Ce sont des Hack’Agest quelque peu fatigués qui se sont présenté hier aux #ET11 (et on était loin d’être les seuls !). La soirée du mercredi fût un véritable succès, que ce soit pour les participants, intervenants, organisateurs et les destinations chargées des bars. Après avoir dégusté de nombreux cocktails, dansé jusqu’au bout de la nuit et dormi à peine 3h, nous étions néanmoins tous prêts pour entamer cette dernière journée de rencontres.

 

Le 15min Chrono

Pour débuter les séances plénières, six professionnels se sont succédés afin de nous faire réfléchir et de changer notre vision.

Beer Bergman, formatrice réseaux sociaux, nous a parlé de l’hospitalité, une notion indispensable en tourisme. C’est en revenant aux racines même du mot “hospitalité” que l’on peut en comprendre le concept et ainsi établir un lien entre les comportements, le tourisme et le numérique. Il s’agit d’une notion complexe et complète qui, bien qu’ancienne, fait partie intégrante de l’actualité.

Ce concept n’a en fait pas beaucoup changé puisque même l’hospitalité homérique pratiquée à l’époque par les grecs ne se faisait pas de façon désintéressée. Un lien avec l’industrie est il alors obligé ? Peut on réellement considéré l’invité comme un porte-monnaie ambulant ? Il faut seulement garder en tête le fait que l’on peut être changé par l’étranger qui sonne à notre porte et vice et versa. Il est en effet temps de mettre nos peurs de côté, s’ouvrir à l’autre et ainsi  développer notre concept de l’hospitalité.

Une hospitalité que le touriste va ressentir et qui va influencer son expérience. Carole Gölitz consultante en marketing, nous a raconté son séjour de vacances en France, à Val Thorens. Le point important : la customer journey !  Là aussi on parle de partage d’expérience, mais aussi d’accompagnement du client avant, pendant et après son séjour. Et pour ça le meilleur moyen est de se mettre dans la peau du client pour améliorer SON expérience.

Décidément ils voulaient vraiment tous nous raconter leurs voyages, Pierre Eloy agitateur de destination numérique et membre de Touristic, a mis le feu et a réveillé l’assemblée en faisant un show à l’américaine sur la thématique de la collaboration. A travers le récit de son expérience en tant qu’étudiant aux États-Unis, sa présentation avait pour but de faire réagir les offices de tourisme afin de leur faire intégrer l’évolution du monde touristique qui les entoure. Live like a local, il ne faut plus penser touriste mais voyageur qui recherche l’expérience et le conseil éclairé. (N’hésite pas à voir ou revoir ces 15 minutes chrono grâce au replay)

 

 

Sophie Moreau directrice de l’office de tourisme d’Ancenis nous explique qu’à l’heure d’aujourd’hui et comme nous avons pu le voir au cours de ces trois jours, le numérique a tout changé. L’objectif est maintenant de remettre l’humain au coeur même du dispositif. En effet, il ne s’agit pas seulement d’une ressource mais d’un tout. C’est l’émotion, la vulnérabilité, l’écoute… Pour se faire, il faut donc s’enrichir des autres, de leurs visions et ainsi de lâcher prise pour créer, innover et sortir des sentiers battus. Chacun doit pouvoir modifier ses limites et sortir de sa zone de confort, de ses habitudes. Il est donc question d’un travail collectif ou tous les partis prenants sont impliqués  collectivement. Sans ça, aucune action ne peut se mettre en place. A vous de jouer maintenant!

En parlant de changement, il y en a un qui s’y connaît. Falco Baudon a tout quitté pour monter sa boite de consulting. Pour lui, innover et travailler en concertation avec d’autres professionnels est la clé du succès. Mais pour cela, il faut s’engager dans un processus de changement. Innover ne passe pas seulement par la technologie, c’est aussi de l’humain. C’est ça qui permet de transformer les modes de vie au même titre que l’économie, puisque tous deux permettent de rendre le modèle rentable et profitable pour l’ensemble du territoire.

Et quand on parle territoire, on ne peut s’empêcher de penser aux élus. Pascale Luciani Boyer nous parle de la capacité d’adaptation des territoires au numérique. Ce dernier est un sujet indéniable du tourisme qui a connu trois grandes périodes d’évolution : les NTIC (avec le un pour tous), les TIC (avec le tous pour un) et aujourd’hui le numérique (avec le tous pour tous). Sur ces trois périodes les politiques et les citoyens n’ont pas évolué de la même façon, pourtant il faut que tout le monde, les prenne toutes en compte dans une logique collaborative. Le numérique n’est pas un sujet technologique mais politique, il est primordial que les décideurs le prenne en compte dans sa totalité afin de s’en servir comme une véritable stratégie d’écosystème territorial et ainsi réduire le fossé entre décideurs et citoyens.

 

Street et Guerilla Marketing

Pour la dernière plénière des ET11 c’est le docteur Marcel Saucet qui est venu nous expliquer comment mener une opération de communication surprenante tout en dépensant moins.

En effet, face à la raréfaction de l’argent public et à la nécessite pour les destinations de se démarquer, il faut trouver des solutions et oser l’alternatif. Le street marketing ou la mercatique de rue (pour les non-adeptes des anglicismes … vous aurez deviné à qui on fait référence) permet de casser les codes de la communication classique et de se démarquer avec un budget moindre … tout simplement d’être original et efficace. Bien sûr, dans le contexte actuel il ne s’agit pas simplement de faire une opération de communication mais aussi de tracker ses résultats, dans ce cas la on respecte une stratégie marketing.

Pour donner un exemple concret de cette technique et de la façon de l’appliquer en tourisme. L’office de tourisme de Brive est venu nous faire une démonstration avec sa brigade gaillarde à découvrir ci-dessous en vidéo. Pour d’autres exemples de Street Marketing vous pouvez vous référer aux différentes opérations réalisées par Michel et Augustin présent hier aux ET. Tu peux aussi retrouver la conférence de Marcel Saucet en intégralité en cliquant ICI.

 

Enorme : ils se font piéger par de faux policiers de la mode à Brive!

Posté par Brive 100% Gaillarde sur mardi 7 juillet 2015

 

“Voilà c’est fini…” Une petite larme tout de même, car notre infiltration se termine ici. Au cours de cette semaine, nous avons porté plusieurs casquettes: hackers, agents secrets, reporters, photographes, rédacteurs, journalistes… et même bar-maids/man! Une expérience enrichissante que nous avons eu plaisir à vivre. Nous espérons vous avoir transmis l’ensemble des tendances touristiques numériques développées aux #ET11 et vous avoir apporté un peu de fantaisie!

Nous tenons tout particulièrement à remercier Jean-Luc Boulin de nous avoir fait confiance en nous laissant la mainmise sur ce blog. Nous remercions également Ludovic Dublanchet et Laurent-Pierre Gilliard pour l’organisation et de nous avoir permis de participer à cette 11ème édition des Rencontres du E-tourisme.

A bientôt public,

Hack’agestement,

BéatriceGuillaume, Sophie et Sarah

12178136_10153386150083292_1814889198_n

PARTAGER
Article précédent#ET11 in power we trust !
Prochain article[Étude] Relation avec les marques & services clients
La rédaction du blog etourisme.info, composé de 12 blogueuses et blogueurs ainsi que d'invités réguliers. Les articles publiés sous cette signature sont des articles collectifs: du 19 au 23 octobre, à l'occasion des ET11, la rédaction invite Sophie, Guillaume, Sarah et Béatrice, étudiants de Master 2 AGEST à Bordeaux à prendre le pilotage du blog.