Si vous avez déjà participé à une audition en vue de retenir le prochain prestataire en charge de votre site internet, au premier brief avec l’agence retenue, vous aurez probablement remarqué à quel point l’on a tendance à se focaliser sur la maquette présentée. Et moins on possède de connaissances techniques, plus on se concentre sur cet aspect. En passant, c’est un point capital contre lequel il va vous falloir lutter si vous associez de nombreux élus à votre comité de sélection.

Généralement, le prestataire va vous proposer une, deux voire trois maquettes différentes de la page d’accueil. Comme dans les exemples récemment présentés sur notre blog, on y retrouvera de plus en plus une mise en valeur photographique du territoire. Mais quid des pages internes ? Comment cette belle mise en scène de la page d’accueil va-t-elle bien pouvoir se décliner sans produire un changement radical de la navigation, de l’ergonomie ? Y aura-t-il malgré encore une once de séduction, et non pas seulement de l’information ?

Les pages internes et leurs gabarits sont en effet tout aussi importants que la page d’accueil, car les internautes qui arriveront sur votre site, pour la moitié d’entre eux y parviendront suite à une recherche sur Google, qui ne les mènera pas forcément vers votre page d’accueil. Les liens inclus dans un site partenaire peuvent également mener vers une page profonde du site. Bref, une grande partie de vos clients vont arriver directement à l’intérieur du site sans passer par la case départ. Ont-il pour autant moins besoin d’être séduit ? La page d’arrivée n’est-elle pas leur page d’accueil ?

On pourrait effectivement objecter que si j’arrive sur le site via une recherche “chambres d’hôtes+territoire”, c’est que j’ai déjà choisi le territoire, que mon besoin consiste davantage en une information exhaustive sur la prestation recherchée. Néanmoins, si mon objectif est de visiter une région touristique, je peux faire cette recherche sur plusieurs territoires ; si je souhaite randonner sur un territoire, mon camp de base peut-être implanté à plusieurs endroits. La séduction à la fois des prestations recherchée, mais aussi véhiculée par le territoire ne va-t-elle pas faire la différence ?

Une “récente étude a été menée par Wysistat”:http://www.idfr.net/benchmarkpageaccueil.pdf sur un peu plus de 1000 sites à partir de données statistiques de consultation : 57% des internautes sont arrivés par une page interne du site, seuls 43% parviennent sur le site par la page d’accueil. Et parmi ceux entrant par une page interne, seuls 22% iront faire un tour sur la page d’accueil !
D’ailleurs, on constate que le taux de rebond (% d’internaute ne visitant pas d’autre page que celle par laquelle ils accèdent) est deux fois plus important sur les pages intérieures que sur la page d’accueil. Est-ce que parce qu’ils ont trouvé de suite l’information recherchée ? Ou parce qu’ils n’ont été séduits par la proposition, l’ergonomie, la navigation ?

Bref, lors de la prochaine refonte de votre site, penchez sur vos pages intérieures, et travaillez-les autant que votre page d’accueil !

PARTAGER
Article précédentApplication iPhone : l’exemple de Rhône-Alpes
Prochain articleDevenez un pro de la capture d’écran photo et vidéo avec Jing
Ludovic a démarré sa carrière en Auvergne, à l’Agence Régionale de Développement, puis dans un cabinet conseil sur les stratégies TIC des collectivités locales. Il a rejoint en 2002 l’Ardesi Midi-Pyrénées (Agence du Numérique) et a plus particulièrement en charge le tourisme et la culture. C'est dans ce cadre qu'il lance les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel dont il organisera les six premières éditions à Toulouse. À son compte depuis mai 2011, il est Consultant etourisme, intervient sur de nombreux séminaires, manifestations et congrès, accompagne des structures sur leur stratégie, en AMO, ou en formation. Il organise les Rencontres Nationales du etourisme institutionnel pour le compte d'UNITEC et la Région Nouvelle Aquitaine à Pau, après les avoir initiées à Toulouse. En 2013, il co-fonde avec ses associés et blogueurs Pierre Eloy et François Perroy la société Agitateurs de Destinations Numériques, initiatrice des concepts d'Internet de Séjour, de Secrets Locaux et de Conciergerie de Destination. C’est à partir de ce travail quotidien qu’il se propose d’alimenter ce blog, en livrant ses impressions et commentaires quant au développement des nouvelles technologies au sein des structures publiques de tourisme.

AUCUN COMMENTAIRE