaire mais plutôt un cahier de tendance en temps réel. […] Etre précurseur sur Instagram nous permet de donner une image très branchée de notre marque et d’attirer une clientèle plus jeune. Nous avons aussi beaucoup d’ouvertures prévues a l’international dans les prochaines années et Instagram nous permet de toucher [des] millions de personnes à travers le monde” Gil Bourgeois – DG de Madura

Dans le domaine du voyage ?

Au de-là d’une source évidente d’inspiration pour de futures destinations, quelques exemples concrets de son utilisation :

papilles “Baignade, Biarritz, aujourd'hui ”stickywhitericeoliryan

Avec la création de son compte Instagram, bmibaby.com, une compagnie low-cost anglaise, a organisé un concours ayant pour thème l’Italie. Il s’agissait de poster une photo témoignant de la beauté du pays en utilisant le hashtag #MiaItalia. A cette fin, bmibaby.com s’est rapproché notamment d’une communauté d’Instagramers italienne IgersItalia et a récolté au final plus de 2500 participations. Un guide de l’Italie sera crée à partir de toutes ces contributions. Et un second concours sera bientôt mis en route !

American Airlines sollicita également le concours d’intagramers dans le cadre d’une opération récente autour de leurs services mobiles. Les photos pouvaient être soumises via divers outils (email, facebook, twitter) mais aussi Instagram avec le hastag #AApic.

L’Office de tourisme de Leucate a recours quoditiennement à Instagram pour animer sa page Facebook en contenu photographique ayant attrait à la station balnéaire. C’est sur ce type de publications que la fan-page obtient le plus de feed-back.

Pour Christophe Tavlaridis, Chef de produit-Webmarketeur à Leucate, “Pour une destination, je pense que c’est un moyen de communiquer EN DIRECT à sa communauté de manière originale et insolite. Les photos sont de qualité, et vont aller en s’améliorant (les 8 MegaPixels du prochain iPhone, qualité des filtres,…). Une autre finalité aussi je pense est dans le merchandising. Il est possible de créer des albums réels à partir des photos sur ce site : http://fr.blurb.com/apps/instagram

Je pense que Flickr est vraiment en train de perdre du terrain et se destine plus aux professionnels. Instagram va se destiner a accompagner le partage de photos des touristes pendant leurs séjours. C’est un moyen original et pertinent de partager son expérience. D’autant qu’Instagram intègre une fonction sociale, avec le partage, le like et le commentaire. Sans compter les photos populaires. Là où une destination peut se positionner, c’est en étant:
-Soit acteur: Elle communique sur son compte et dans ce cas là vise “l’avant voyage”: le compte sert à attirer et à donner envie,
-Soit en étant agrégateur de contenu: Elle se situe pendant le voyage du touriste et permet de mettre en lien une communauté d'”Instagramiens”.

Créer du lien avec un public ciblé, impliquer les internautes en sollicitant leur créativité, humaniser la marque, créer du contenu pertinent pour une communauté définie… s’avèrent donc quelques uns des leviers à activer avec Instagram. Assez peu d’expériences encore dans le tourisme mais une application à suivre assurément. Si vous connaissez des initiatives, n’hésitez pas à les partager ici.

PARTAGER
Article précédentDestination…notion de territoire !
Prochain articleNe dites pas à ma mère que je fais de la promo…
Stéphanie a 34 ans, elle assura, entre juin 2007 et décembre 2011, la fonction de webmaster éditorial pour le site de l’agence de voyages pour célibataires à Paris CpourNous.com. Elle a suivi le master professionnel web éditorial de l’université de Poitiers, après une maîtrise des sciences de l’information et de la documentation à Bordeaux. Depuis mai 2012, Stéphanie est Community Manager pour Belambra Clubs. Passionnée d’Internet, Stéphanie avait mis à profit un stage au Comité régional du tourisme d’Aquitaine en 2006 pour revenir dans sa région. Elle a lancé son blog personnel dès sa rentrée universitaire en octobre 2005. C’est grâce à ce blog que les rédacteurs d’etourisme.info l’ont rencontré. De 2010 à 2012, et en parallèle de son activité professionnelle, elle était Chargé d'enseignement en Communication et E-tourisme dans le cadre du Master 2 Pro "Tourisme Culturel et Territoires: Ingenierie de projets" à l'Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle. Twitter : @Opaline82 Instagram : @opaline Email : sgiraud at etourisme.info CVhttp://www.doyoubuzz.com/stephanie-giraud