fév
4
2013

Handistrict : de l’open data pour faciliter l’accessibilité

Les lecteurs d'etourisme.info nous sollicitent souvent par l'intermédiaire du formulaire de contact : "soumettre votre actualité". Nous n'avons pas la possibilité de traiter toutes les informations, qui sont souvent à caractère publicitaire, mais voici quelques initiatives intéressantes signalées dernièrement.

En numéro un, je  note l'apparition de http://www.handistrict.com qui référence de façon complète sur l’ensemble du territoire français les lieux disposant d’offres adaptées aux personnes en situation de handicap.

Qu’il s’agisse de lieux touristiques tels que : hébergements (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes…), sites culturels (musées, monuments, théâtres…) lieux de loisirs (piscines, zoo, bases de loisirs), restaurants ou Offices de Tourisme, ils ont tous, à l’échelle nationale, la possibilité d’être présentés sur Handistrict.com.

Handistrict.com repose sur les caractéristiques suivantes : le site est totalement gratuit, aussi bien pour les établissements qui souhaitent se référencer, que pour les internautes .  Il fonctionne sur le principe de l’open data. Tout site web a la possibilité d’utiliser les données indexées par Handistrict pour ses besoins spécifiques. (Ex. une ville qui souhaite proposer sur son site Internet la rubrique « lieux accessibles dans mon agglomération » peut importer gratuitement les éléments.).  Il propose une interface universelle, adaptée à toutes les formes de handicaps (les personnes non-voyantes disposent cependant d’une interface dédiée).

Une initative citoyenne qui me semble très complémentaire à la dynamique "Destination pour tous". Il faudrait juste que les bases de données s'ouvrent afin de nourrir le site d'informations pertinentes. A discuter dans les comités de pilotage des SIT...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la série des bonnes idées pour la saison d'hiver, on nous signale le lancement du site http://www.skivoiturage.com. ou comment mettre en relation les skieurs automobilistes pour désengorger les accès aux stations. Spécialisé dans le ski, le site apporte des fonctionnalités adaptées. Il permet par exemple de calculer automatiquement la capacité disponible compte tenu des personnes et du matériel présents dans la voiture. Egalement doté d’un chat intégré, il permet d’échanger entre utilisateurs afin d’ajouter des précisions sur le trajet (autre lieu de rdv, horaire de départ…etc.). Enfin, on peut mentionner l’équipement de la voiture : galerie de toit, porte-skis, chaines, pneus neige. Et ça fonctionne, si l'on regarde les propositions sur le site.

 

 

Coté applications mobiles, Vaucluse Tourisme et les Offices du Tourisme lancent leur application gratuite, Vaucluse Tour, sur Apple Store et Google Play. Et nous dit-t-on, l’ADT Vaucluse Tourisme et 22 offices du tourisme du département ont travaillé main dans la main pour sortir le produit de la collection Mobitour. La collaboration parfaite est donc aussi intéressante à signaler que l'application par elle-même!

Toujours dans le domaine du mobile, HoLo Guide permet de concevoir en quelques clics des « Smart-Guide » autour du patrimoine. Un exemple est mis en avant sur le site, avec la ville de Mons en Belgique. Le concept semble séduisant, car le guide touristique peut-être totalement réalisé en interne. On se dit : tiens, un excellent site gratuit pour réaliser des circuits patrimoniaux. Excellent, oui, mais pas gratuit du tout... Dommage!

 

Article précédent Des cadeaux pour mes fidèles Expedia joue sur l’émotionnel pour vendre : Find yours Article suivant

Articles similaires

A propos de l'auteur : Jean-Luc Boulin

Jean Luc Boulin est directeur de la Mission OTSI et Pays Touristiques d’Aquitaine (MOPA). Cette structure, unique en France, regroupe les Pays Touristiques et les Offices de Tourisme d’Aquitaine. Elle est soutenue par le Conseil Régional. Trois missions principales lui sont confiées : la structuration touristique des territoires, la qualité et la professionnalisation. Dans ce cadre là, la MOPA assure une veille permanente sur le etourisme et accompagne des expériences dans son réseau. Directeur de l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Gironde) et du pays d’accueil touristique du même nom pendant plus de dix ans, Jean Luc Boulin dirige la MOPA depuis sa création en 2003. Le manque de source d’information au même endroit sur le etourisme institutionnel et le besoin d‘échanger sur cette formidable mutation du métier des offices de tourisme vers l’Internet ont donné l’idée à Jean Luc Boulin de créer ce blog “etourisme.info”, qui se veut être le creuset de l’etourisme institutionnel sous toutes ses formes. Jean-Luc Boulin est également enseignant en Master Tourisme AGEST (aménagement et gestion des sites et territoires touristiques) à l'université de Bordeaux 3. Le site Internet de la MOPA. |Email : jlboulin at etourisme.info (cette adresse apparait en toute lettres pour éviter les robots). |Twitter : @JeanLucBoulin

  • http://www.facebook.com/carlos.dacosta.790 Equipe HoLo Guide

    Merci pour cette article.

    En tant qu’internaute je comprends la frustration ressentit face à un service payant. Mais HoLo Guide s’adresse essentiellement aux musées ansi qu’aux villes. Un service payant leurs apportent :
    -Une relation commerciale et contractuelle forte. Il ne sont pas utilisateurs passifs, il devient clients et ont des exigences (justifiés)
    -Une garantie d’un service disponible 24H/7
    -Un service support efficase
    -Des évolutions et des améliorations continues

    Pensez-vous qu’une version limité de l’outil pourrait séduire des guides touristiques indépendants ? Pensez-vous que seule le prix d’HoLo Guide pourait freiner les petites structures à mettre en avant leurs points culturelles ?

    Encore merci pour votre article et à la rédaction pour ce blog incontournable.

  • http://www.facebook.com/carlos.dacosta.790 Equipe HoLo Guide

Recevez les articles par email

Pour vous abonner,
saisissez votre email :