On n’y pense pas toujours, mais il peut être utile d’utiliser les fonctions de programmation de publication proposées par les divers réseaux sociaux. En effet, pour une meilleure animation de sa communauté web, il est plus judicieux de répartir ses publications sur toute la journée et toute la semaine. Une publication par jour est le minimum syndical, mais deux ou trois (si tant est que ce sont des publications utiles et intéressantes pour votre communauté), c’est encore mieux. Programmer vos publications vous permettra ainsi d’augmenter votre visibilité sur internet et donc vos chances d’être vu/lu/entendu par un maximum de personnes.

Surfer sur les heures de pointes de l’internet est une astuce certes, mais n’hésitez pas également à sortir des sentiers battus et poster quelques news le week-end pour faire la différence par rapport à ceux qui postent toujours aux mêmes heures… Même chose pour les heures du soir, car si pendant la journée les personnes vous lisent généralement depuis leur lieu de travail, le soir elles sont rentrées chez elles, détendues, et pensent peut-être en se baladant paisiblement sur leur réseau social préféré à leurs prochaines vacances… N’hésitez donc pas, entreprises touristiques notamment, à vous arranger pour apparaître à ce moment-là !


Et comme bien-sûr élaborer et publier ces posts, c’est du travail, et bien grâce à la fonction de programmation de publication, vous pourrez faire cela en journée, pendant vos heures de travail ! Par contre, pensez à garder quand même un œil sur les réactions à vos publications, qui interviendront donc forcément peu de temps après la mise en ligne de ces dernières. Même si pour les posts du soir ou du week-end, généralement les internautes ne s’attendent pas à voir de réaction immédiate de l’organisme ou l’entreprise, et que l’on peut dans la majorité des cas se contenter d’une réponse quelques heures plus tard, il vaut quand même mieux rester vigilant, au cas où les choses s’enflammeraient… Pour éviter les situations embarrassantes, pensez sinon simplement à ne pas poster des choses susceptibles de faire débat pendant ces heures-là !

Programmer un post sur Facebook :

Programmer une publication sur Facebook

Cette option existe pour les pages Facebook et lorsque vous êtes connecté en tant que la page elle-même (Pour cela, lorsque vous êtes sur votre page, rendez-vous sur Modifier la page > Utiliser la page en tant que “…”). Lors de votre première programmation de post, Facebook vous demandera la date de création de votre page Facebook. Une fois cette information renseignée, vous pourrez entrer la date et l’heure souhaitée de publication de votre premier post.

Programmer un tweet sur Twitter :

L’option n’existe pas sur Twitter directement mais sur ces services complémentaires très utiles que sont Hootsuite ou Tweetdeck (personnellement j’utilise Tweetdeck).

L’option y est très facile à trouver et à utiliser :

 

Programmer un tweet avec Tweetdeck

 

Programmer une publication sur Google+ :

Il n’est pour l’instant pas possible de programmer ses posts sur Google+, mais une extension utile du navigateur Google Chrome le permet : Do Share Plus d’infos sur le blog du modérateur.

Voilà, en espérant que cette petite astuce vous sera utile ! Bonne programmation à tous !

PARTAGER
Article précédentManon a testé pour vous
Prochain articleLe meilleur du web etouristique (août 2012)
Après avoir travaillé pendant 4 ans comme Responsable France et International Business Developer pour Jimdo, Amélie s'est maintenant mise à son compte et travaille comme Community Manager et Webmarketer en Freelance pour Web & Com, la société qu'elle a créée en Juillet 2011. Sa mission : Aider les entreprises à se faire connaître sur le web francophone. Blogueuse, nomade et écrivain, critique, curieuse et créative, Amélie se balade entre la France, l'Allemagne et la Belgique. Elle emmène toujours son ordinateur avec elle et essaie d'allier ainsi voyages et travail, liberté et productivité, Europe et sédentarité. Mais pour se ressourcer, c'est dans son Sud-Ouest originel qu'elle aime revenir : elle a grandi dans un petit village à côté de Pau, et en passionnée de nature, d'histoire de l'art, de sports d'extérieurs (montagne, surf, randonnées équestres), et de"bonne bouffe", elle reste fortement attachée à l'Aquitaine et à ses délices...