Vous aimeriez dessiner même au boulot ? 
Ajouter un peu de fun dans votre quotidien pro ?
Et in fine être plus performant ?

Oui c’est possible et voici les clés pour y arriver.

La pensée visuelle, le sketchnoting, le scribing, ça vous dit quelque chose? Parce que comme le disent certains ou plutôt un certain Confucius “une image vaut mille mots” (bon, ça c’était facile)  mais aussi parce que les dessins associés aux mots sont d’une redoutable efficacité pour faire passer des messages.

Voici les bonnes raisons pour oser passer le pas

1 – Rebooster vos réunions 

Vous en avez marre des réunions ennuyeuses où la plupart de vos collègues ont le nez collé à leur smartphone? Envie de réunions plus actives, où chacun puisse s’exprimer ?

Alors il est temps d’utiliser la pensée visuelle pour rendre accessible à tous, le contenu de vos réunions dans un format qui donne envie. Grâce à ce qu’on appelle des templates, vous allez faire participer tous les participants.

Les templates sont des déroulés de réunion imaginés en y associant des images. C’est très efficace pour préparer une réunion. C’est aussi très utile pendant le déroulé de la réunion pour faire participer les personnes et les rendre actives.

Voici quelques templates proposés par Julie Boiveau, facilitatrice graphique sur son blog très inspirant : 


2 – Donner envie de lire les compte-rendus

Vous en avez marre de devoir rédiger des compte-rendus qui ne servent à rien et qui ne sont jamais lu ? 
Alors c’est l’occasion de sketchnoter vos notes pour surprendre vos interlocuteurs.

Il s’agit de retenir uniquement les éléments essentiels de la rencontre, de les structurer pour leur donner un fil de lecture et donc bien évidemment d’y ajouter quelques illustrations.

Petit bonus : ce compte-rendu sera tellement beau, que vos collègues  l’afficheront dans vos bureaux ; et là vous trouverez naturellement des alliés pour mener à bien vos projets.

Voici un exemple de facilitation graphique d’Hélène Pouille, retrouvez tout son travail ici

(ok, j’ai mis la barre haute mais avec un peu d’entrainement, vous pourrez y arriver!)

 

3 – Planifier efficacement vos actions

Vous n’avez toujours pas  trouvé l’outil idéal pour planifier votre travail en équipe?
Et si vous testiez la technique du “bullet journal”, largement plébiscité par les femmes pour organiser leur quotidien familial. Mais pas besoin de stickers girly  pour créer un bullet journal, quelques feuilles de papier, un crayon et c’est parti!

L’idée : 3 plannings pour avoir une vue d’ensemble de vos activités

  •  Les Grandes dates sur un planning de 6 mois ou plus à destination de l’ensemble de l’équipe : plan d’actions et budget à construire, les prochaines dates du CA, le recrutement des saisonniers, la recherche des partenaires, la réalisation des outils prints….
  • Le  mensuel collectif  :  les dates de réunion, les objectifs, les événements importants, les marronniers pour la ligne édito….
  • Le semainier individuel ou collectif : le détail des missions de la semaine avec les choses à faire, les choses qu’on ne veut absolument pas oublier.

 

 

beaucoup d’autres exemples sur : bulletjournal.com

Ce bullet journal Pro pourra être à l’image de votre destination et chacun pourra même le personnaliser.

 

Quelques conseils pour débuter

Vous êtes maintenant convaincu de  l’utilité d’utiliser la pensée visuelle au travail, il ne vous reste donc plus qu’à passer le pas. Alors voici quelques conseils pour débuter :

1- Avoir confiance en soi.

Tout le monde PEUT Dessiner. C’est peut-être même une des premières compétences que l’on a développé à l’école maternelle! On ne vous promet pas de devenir le Picasso du XXIème siècle mais vous serez capable de trouver les bons visuels pour illustrer vos idées.

 

2 – Ne pas se comparer aux autres

Oui, alors peut-être que votre collègue saura mieux dessiner que vous et c’est tant mieux car elle/il pourra vous aider. Mais et surtout cela ne doit pas être une excuse pour ne pas passer le pas. Il y aura toujours quelqu’un de meilleur que vous quelque part, et oui, c’est la triste réalité 🙂 !

 

3 – Essayer, essayer et essayer!

c’est aussi simple que cela et comme le dirait ma grand-mère c’est en ”forgeant, qu’on devient forgeron”, n’est ce pas?

et dernier petit point avant d’attraper votre crayon fétiche : Faîtes-vous plaisir!

 

Le défi du jour

Alors  ça vous tente? Vous êtes prêt à passer à l’action?
Vous pouvez commencer par ce petit défi  : #unpictoparjour 


Si on compte bien et si vous êtes (un peu) assidu, au bout de 30 jours, vous aurez déjà 30 dessins dans votre boîte à outils, de quoi être paré pour vos prochaines réunions !

 

Les outils pour passer le pas :

Vous trouverez plein d’inspiration en ligne avec les mots clés :

  • facilitation graphique,
  • pensée visuelle,
  • doodling (ou gribouillage),
  • sketchnoting,
  • bujo ou bullet journal

et voici quelques liens pour en savoir plus : 

PARTAGER
Article précédentLe son, la couleur et le nudge aux #ET14
Prochain articleWelcome City Lab, cinq ans après
J’utilise depuis plusieurs années les méthodes d’intelligence collective au service de différents projets (world café, démarche appréciative, forum ouvert et différentes techniques de créativité...). Je trouve qu’elles apportent une nouvelle vision de nos métiers, où l’humain est véritablement mis au cœur du projet, l’humain dans le respect de chacun.   Je partage actuellement mon temps en tant que Directrice de l’Office de Tourisme du Pays d’Ancenis -Val de Loire, où j’ai notamment en charge les missions traditionnelles concernant le management d’équipe, les stratégies concernant la communication, l'ingénierie de projet, l’animation de réseau….pour 80% de mon temps, et les 20% restant sont consacrés à mon activité de facilitatrice de projets touristiques ou comment créer les projets de demain en associant l’équipe, les socio-professionnels et les élus.